Jump to content

Georges Rousse - Shôdoshima & Vence

Galerie RX - Paris Photo 2021

Play
Season 1, episode 4
2 min / Published

Deux grandes photographies de Georges Rousse, à l’esthétique très identifiable, initient le parcours “blanc” de l’exposition, un parcours qui met plus en avant des démarches et des pratiques hybrides, qui experimente l’abstraction et revisite le réel. Artiste de renommée internationale, Georges Rousse est connu pour ses photographies d’anamorphoses. Il y convoque sur un mode inédit la peinture, la sculpture et l'architecture pour transformer des lieux réels le plus souvent destinés à être détruits. Pour quelques jours, il prend possession de bâtiments vides, choisit des espaces pour leurs qualités architectoniques, leur lumière et les métamorphose en un autre espace, un espace fictif, utopique, en fonction de ses préoccupations plastiques, de son imaginaire mais aussi de sa relation au pays, sa littérature, sa culture.

Les deux œuvres exposées ici sont géographiquement très éloignées. L’une a été réalisée à Shôdoshima et l’autre à Vence. 

Shôdoshima est une île au Japon dans la mer de Harima. A la demande de Ishii Jun, responsable du Shôdoshima Art Project, l’artiste y a réalisé huit photographies représentant des ruines ou des bâtiments qui avaient été endommagés par le séisme de Kobe en 1995, et destinés à la démolition. Puis il accepta de travailler sur l’ancienne maison des grands-parents de Ishii Jun, et réalisa trois œuvres toujours en place dans la maison transformée en galerie, avec la collaboration de bénévoles de tout le pays. L'œuvre Shôdoshima, exposée à Paris Photo 2021, est issue de cette seconde série photographique, dans laquelle il réalise une forme circulaire qui semble redonner vie au lieu. La mutation du lieu donne place à une illusion d’optique et plonge le regard du spectateur dans un jeu de perspective, serein et hypnotique.

L'œuvre Vence, quant à elle, appartient à une série réalisée récemment à l'occasion de l'invitation lancée par le château de Vence, pour célébrer les 70 ans de la célèbre Chapelle du Rosaire de Matisse. Georges Rousse y a spécialement conçu une œuvre in situ, qui rend hommage à Matisse à travers le choix d’une palette aux tons relevés et aux formes simplifiées. On y ressent une sensation de l’espace agrandi, on y découvre un jeu de la lumière sur les couleurs, et le travail autour des nombreux dessins préparatoires. qui sont autant de signes et de références qui rendent un vibrant hommage non seulement à Matisse mais aussi à l’oeuvre voisine de Sol LeWitt, artiste américain, minimaliste et conceptuel qui réalisa en 2002 un magistral wall drawing dans le grand salon du château. 

C’est tout cela que l’on peut voir, ou ressentir dans l’oeuvre exposée. L'image photographique devient à la fois mémoire du lieu, de son histoire et de sa métamorphose par l'artiste

Une production Pablocast by UPintown pour la Galerie RX 

Textes et sound design Galerie RX - Pablocast
 

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.