Jump to content

Méthodes d'éducation - version pratique

Petit point sur les piliers de la méthode positive, les limites à utiliser cette méthode et conseils pour ne pas faire un mauvais choix d'éducateur canin

Play
11 min / Published

Après avoir abordé les méthodes d'éducation d'un point de vue scientifique, maintenant parlons plus "pratique". Que recommandent les grosses organisations ? Pourquoi certaines personnes et éducateurs bloquent à utiliser une méthode positive ? Comment bien choisir un éducateur canin ? Nous aborderons ces 3 points dans cet épisode. Toutes les informations sur la page instagram (comportement_canin) et sur le groupe facebook privé consacré : dans la tête des chiens-podcast. Retranscription complète et références sur comportementcanin.blog. Podcast produit par Alice Mignot, accompagné de la chanson Naya de HaTom et du graphisme de abck.

Show notes

Bonjour et bienvenue sur le podcast dans la tête des chiens, un moment unique pour mieux comprendre votre chien et enrichir votre relation avec lui. Dans cet épisode on parlera de méthodes d’éducation mais cette fois-ci d’un point de vue un peu plus personnel et pratique.

Dans cet épisode, nous reprendrons brièvement les exemples donnés dans le premier épisode et nous aborderons les barrières à adopter une méthode positive. Enfin, je terminerais sur comment reconnaître un éducateur canin en coercitif afin de bien faire son choix. D’ailleurs, si vous voulez plus d’informations scientifiques, n’hésitez pas à aller écouter l’épisode précédent.

La méthode positive a une image assez négative en France (on l’appelle la méthode bisounours ?!) et comme tout mouvement nouveau, les critiques fusent.

Beaucoup de gens pensent que :

  • la méthode d’éducation positive est une méthode où tout est permis pour le chien
  • on passe son temps à lui donner des friandises pour tout et n’importe quoi
  • c’est une méthode efficace uniquement pour les petits chiens gentils non dominants
  • le chien va croire qu’il est le « chef de la meute » et donc prendre le dessus

Alors qu’en réalité c’est bien différent ! Le but va être effectivement d’imposer le moins de contrainte possible à son chien mais tout en ayant des limites pour la sécurité du chien et des autres humains et non humains. On n’est pas forcément obligé d’utiliser des friandises ni de les distribuer en continu mais ça peut être une très bonne motivation ! c’est une méthode qui marche pour tous les chiens à condition d’être patient et cohérent, et enfin un chien n’est pas dominant et peut pas devenir le chef de meute mais ça on en parlera dans un autre épisode.

Dans la méthode positive, on utilise le renforcement positif et la punition négative alors que dans la méthode traditionnelle, on utilise la punition aversive et le renforcement négatif. Même plus que le renforcement négatif, dans la méthode positive on va surtout chercher à anticiper les comportements indésirables. Si vous voulez plus d’informations sur ce que sont ces histoires de renforcement et punitions, je vous renvoie à l’épisode 1 où j’ai pris le temps de tout décrire.

Pour reprendre brièvement ce qu’on a dit dans l’épisode précédent, plusieurs études se sont penchées sur les conséquences des méthodes d’éducation sur la relation humain-chien, le bien-être du chien et l’obéissance. Ces études ont montré que la méthode coercitive peut venir compromettre la relation avec son chien voire créer une rupture de la confiance. C’est une approche éducative qui peut amener à de la peur ou du stress chez le chien. Ces émotions pouvant mener à des comportements d’agression, d’évitement et des problèmes comportementaux. Et enfin elle a un moins bon effet sur la performance, ces émotions de peur et de stress peuvent venir compromettre l’apprentissage et cette méthode ne permet pas ni au chien ni à l’humain de trouver des comportements alternatifs.

A l’opposé, avec la méthode positive on va avoir de meilleurs résultats sur la relation avec un chien qui va plus vivre l’éducation comme un jeu et prendra plus d’initiatives dans les interactions. Au niveau du bien-être, on a moins de stress et de peur qu’avec une méthode coercitive. Et au niveau de l’obéissance, plus de motivations à apprendre, moins de problèmes comportementaux et globalement des plus grandes capacités à apprendre des tâches.

