Jump to content
  • Le montage du podcast : quels logiciels ?


    Podcastics • Community

    Monter un podcast n'est pas plus compliqué que de monter un meuble Ikea... à la condition d'avoir en main un logiciel de qualité ! Et si quelques options gratuites comme Audacity ou GarageBand existent, certaines alternatives payantes les surpassent haut la main en termes de simplicité et d'efficacité. Ainsi, un petit investissement financier se traduira bien souvent par un gain significatif de temps et de confort.

    Simplifier la vie des podcasteurs : c'est avec cette ambition que Podcastics a été imaginé et conçu. Mais si nous vous proposons tous les services que vous êtes en droit d'attendre d'une bonne plateforme d'hébergement (des statistiques précises et détaillées, des lecteurs audio qui en jettent, un site web en guise de vitrine et bien sûr un flux RSS), il reste un terrain sur lequel nous ne sommes pas en mesure de vous accompagner : le montage de votre podcast 👷‍♂️.

    Cette étape de post production ne doit pas être négligée. C'est lors de cette phase de travail, qui peut s'avérer fastidieuse mais aussi très créative, que votre podcast va prendre vie. Le soin que vous y accorderez vous permettra de vous démarquer avec un son "pro", d'offrir à votre audience un meilleur confort d'écoute et de véhiculer auprès d'elle une image sérieuse.

    Nettoyage des pistes, organisation et coupes, égalisation des niveaux, volume sonore général, habillage musical, ambiances sonores... Selon le style de votre podcast et le niveau d’édition que demande votre projet, cette phase de montage peut facilement représenter plusieurs heures de travail pour quelques minutes d’épisode final. Peut-être souhaiterez-vous donc confier cette étape à un professionnel.

    Dans de nombreux cas toutefois, il ne s'agira pas seulement de toiletter quelques passages, de réaliser des coupes et d'assembler des morceaux. À travers ces heures consacrées à la post production, vous allez avoir la possibilité de façonner le podcast à votre image et de lui insuffler une partie de votre personnalité. Un argument qui, à lui seul, peut justifier que vous ayez envie de prendre en main cette étape ou à tout le moins de vous y intéresser davantage.

    Si tel est le cas, nous vous présentons aujourd’hui plusieurs stations de travail audio-numérique (STAN, ou en anglais : DAW pour digital audio workstation) qui vous permettront de donner vie à vos idées, de les préparer à la diffusion et de maximiser leur potentiel de réception !

    Si vous souhaitez confier cette étape à un pro, n'hésitez pas à contacter Morgan, l'auteur de cet article. Morgan est compositeur, designer sonore et ingénieur du son. Avec Studio Module, il accompagne des agences, des marques et des indépendants sur la création de leur identité sonore, de leurs podcasts - et plus généralement de leurs contenus audiovisuels - de la phase éditoriale au mixage final en passant par l'habillage musical.

    Audacity et GarageBand : la base

    audacity.jpg.dd78f1e8cc7c892c05af29a5d05c51c8.jpgLibre et open-source, Audacity est disponible sur Windows, Mac et Linux. Ce logiciel présente des avantages considérables pour débuter : gratuit, multiplateforme et avec des outils de traitements avancés. Son interface n’est pas super "user-friendly" et demandera un temps d’apprentissage, mais cela ne doit pas tromper sur la qualité des outils sous le capot, qui globalement font le job. Nous avons d'ailleurs consacré un article plus complet aux principales étapes du montage d'un podcast avec Audacity. N'hésitez pas à aller y jeter un œil pour une première prise en main !

     

    2013154723_garagebandsourceapple.png.7163d2e2a4a946426057f4ee5b9e4a73.pngInstallé par défaut sur les Macs, et téléchargeable gratuitement sur iOS, GarageBand est lui destiné aux musiciens amateurs, et donc doté pour cela des fonctionnalités de base de traitement et de montage audio. L’avantage est qu’il embarque des synthétiseurs et des boucles musicales libres de droits, qui vous permettront de créer des ambiances musicales de manière assez intuitive pour vos projets. Il peut toutefois manquer de précision dans l’édition. De plus, ses outils 🛠️ de contrôle du master et ses options d’export sont limités. Si vous souhaitez creuser le sujet et que l'anglais ne vous rebute pas, nous vous invitons à jeter un œil à ce très bon tuto vidéo :

     

     

     

    Notre conseil : ce qui représente lors des premiers mois un plaisir ne doit pas devenir au fil du temps une corvée. Le montage d'un podcast nécessite du temps, de l'énergie et parfois même un petit investissement financier 💸. Dès vos premiers pas, tâchez de voir loin et de vous projeter : combien de temps suis-je prêt à consacrer, sur la durée, au montage de mes émissions ? De la réponse que vous y apporterez dépendra votre fréquence de publication, mais aussi le choix du logiciel auquel vous aurez recours. En gardant toujours à l'esprit qu'un investissement de quelques dizaines d'euros vous fera bien souvent gagner de l'efficacité, du confort et in fine du temps.

