Jump to content

Charles, luthier : “C'est quoi, ma vie, à part la lutherie ?”

Faites la connaissance de Charles Coquet, dont l'atelier de lutherie est dédié à la fabrication de violons, altos et violoncelles. 

Play
Season 1, episode 7
23 min / Published June 16, 2019

Dans ce dernier épisode de la saison, Travail soigné vous ouvre les portes de l’atelier de lutherie de Charles Coquet, dédié à la fabrication de violons, altos et violoncelles. 

Bien que ce métier inspire naturellement l’admiration et la curiosité, certains aspects en sont méconnus et soulèvent des problématiques très intéressantes. Les canons de l’instrument comme sa fabrication n’ont quasiment pas changé depuis près de cinq siècles et pourtant si le luthier d’aujourd’hui reproduit le geste, il n’en apporte pas moins sa pierre à l’édifice. C’est en tout cas la philosophie de Charles qui respecte l’héritage tout en affirmant sa personnalité. 

Charles a étudié le violon pendant 15 ans avant de s’orienter vers la lutherie, qu’il a apprise en Angleterre. N’étant pas issu d’une famille de musiciens, ce choix s’apparentait à un saut dans le vide, mais la passion de Charles pour la fabrication s’est vite confirmée et n’a fait que croître à mesure qu’il avançait dans son apprentissage. Il ouvre son propre atelier en 2008, où son passé de violoniste constitue assurément un atout dans sa relation avec les musiciens. 

Au cours de l’entretien, vous aurez le privilège d’assister à l’essai d’un instrument de Charles par le talentueux violoniste Hugues Borsarello.

REPÈRES
Visite de l’atelier. (1:30)
Le violon vu par les musiciens. (2:49)
La relation de Charles avec les musiciens. (4:40)
Le “son” de Charles. (5:35)
Les modèles de violons hérités de la lutherie ancienne. (6:50)
Les étapes de fabrication du violon : le travail du bois. (9:15)
Les finitions : le vernis. (12:30)
Essai d’un instrument par le violoniste Hugues Borsarello. (14:35)
Le réglage de l’instrument. (15:25)
Le rapport de Charles à son métier. (16:35)
La transmission : le travail avec les apprentis. (19:05)
L’évolution et l’avenir du métier. (20:30)
La quête de perfection. (22:10)

 

LIENS
Pour en savoir plus sur l’atelier de Charles Coquet : https://www.charlescoquet-luthier.fr/ 
Et sur le violoniste Hugues Borsarello : http://borsarello.com   

Production : Stereolab / Illustration et couverture : Julina Jean-Joseph / Musiques : Blue Dot Sessions.    

Retrouvez l’actualité de Travail soigné via Stereolab.fr sur Instagram, Twitter et Facebook et n’hésitez pas à envoyer vos suggestions pour de prochains épisodes à hello@stereolab.fr  

Merci de votre soutien sur votre plateforme d’écoute préférée (un abonnement, des étoiles, des petits cœurs, un commentaire sympa) ainsi que sur Podmust.com 

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Travail soigné
A podcast by stereolab
Le podcast des gens qui aiment leur métier et qui en parlent bien.
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.