Dans l’épisode précédent, on a aussi également parlé de l’importance de la valeur pour le chien de ce qu’on appelle renforcement ou punition et j’en rajoute une couche. Ce que le chien désire va servir de renforcement et ce que le chien ne désire pas va servir de punition. C’est pour ça qu’on peut se retrouver avec un chien qui saute encore plus pour avoir votre attention, alors que vous lui dîtes non d’une voix ferme. Ou un chien qui ne va pas revenir au rappel car quand il revient vous n’êtes pas content. Cette valeur est également importante car pour certains chiens le simple fait d’hausser la voix peut avoir la même valeur qu’une punition physique. Ou à l’inverse, si vous utilisez les friandises, il faudra trouver celle qui est un renforçateur très haut pour votre chien.

Concepts

On a tous une définition différente de l’éducation positive, je vais donc vous dire ses principaux concepts à mes yeux :

Tout d’abord, ce n’est pas juste éduquer son chien, c’est une relation globale dans laquelle on va respecter le chien dans sa singularité. On va apprendre à comprendre son chien, ses préférences, ses envies, ses craintes et adapter nos demandes. On ne cherche pas à avoir un chien docile et qui craint son maître, on souhaite un chien qui a une personnalité et des défauts qu’on corrigera/adaptera au maximum avec de la bonne humeur. Pareil, on va essayer de donner toutes les cartes à son chien, travailler l’éducation en fonction du rythme de son chien, de ses dispositions et de l’environnement.

Le deuxième concept clé c’est la cohérence où on va chercher à être sur la même longueur d’onde, on reste stable dans ce qu’on apprend au chien et on utilise les mêmes signaux verbaux et non-verbaux. C’est cette cohérence va nous rendre prévisible et donc nos attentes seront clarifiées pour notre chien. De fait, une relation de confiance va s’installer où on va être considéré comme un référent sécure pour le chien.

Le troisième point est la compréhension mutuelle humain-chien. Le chien n’est pas un être inférieur, bien loin de là, c’est un co-équipier dans l’éducation ; il faut donc connaître l’espèce « chien » :  les besoins, les signaux d’apaisement/de stress, le concept de leadership, le fait que le chien n’est pas un loup etc. et surtout observer son/ses propres chien(s) ! On va donc apprendre à ajuste cette relation inter-espèce à base de compromis des 2 côtés. On va vraiment travailler sur notre attitude, nos attente et nos demandes. De fait, respecter le consentement du chien, son espace, son envie ou non d’être caressé. On va d’ailleurs majoritairement lâcher les baskets de nos chiens, ne pas mettre 600 exigences sur lui mais vraiment apprendre à vivre avec.

Recommandations

Dans l’épisode précédent, on a parlé de science mais d’ailleurs, les grosses organisations conseillent la méthode positive. Par exemple, l’American Veterinary Society for Animal Behavior recommande que les vétérinaires ne conseillent que des éducateurs comprenant les principes des théories de l’apprentissage et qui se focalisent sur le renforcement de comportements désirés et l’ignorance des comportements indésirables, donc sur le R+ et P-. La European Society of Veterinary Clinical Ethology (ESCVE) au-delà de se positionner contre les colliers électriques encourage l’éducation utilisant le renforcement positif favorisant ainsi à tout moment le bien-être des chiens et une approche humaine, éthique et morale du dressage des chiens

Barrières à utiliser une méthode positive

Je me suis demandé pourquoi certaines personnes et certains éduquent bloquent à l’utilisation de la méthode positive. Je me suis donc tournée vers la littérature scientifique. Je voulais vous en parler car je pense que ça peut vous être utile si vous hésité encore à passer le cap mais aussi pour savoir comment en parler avec vos clients si vous êtes éducs ou à votre entourage.

