Jump to content

#27. Gévrise Emane: Accepter sa vulnérabilité

Play
Season 1, episode 27
14 min / Published August 13

Gévrise Emane est née au Cameroun et rejoint la France à 2 ans et demi. Elle commence le judo à l'âge de 13 ans et progresse rapidement et intègre l'INSEP à 18 ans. Elle évolue dans la catégorie de - de 70 kilos et - de 63 kilos. En 2003, elle obtient ses premiers podiums en Coupe du Monde. En 2005, elle est vice-championne du monde. En 2007, elle devient championne du monde (-70 kgs). En 2008, elle fait figure de favorite pour le titre Olympique mais connaît une désillusion en se faisant éliminer au premier tour. Elle change de catégorie pour concourir en - 63  kgs. Elle remporte le tournoi de Paris en 2010 et 2011 ainsi que les championnats d'Europe et mondiaux. En 2012, elle remporte la médaille de bronze aux Jeux Olympiques de Londres.  En 2015, elle redevient championne du monde dans sa catégorie des - 70 kgs. En 2016, elle est éliminée au premier tour des JO de Rio. Elle est quintuple championne d'Europe. 

Dans ce deuxième épisode, on a parlé de l'approche mentale des combats.

Pour préparer ses combats, elle utilisait la visualisation notamment de 'l'état d'esprit dans lequel je souhaitais être": "Même si les compétitions sont différentes, c’est de réitérer cet état d’esprit qui permet de performer et qui permet d’aller au delà de soi et d’aller chercher des médailles, de titres et des records". La veille, elle cherchait plutôt à s'isoler et à changer d'air pour se préparer mentalement. Elle répétait également les mots clés qui "résonnaient chez moi, qui me permettaient d'être prête à combattre".

Avant les combats, elle recherchait plutôt de l'apaisement pour pouvoir mieux s'exprimer et recherchait l'agressivité "dans les mots que je me répétais".

Après s'être aperçue de ses entames de combat en mode diesel, elle a travaillé sur une autre approche où elle devait arriver à l'entraînement "déjà échauffée". Elle parle de l'agressivité qu'elle a dû travailler avec son entraîneur car "je ne suis pas agressive dans la vie de tous les jours". 

Pour Pékin, l'approche du combat n'était pas différent mais "je me suis dit que j'étais obligée de gagner". Elle se rendra compte plus tard qu'elle n'avait pas été mauvaise et pourra avancer grâce à cette défaite. 

Aux JO de Londres, elle a peur de revivre Pékin et fait une crise de panique avant le combat: "J'étais crispée. A Pékin, je n'avais pas dit que j'étais stressée en arrivant à la compétition (..) Mon leitmotiv c'était "plus jamais comme à Pékin". Elle décide de parler à son entraîneur et de "déposer son stress". Elle accepte d'être vulnérable à l'approche de ce combat: "Ce que m'a appris le judo, c'est d'accepter d'être vulnérable. Ce n'est pas mal d'être vulnérable. Ca fait partie de la vie. Ca fait partie de l'individu tout simplement". Elle dégage ses représentations de championne qui ne montre pas sa vulnérabilité et devient une athlète "en pleine conscience". 

Elle parle des difficultés à aller chercher sa médaille de bronze aux JO de Londres "C'était horrible. J'avance avec cette boule au niveau de l'estomac qui ne veut pas partir en fait, comme je n'ai pas de sensations. Mais j'avance quand même". 

Le conseil qu'elle donnerait à une judokate? "De prendre du plaisir et d'avoir confiance en elle". 

 

 

 

 

 

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Gamberge
About Gamberge
A podcast by Gamberge
Podcast du mental et du sport
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.