Jump to content

le bijou comme un bisou #58 les joyaux de Gilbert Albert

 Il était une fois les joyaux de Gilbert Albert Parce que les vacances ce n’est pas seulement buller, j’ai décidé d’aller à Genève (en moto), découvrir l’exposition consacrée au joaillier Gilbert Albert. Estelle Fallet, la Conservatrice en chef du musé...

Play
23 min / Published August 30, 2020

 Il était une fois les joyaux de Gilbert Albert

Parce que les vacances ce n’est pas seulement buller, j’ai décidé d’aller à Genève (en moto), découvrir l’exposition consacrée au joaillier Gilbert Albert.

Estelle Fallet, la Conservatrice en chef du musée d’Art et d’Histoire de Genève, Domaine Horlogerie, Emaillerie, Bijouterie et Miniatures, également commissaire de cette magnifique exposition a spécialement interrompu ses vacances (je la remercie encore chaleureusement) pour me faire découvrir cet événement et me parler de ce joaillier singulier, ami de l’Abbé Pierre, contemporain de Jean Vendome, et comme ce dernier, précurseur de la joaillerie contemporaine.

Dans ce podcast, Estelle Fallet nous emmène à la rencontre de l’homme derrière le joaillier, de ses techniques joaillières qu’il appelait ses « écritures », de sa passion des scarabées dont il se servait comme des pierres précieuses et de ses recherches pour créer des bijoux déstructurés et transformables.

Depuis la création d’un musée des cabinotiers (artisans joailliers, bijoutiers, horlogers ou émailleurs de Genève), au don de ses bijoux au Musée, Gilbert Albert a toujours voulu que ses bijoux soient visibles et témoignent des possibles de l’artisanat d’art comme source d’inspiration, comme les œuvres d’André-Charles Lambert, son Maître de joaillerie, l’avaient été pour lui.

C’est dans cette optique que l’exposition « Gilbert Albert, joaillier de la nature », avait été initié en partenariat très étroit avec Gilbert Albert. En hommage commémoratif de l’anniversaire de ce joaillier, des animations muséales spécifiques sont prévues le 20 septembre au cœur de l’exposition qui est visible jusqu’au 15 novembre au Musée des Beaux Arts de Genève. 

Un bijou inédit, inspiré des techniques spécifiques du joaillier et appelé « Arbre aux écritures » a été créé spécialement, vous pourrez donc rapporter un souvenir joaillier de cette magnifique exposition commémorative de cette figure emblématique du bijou contemporain.

(En raison de la situation sanitaire actuelle, l’exposition se visite uniquement sur réservation. Billetterie: mah-geneve.ch Le programme de rendez-vous est publié mensuellement sur le site du musée.)

Ainsi se termine cette histoire d’Il était une fois le bijou. Je vous souhaite une jolie semaine et vous donne rendez-vous dimanche prochain. Si cette histoire vous a plus envoyez moi plein de bisous sur les réseaux sociaux d’Il était une fois le bijou et encouragez moi en partageant les bijoux bisous tout autour de vous.

A bientôt pour un prochain bijou, un nouveau bisou du dimanche soir.

Site

Twitter

Facebook

Instagram

LinkedIn

Le bijou comme un bisou
les grandes et petites histoires du bijou et actualité du la joaillerie
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.