Jump to content

#3 Laurent Picciotto - de vendeur de tôle ondulée à dealer de montres d'exception

Entretien exclusif avec Laurent Picciotto, grand curieux et fondateur de la boutique de Montres d'exception Chronopassion

Play
Season 2, episode 3
1 hr 39 min / Published May 27

Durant les deux mois de crise sanitaire mondiale qui nous ont coupé (physiquement) du monde... Nous avons tous un peu, fait fumer nos applis de smartphones : zoom, skype, messenger, instagram...

Après avoir posé une question innocente sur une story instagram sur le compte @stephanebuttichowskij : "Qui souhaiteriez-vous entendre prochainement sur le Podcast Gentleman Chemistry ?". Un nom est apparu, celui de Laurent Picciotto.

Etonnante surprise ! Après avoir tagué le Monsieur sur une énième story (quid de l'engagement virtuel), je commence à discuter avec ce charmant Monsieur qui en quelques minutes m'accroche avec une grande générosité à ses passions éclectiques allant dans le désordre : de ses guitares, aux objets insolites accumulés avec le temps, aux motos et autres véhicules de genre pour au final arriver aux montres de caractère.  

Aujourd’hui je suis reçu par ce personnage attachant qu'est Laurent Picciotto, animé dans tout ce qu’il entreprend par les émotions que peuvent engendrer le fait d’être curieux. La curiosité qui a alimenté tout au long de son parcours ses différentes passions : les guitares, les motos, les objets insolites mais plus précisément les montres. Oui mais attention, ce qui distingue les montres que l’on trouve dans l’écrin du 271, rue Saint-Honoré, la boutique de Montres (et cabinet de curiosité)  la plus Rock’n’Roll de France et peut être au monde qu’est Chronopassion Paris. Chez Chronopassion on ne trouve pas la montre de Monsieur tout le monde. Non, ce que l’on y trouve, ce sont des montres précieuses, rares et produites en série limitée avec chacune leur propre personnalité. De la personnalité Laurent Picciotto, en a à vendre en plus de sa quarantaine de marques exclusives destinées à susciter l’émotion d’une clientèle de passionnées de :

L’Octo de Bulgari

La Grand Seiko

Panerai Luminor de la Maison Florentine

L’épurée H. Moser & Cie

De la très typée et sportive Tudor Black Bay

Cette Ulysse Nardin avec cadran Manara

La ZRC 300 pour explorer les fonds marins

Plus classique la Bréguet à complications

La plus western par Ralph Lauren

La plus muerte qui tue par Fiona Kruger

La Medusa de Corum

L’Angelus rectangulaire

Frank Muller

Hublot

La plus technologique Urwerk ou la Christophe Claret X-Treme 1

Itinéraire d'un enfant curieux

Laurent Picciotto, naît à Toulon mais grandit à Paris, d'un père travaillant dans un laboratoire pharmaceutique qui devient par la suite entrepreneur, à l'origine d'une société de développement dans le capital risque et d'une mère femme au foyer. Laurent Picciotto décide très jeune de se lancer dans le monde du travail sans son BAC en poche en démarrant comme employé de banque (mécanographe) après son service militaire âgé de 21 ans. Ensuite il rentre au service des engagements puis à la bourse. la routine l'ennuyant il part vendre de l'assurance capitalisation, des sortes d'officines faisant signer des contrats de proximité en étant payé en avance sur commission (en finissant par devoir de l'argent à la boîte). Cet épisode du parcours de Laurent Picciotto, dura un an et demi en lui enseignant les rudiments passionnants de ce qu'il définit une école de vendeurs de tôle ondulée. Des personnes capables de vendre tout et n'importe quoi en démarchant à peu près n'importe qui.

L'émotion par la curiosité de l'objet

En 1987, Laurent Picciotto est âgé de 26 avec le désir d'ouvrir une boutique d'objets dans l'esprit Marina de Bourbon du Boulevard de Courcelles (boutique emblématique où la rédaction de Lui magazine allait chiner dans les années 1970/1980) ou une boutique de montres. Finalement, Laurent Picciotto opte pour le deuxième choix sans avoir de background dans l'horlogerie. Avec un père qui accumulait toute sorte d'objets ainsi que des montres (toujours avec un très étroit lien que suscite la curiosité), Laurent à une époque ou les enfants ne parlaient seulement quand on leur demandait, suivait son père découvrir les derniers modèles de chez Chaumet dans la boutique Les Intemporels. Puis en 1974 ils vont à la découverte de la Royal Oak d'Audemars Piguet, avec une ambiance "luxe" que Laurent trouve détestable : les vendeurs en smoking chuchotant. Laurent Picciotto a aussi ouvert sa propre boutique pour cette raison : vendre du luxe de manière moins austère et grandiloquente. A Genève ils parcourent la rue du Rhône en allant à la rencontre de Gérald Genta, avec qui ils lui soumettent l'idée de créer une boutique de montres à Paris.

