Jump to content

Au-delà des murs #51

Maroc, Sénégal, Tunisie

Play
Season 1, episode 51
57 min / Published June 10

51e émission ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, les confinés en attente de déconfinement et les confinés déconfinés, des divers coins de la planète !

Le principe de l’émission ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent. Parlez-nous de votre voyage ! Racontez nous votre aventure avant et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets, dans les pays où vous vous trouvez ? Un changement se profile ? Quoi qu’il arrive dès que les frontières ouvriront vous repartirez ? Si oui comment ? Par avion ? En bateau stop, le pouce levé ? Vous voyagez dans un véhicule aménagé, en vélo ? Vous êtes accompagné d’un âne ou d’une mule ou autre ? Et où allez vous ? Loin loin loin, ou bien est ce le bon moment pour découvrir les beaux coins de France et voyager plus écolo ?

Venez nous raconter tout ça ! Dans cette émission ou une autre prochainement !

  • D'abord nous accueillons Amine et Chloé en direct du Maroc.

Au Maroc on ne rigole pas avec le confinement

Au moment où nous parlons, ça fait plus d'un an qu'ils vivent à Marrakech. Ils sont installés dans leur maison familiale et vivent en confinement total. Depuis 2 jours, les marocains ont l’obligation de porter un masque pour sortir. C’est Chloé qui confectionne leurs masques avant de pouvoir aller en acheter qui soient aux normes. Pendant le confinement le Maroc a instauré un couvre-feu à partir de 18h. Dans l'hypothèse où une voiture était dehors au moment de l’interdiction de circuler, elle partait direct à la fourrière. Enfin, si quelqu’un sortait sans ses papiers, il était arrêté. On ne plaisante pas au Maroc ! Le Roi a pris des mesures strictes très rapidement pour éviter la propagation du coronavirus. Si la situation empirait, ce serait catastrophique pour ce pays qui n’a pas les moyens de gérer une crise sanitaire. 

Un commerce d'artisanat ouvert il y a à peine 3 mois

Le couple explique qu’il avait ouvert une boutique où ils vendent des produits de design d'artisanat du monde entier. C'était il y a 3 mois et ils l'ont appelée le Pingouin du désert. Malheureusement, ils ont dû la fermer. Ici le confinement est prévu jusqu'au 10 juin.
Amine nous raconte qu'une cinquantaine de commerçants se regroupent pour organiser une vente aux enchères sur Instagram Marrakech creative for love.
Certains employés ont reçu une aide de l'Etat. Mais beaucoup de gens vivent de l'économie informelle. Ils n'ont pas pu être aidés. Malgré tout il y a toujours un bel esprit d'entraide. Amine et Chloé développent toujours leur site internet Le pingouin du désert.

Aujourd'hui il n'y a plus de couvre-feu et ils nous racontent que pour la fête de L'Aïd en fin de ramadan, chacun est resté chez soi. En ce qui concerne un potentiel rapatriement, ils nous expliquent que la France impose une quatorzaine à un marocain qui rentrerait en France alors qu'elle ne l'impose pas à d'autres pays.

  • Puis nous rencontrons Bécaye Aïdara au Sénégal.

La situation au Sénégal pendant le confinement.

Bécaye Aïdara est un lycéen sénégalais. Mais confiné depuis le 21 mars et il ne va plus à l’école. Le confinement devrait se terminer le 2 juin. La situation est difficile dans le pays et la population en Casamance reste bien confinée sous peine de coups de bâton de la part autorités. Les autorités ont instauré un couvre-feu de 20h à 6h du matin. A ce jour, il n’y a pas de cas à Vilajuana, dans le village de  Bécaye Aïdara. Lui, il a de quoi manger et un toit. Alors il a décidé d’aider les enfants talibés des écoles coraniques qui se trouvent dans la rue à mendier pour manger. Bécaye Aïdara mène des actions pour les aider. Pour cela, il va au marché et explique aux commerçants la vie rude de ces enfants. Il tente de récolter de l’argent auprès d’eux afin que les petits cessent la mendicité dans les rues et puissent rentrer chez eux.

Il aide les enfants des écoles coraniques.

En tant qu’ancien enfant allant au dhara (école coranique) pour apprendre le coran, Bécaye Aïdara raconte qu’il est de son devoir d’aider ces enfants qui n’ont pas la chance de rentrer manger chaque jour dans leur foyer, comme c’était le cas pour lui. Ainsi le jeune homme explique qu’il n y a aucune aide de l’Etat pour les enfants de son village. Alors il a motivé une dizaine d’étudiants pour aller sur le terrain avec lui et expliquer la vie de ces enfants talibés. Il nous raconte qu'il a pu reprendre contact avec une école coranique et lui remettre régulièrement des denrées récoltées (achat de riz, de légumes) pour les enfants . Les commerçants sont sensibles à ses actions de récolte de fonds sur le marché.

Au cours de son témoignage, Bécaye Aïdara nous confie qu’il a beaucoup d’estime pour Benjamin Jayre de l’association "Permacabadio" . Il a, selon lui, beaucoup agi au Sénégal. Il développe des projets de  permaculture, et avec des dons humanitaires, il a créé une ambulance dans le pays.

Maintenant la vie reprend son cours, les écoles rouvrent et Bécaye Aïdara va reprendre les cours. Il va toutefois garder du temps pour poursuivre son aide aux enfants des rues.

  • Ensuite nous retrouvons Audrey en Tunisie

Audrey et Bastien voyagent avec leurs 2 enfants. Ils sont partis pour un tour du monde. Vous pouvez suivre leur périple sur leur blog Here We Are. La première fois c'était en 2008 et ils n'étaient que tous les deux. Alors là ils voulaient partir en famille. Ils sont aujourd'hui nomades. A ce jour, la vie revient à la normale tout doucement. Ils racontent qu'ils vont se rapprocher de Tunis. Ensuite ils veulent prendre le bateau pour aller voir leur famille en France.

Nous leur avions parlé dans l'épisode 13 D'Au-delà des murs.

  • Enfin Lilou de Pause Vélo nous rejoint dans Au-delà des Murs.

Pour rappel "Pause vélo" c'est une émission sur le vélo en tant que mode de déplacement. On y cause sur un ton détendu de ce qui fait aimer le vélo et de tous ceux qui font aimer le vélo. Tout ça pour rendre le monde meilleur et pour sauver l'humanité ! En espérant très fort que le vélo devienne le mode de transport dominant ! D'ailleurs on compte sur vous pour alimenter son contenu. Proposez-nous des chroniques, écrivez-nous des billets d'humeurs, des sketchs... Ecrivez leur à info@pausevelo.com

Ce soir Lilou raconte que le covid a eu du bon, question vélo. Des mesures en faveur du déplacement à vélo ont été prises. Entre autre, la mise en place d'un forfait mobilité pour aller au travail avec une aide de 400 euros du gouvernement. De plus 1h ou 2h sont offertes en vélo école à ceux qui le souhaitent. En outre plusieurs pistes cyclables vont être créées.

The show team
Allo la Planète
Allo la Planète
Producteur
Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Au-delà des murs
A podcast by Allo la Planète
Deux confinés parlent aux confinés du monde
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.