Jump to content

MANNISH BOY

EMISSIONA UTOUR DU BLUES

Play
59 min / Published

Au programme le pianiste et chanteur Julien Brunetaud. 

Julien Brunetaud fait parti des rares pianistes et chanteurs de Jazz Français. Spécialisé dans le Blues et le Boogie Woogie, Il est reconnu dans le monde entier grâce à sa voix et son toucher très expressifs. Artiste prolifique, Il sort son sixième album Bluesiana et tourne en Solo, Trio ou Quintet. 

Né en 1982 à Agen, Julien Brunetaud commence le piano à 7 ans.  et monte son premier groupe à l’âge de 12 ans. Autodidacte, il rencontre le Bluesman Nico Wayne Toussaint qui l’engage pour l’enregistrement de l’album Blasting The Blues et sa tournée européenne. C’est ainsi qu’il croise la route de nombreux artistes de renom tels que : BB King, Chuck Berry, Big Joe Turner, Dana Gillespie, Keith B. Brown, MoJo Buford, Joe Louis Walker, John Primer and Louisiana Red... qui feront appel à lui. 

Egalement compositeur, Julien Brunetaud crée le groupe JB Boogie et enregistre l’album “Live au Comptoir”, (Révélation Blues 2002). En 2005, Julien Brunetaud gagne le prix de Meilleur Pianiste Blues Européen décerné par les Trophées France Blues et part jouer aux Etats- Unis : à Cincinnati, à Tucson, Arizona, il fait la première partie de Pinetop Perkins, au club Ebony à Indianola dans le Mississippi, il fait la première partie de BB King. À la New Orleans, il joue au Jazz héritage Festival. En 2006, il arrive second à l’International Blues Challenge de Memphis et rend hommage à Roosevelt Sykes au Chicago Blues Festival. 

De retour à Paris, il accompagne Chuck Berry à l’Elysée Montmartre et joue avec son groupe dans les prestigieux clubs de Jazz parisiens : Caveau de la Huchette, Jazz-Club Lionel Hampton, Bilboquet, Duc des Lombard, Sunset- Sunside. Il enregistre et tourne aussi avec le Guillaume Nouaux Quintet featuring Leroy Jones et rejoint rapidement le groupe d’Evan Christopher, avec qui il enregistrera et jouera à la New Orleans et à New York.

En 2007 Julien Brunetaud reçoit le Prix du Hot Club de France du Musicien de l’année pour son premier album « Orleans Street Boogie » et sort rapidementun deuxième album, « Driftin' Blues » les deux produits par le label Southland Records, New Orleans.Il passera ensuite trois mois à New York pour étudier et jouer au contact de musiciens comme George Cables, Aaron Goldberg, Junior Mance. Il participe pendant 10 ans au festival caritatif des Îles Moustique dans les Caraïbes, dont les bénéfices sont reversés à la Basil Charles Educational Foundation. 

En 2010 sort son 3ème album « Look Like Twins » chez Frémeaux et Associés. Cet album montre son amour pour le répertoire Afro - Américain dans une ambiance et format intimistes. 

En 2014 il produit le premier album de Nikki and Jules, une collaboration avec la chanteuse Américaine Nicolle Rochelle, mélangeant soulful, Jazz et blues standards avec des compositions originales. En 2015, il part en tournée aux côtés de La Grande Sophie avant d’enregistrer son 4ème album « Playground ». Guidé par une voix et un piano définitivement groovy, « Playground » propose une lecture originale du Piano Blues contemporain. Inspiré par les maîtres du Piano de la Crescent City, on y trouve ses compositions ainsi que quelques standards traditionnels qu’il revisite. 

En 2017 Julien Brunetaud  monte un trio avec Greg Zlap et Ian Siegal. En 2018 sort le deuxième album de Nikki and Jules « Baby Blues » sur le label Brojar music. 

Julien Brunetaud développe son jeu en suivant la chronologie du Jazz. Inspiré par les pianistes Red Garland, Kenny Barron ou encore Nils Frahm, il n’oublie pas ses premières influences comme Otis Spann qui marque son jeu d’une empreinte indélébile. 

Installé à Marseille depuis 2018,  Julien Brunetaud s’entoure de Sam Favreau à la contrebasse et de Cedrick Bec à la batterie pour créer son nouveau trio « JB3 ». Ils gravent ensemble son 5ème disque « Feels Like Home » pour le label Fresh Sound Records et explorent un son nouveau, libre, empreint d’un groove passionné. 

Le trio est  rejoint par Vincent Strazzieri au saxophone et Romain Morello au trombone pour former le Julien Brunetaud Quintet. Ensemble ils préparent un hommage à Duke Ellington prévu prochainement.

En 2023, Julien sort  son sixième album « Bluesiana » sur le label Brojar Music, un retour aux sources inspiré par ses voyages et rencontres en Louisiane et dans le Mississippi.

 

Puis le guitariste américain et chanteur Doug Deming. Deming (vo, gt) est né à Detroit en 1970 et y a débuté sa carrière dans les années ’90, avec Alberta Adams et d’autres musiciens locaux puis dans tout le Midwest avant de s’installer, en 2009 à Tampa en Floride. On a ici son 5e album, enregistré en live à l’Atlantis Basel pour la série de concerts Groove Now à Bâle en Suisse, face à un public enthousiaste et chaleureux; il en a composé 8 des 11 faces et il est entouré de Andrew Gohman (basse) et Zack Pommerlau (drums et hca); pour l’occasion il a été rejoint par des guests: Sax Gordon Beadle et Terry Hanck (saxophones) et Bill Heid (keys). D. Deming a été inspiré par des bluesmen comme T-Bone Walker, Luther Tucker… et par des jazzmen, en particulier Charlie Christian dont l’influence est manifeste tout du long, mais plus encore dans le premier morceau, « East Side Hop », un instrumental up tempo où guitare, piano et saxophones rivalisent de créativité pour le plus grand plaisir des auditeurs; même ambiance survoltée dans les faces chantées avec beaucoup de détermination par Deming comme « Bloodshot Eyes » de Wynonie Harris, jazzy, triomphant et fervent, ou « No Sense » à l’humour décapant avec Bill Heid (p) au top, ou encore « Put It Down », humoristique lui aussi avec de belles combinaisons de saxes, guitare et orgue comme « Every Night When I Get Home » en slow; il y a aussi des faces très blues comme les autres covers, « I’m Ready » (Fats Domino), une party déjantée à fond la caisse à NOLA ou « Oh Baby » ( W. Dixon-Little Walter), entraînant et vitaminé avec Z. Pommerlau excellent à l’harmonica et encore « An Eye for an Eye », un slow blues hypnotique composé par Deming, mais « à-la-Muddy-Waters » à fond. À noter aussi « Only Time Will Tell », un excellent blues fonceur et mordant avec Bill Heid très inspiré à l’orgue comme Pommerlau à l’harmonica.  Doug est le lauréat 2013 du prix Sean Costello Rising Star des Blues Blast Music Awards. Influencé par de grands noms tels que T-Bone Walker, Charlie Christian et Robert Jr. Lockwood, le goût et le style traditionnels de Doug sont évidents dans sa musique originale. Ce nouvel album est une performance live. Enregistré avec plusieurs artistes invités à Bâle, en Suisse.

Muddywaters_Mannish_Boy.jpg

Show notes

doug.jpg

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.