Gérald Genta

Laurent Picciotto se fixe un cahier des charges précis, retrouver des maisons confidentielles. Il débute avec Gérald Genta en boutique monomarque. Gérald Genta (1931-2011) a qui le monde de l'horlogerie moderne doit beaucoup. En effet, sans Gérald Genta, le design des montres aujourd'hui aurait été différent - c'est à dire, que nous aurions tous au poignet des montres rondes avec bracelet en crocodile. Gérald Genta a inventé le design horloger à une époque ou ça ne se faisait pas. Peu avant l'arrivé de la montre au quartz (apparue avec Seiko en 1969) qui remplace de façon plutôt violente les habitudes relatives au remontage mécanique des montres, avec l'aspect simple d'entretien que propose ce système fonctionnel (la crise du Quartz). Il débute avec la très belle Maison Universal Genève en 1950 (disparue justement avec l'essor du Quartz dont on parlait précédemment), Début des années 1960 il redesigne le modèle Constellation d'Omega ; puis on lui doit également trois designs de montres emblématiques :

la Patek Philippe Golden Ellipse en 1968

Audemars Piguet Royal Oak en 1970

Ia IWC Ingénieur en 1976

la Patek Philippe Nautilus en 1976 en s'inspirant d'un hublot de transatlantique équilibrant un style subtil entre élégance et sport

ainsi que la Cartier's Pasha de 1985

Gérald Genta collabore également avec des interventions partielles au design modèles de montres chez :

Timex

Chaumet

Van Cleef & Arpels

Seiko

Bulgari

Hamilton,... 

Chronopassion Paris

Dans les années 1980 il fonde sa propre Maison homonyme, Gérald Genta en ouvrant à Paris en 1988 avec Laurent Picciotto sa première boutique monomarque. L'aventure Parisienne dure deux années, avec une marque confidentielle affichant à l'époque les prix les plus élevés du marché de la montre. En 1991 la boutique Chronopassion devient une boutique multimarques en passant rapidement de quinze, vingt, vingt-cinq marques de montres horlogères. Aujourd'hui Chronopassion, c'est plus de quarante marque de montres comprenant plus de la moitié de marques d'horlogerie d'indépendants.

Proposer ce que les autres ne font pas

Laurent Picciotto fonde en 1988 la boutique d'horlogerie Chronopassion avec la volonté et la vision de proposer à ses clients autres chose qu'une boutique de montres proposant les marques classiques des grands groupes horlogers & horlogers bijoutiers :

Richemont

Swatch

Kering

LVMH

Rolex... 

La boutique Chronopassion participe de 1988 à 1995 le marché était très jeune dans ce type de commerce pour constituer une clientèle avec une boutique de montres. De 1989 à 2000 la bulle horlogère explose et Chronopassion participe à la naissance nombreuses histoires d'indépendants devenus de stars aujourd'hui en jouant la carte de la proximité et de produit en mettant la marque en second plan. Aujourd'hui la mission de Chronopassion est de dénicher des créateurs horlogers qui font ce que les autres ne font pas et de les faire découvrir à la clientèle de la boutique toujours avec le même savoir faire technique et humain loin des codes des vendeurs de luxe qui chuchotent en smoking.

J'ai pris beaucoup de plaisir dans la réalisation de cette interview. Si vous aussi avez aimé ce podcast, n'hésitez pas à laisser un commentaire en le notant avec 5 étoiles sur Apple Podcast. Vous pouvez également vous abonner sur la plateforme Apple Podcast I Spotify I Deezer I Stitcher I TuneIn I Podcastics pour ne pas rater une miette des podcasts à venir ! 

N'oubliez pas de partager le podcast, de le noter en laissant votre ressenti, c'est très important pour aider le podcast à émerger dans les classements en plus de le faire découvrir au plus grand nombre tout en me motivant à m'améliorer en faisant de nouveaux épisodes !

Bonne écoute,

Stéphane

Titre: Eclectic Prawn Auteur: Dumbo Gets Mad Source: https://dumbogetsmad.bandcamp.com Licence: http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/3.0/deed.fr Téléchargement (9MB): https://www.auboutdufil.com/index.php?id=470

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
le Podcast Gentleman Chemistry
A podcast by Stéphane Butticé
Le Podcast des personnalités qui créent de la valeur avec style et nonchalance
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.