Jump to content

#24. Benoît Peschier: Apprendre à se réinventer

Play
Season 1, episode 24
20 min / Published July 29

 

Benoît Peschier est un kayakiste Français, né en 1980. Il est le fils de Claude Peschier, ancien champion du monde de Kayak et le frère de Nicolas Peschier. En 2001. Il remporte des manches de la Coupe du Monde. En 2002, il est attendu aux Championnats du Monde, à Bourg Saint Maurice, au même endroit où avait triomphé son père. Mais Fabien Lefèvre lui prive de ce titre. En 2004, il remporte la médaille d'or aux Jeux Olympiques d'Athènes. En 2005, il termine 5ème en individuel et champion du monde par équipe. En 2006-2007, les résultats ne sont pas au rendez-vous, il décide de changer de nationalité sportive. En 2008, il est remplaçant aux Jeux Olympiques de Pékin. Depuis 2015, il est entraîneur de Denis Gargaud, Champion Olympique à Rio. 

 Dans ce premier épisode, Benoît parle de son parcours, dans un univers familial baigné dans l'univers du Kayak qui facilite la voie vers le haut niveau. Il découvre le plaisir du kayak, associé à la découverte de lieu et de jeux en eau vive et de la créativité qui en ressort. Il pense aux JO mais y arrive en fixant des objectifs et pensant étape par étape et en faisant également des remises en question, juste avant les JO d'Athènes où il va emporter la médaille d'or. Il évoque le ratage de 2002, aux championnats du monde où il pensait que ça "ne pouvait pas lui échapper" mais a été pris par l'enjeu. Deux saisons se suivent où il parle de "descente aux enfers" et à l'importance de l'apport de la psychologue du sport à ce moment là: "C'est quelque chose que j'avais travaillé beaucoup avec de bons résultats à la clé. Je m'étais rendu compte que j'étais performant mais que j'étais très irrégulier"

En 2004, la différence se joue sur le travail et sur la manière de gérer mentalement l'enjeu: "Ca a été une lutte extrêmement dure pour rester dans l'instant". Des doutes arrivent: Est-il prêt? Il se sentait prêt à "assumer d'être champion". Il découvre ensuite les conséquences et la difficulté de rebondir après une grande victoire. Il se rend compte que la recette pour réussir n'est jamais garantie: "Je pensais que j'avais trouvé la recette et il s'est avéré qu'il n'y pas de recette en fait (..) Elle peut marcher qu'une seule fois et on ne peut pas la reproduire indéfiniment pour que ça remarche. On évolue. (..). En fait, il fallait tout réinventer".

Après ces jeux Olympiques, il continue à se battre pour les sélections mais est déçu de ne pas pouvoir participer aux JO de Pékin: "Le fait de ne pas être sélectionné, ça m'a donné encore plus l'envie de continuer. Là, c'était une rage, un esprit de vengeance". Il décide de partir concourir pour la Grèce mais découvre la difficulté de changer de pays "et de petit drapeau au départ de la course". En 2012, il échoue à se qualifier, car il était "spectateur de son propre naufrage" mais il évoque aussi la satisfaction et les regrets qu'il a appris de son parcours.

 

 

 

 

Show notes

 

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Gamberge
About Gamberge
A podcast by Gamberge
Podcast du mental et du sport
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.