     

    Hindenburg : simplicité, fluidité, confort

    1163176306_hindenburgjournalistsourcehindenburgcom.png.06d12f2b02a3c70b3cd8e09942d2807c.pngHindenburg Journalist est disponible sur Windows, Mac et Linux au prix de 85 €. Spécifiquement orienté vers les podcasteurs et journalistes radio, ce logiciel promet à ses utilisateurs de simplifier le montage pour se concentrer sur le story-telling. Pour cela il intègre des fonctionnalités "intelligentes" comme l’égalisation de volume automatique, et un compresseur aussi intelligent qu'appréciable à un seul bouton. Son interface allégée permet une organisation efficace des fichiers et des séquences, donc une vision claire de ses projets de montage. À noter une version Pro (350 €) qui intègre un atténuateur de bruit automatique et un enregistreur multipiste d’appels Skype, entre autres fonctionnalités plus avancées. La version de base présente cependant suffisamment d'atouts pour convaincre la plupart des utilisateurs exigeants. À tester gratuitement durant 30 jours se forger son propre avis !

     

    Reaper : une petite qui a tout d'une grande

    reaper.jpg.afd3b28c074b0837b47a7eba14f2f891.jpgReaper est disponible sur Windows, Mac et Linux pour la modique somme de 60 $. Peu onéreux, léger, stable et puissant, ce logiciel est le petit secret coupable de nombreux ingés sons. Il n’est peut-être pas assez cher pour être considéré comme pro. Pourtant son interface très complète n’a rien à envier aux grosses machines de studio, si ce n’est le design un peu rebutant des plugins intégrés. Pour l’apprentissage, une large collection de vidéos (en anglais) vous permet de butiner 🐝 progressivement selon vos besoins.

     

     

    Adobe Audition : une interface qui a de la gueule

    audition.jpg.12243021154a2e21f1486f8e33a86911.jpgAdobe Audition est disponible sur Windows comme sur Mac, soit dans la licence Adobe CC soit en standalone pour une vingtaine d'euros par mois. Il s'agit bien évidemment de l’application de montage audio d’Adobe, dans la veine de Premiere pour la vidéo. Avec son interface futuriste, très pro, Audition s’avère assez intuitif pour des coupes simples et des ajustements de volume. Pour un traitement plus poussé, il faudra acquérir quelques notions. À noter : un algorithme de détection des clics et des silences, hyper pratique sur des longs formats ; et un atténuateur de bruit simple et puissant pour estomper les bruits continus, comme les ventilateurs par exemple.

    ProTools : l'outil historique des grands studios d'enregistrement

    1293911686_protoolssourceavidcom.png.3721b6031391165e4289528295bbf8bb.pngPro Tools, Logic Pro X, Ableton Live, Studio One, Cubase... Toutes ces STANs professionnelles sont comparables. Les éditeurs tentent de se démarquer par leurs interfaces plus ou moins geek, leurs outils intégrés et différentes politiques tarifaires. Mais toutes embarquent des modules d’effets intégrés, et des synthétiseurs et des boîtes à rythme maison. Aussi, toutes permettent l’ajout de plug-ins externes (des modules d’effets que l’on charge dans le logiciel) pour modifier les flux audio : un vaste et merveilleux monde 🌈 dans lequel vous pourrez aller vous perdre une fois que vous aurez votre nouveau logiciel bien en main. À découvrir sur Windows ou Mac à condition de passer à la caisse : comptez 300 € et plus.

     

     

    Conclusion : si on devait grossir le trait...

    Audacity et GarageBand seraient les plus accessibles pour une première familiarisation au montage audio.

    Hindenburg se développe récemment sur le secteur radio et podcast, et épargne l’utilisateur de beaucoup de fonctions plutôt orientées musique ou ingénieurs.

    Quant à Audition, Reaper et les STANs pro, ils seront les outils les plus puissants et les plus créatifs. Avant de vous lancer néanmoins, mieux vaut acquérir quelques notions. Pour apprendre, vous trouverez sur YouTube et les sites des éditeurs des formations en ligne ou des vidéos tuto complémentaires de celles présentées dans cet article.


    User Feedback

    Recommended Comments

    There are no comments to display.



    Join the conversation

    You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

    Guest
    Add a comment...

    ×   Pasted as rich text.   Restore formatting

      Only 75 emoji are allowed.

    ×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

    ×   Your previous content has been restored.   Clear editor

    ×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.