Pour commencer, (Ramirez, 2019) rappellent que nous sommes des espèces de compassion. Le but de l’éducation est de les rendre meilleurs et de les aider à vivre dans notre monde. Le choix de notre méthode ne doit pas juste dépendre de l’efficacité mais aussi de l’éthique.  Todd (2018) a étudié les barrières à utiliser des méthodes d’éducation « humaine » au sens de compassion et respect pour l’autre. Dans ses résultats, on y retrouve le manque de connaissance sur les risques pour le bien-être canin, la faible qualité des informations disponibles pour les propriétaires de chiens, le manque de règlementation des éducateurs canins et leurs connaissances pratiques et théoriques sur l’éducation ainsi que la diversité de position des différentes organisations vétos et d’éduc. Les experts du monde canin influent donc sur les méthodes que les gens vont utiliser c’est pourquoi les vétos doivent vraiment être formés aux méthodes modernes et savoir donner les bons conseils comportementaux à leurs clients.

Bien choisir son éducateur :

Je ne blâme pas les humains qui utilisent des méthodes coercitives à la suite des conseils de leur éduc canin. C’est l’effet Milgram, ils ne font qu’écouter ce qu’un professionnel en qui ils ont confiance leur conseille. C’est pour ça que je vous donne des conseils pour ne pas tomber entre de mauvaises mains.

Je pense que la base de la base quand on choisit une méthode c’est de regarder son chien : est-ce que votre chien a l’air épanoui ou est-ce qu’il montre des signaux d’apaisement voir de la peur ? ça prend quelques minutes et on n’a pas besoin d’être un spécialiste en comportement canin pour voir ça… Avant de choisir un éducateur, regardez les vidéos qu’il poste. En effet, beaucoup postent pleiiiins de vidéos sur facebook/youtube, ne regardez pas avec des a priori mais avec des yeux neufs, prenez une feuille et notez les signaux d’apaisement du chien, l’orientation de son corps. Si le chien envoie 3000 signaux, que son corps est figé, qu’il essaie de partir… Fuyez ! Personnellement, j’ai envie que mon chien prenne du plaisir à être à mes côtés et à faire ce que j’attends de lui, pas qu’il me craigne ! Si vous ne savez pas encore observer ces signaux, patientez, on en parlera dans 3 épisodes consacrés.

C’est très à la mode de dire qu’on est éduc en positif et bon nombre de pages facebook d’éducateurs soi-disant en positif sont remplis de concepts et d’outils coercitifs. Alors, comment savoir si votre éducateur utilise les méthodes traditionnelles ? Oui, si :

  1. il vous conseille le collier semi-étrangleur, étrangleur, torquatus etc. afin de mieux maîtriser votre chien. Certains éducateurs exigent d’ailleurs que leurs clients viennent à la première séance avec un collier étrangleur.
  2. il crie (hurle aussi) pour donner des ordres
  3. conseille le « coup de sonnette » pour apprendre la marche au pied et remettre le chien « en place » ou travailler le rappel
  4. éduque votre chien à votre place en ne vous laissant pas créer de relation de confiance avec lui
  5. épuise en soumettant le chien psychologiquement et/ou physiquement pour que celui-ci soit plus docile
  6. utilise la peur/la contrainte pour que le chien écoute
  7. empêche votre chien d’exprimer son mécontentement type grognements
  8. il peut aussi vous laisser penser que votre chien est indomptable

Si votre éducateur fait ça, sincèrement je vous conseille d’aller voir ailleurs. Ces méthodes font de réels dégâts sur votre chien, votre relation avec lui et est source d’une future agression par peur et/ou par défense. Il faut savoir ça, contraindre un chien constitue un fort risque qu’il devienne agressif. Et surtout, ça bousille toute relation de confiance avec lui.

Un éducateur en positif n’aura pas besoin d’outil douloureux pour être efficace, il prendra le temps de comprendre quel type de binôme vous formez avec votre chien, il vous remettre en question autant que votre chien, il ne crie pas, ne tape pas, ne met pas de saccades.

Je vous mets d’ailleurs en description 2 pages facebook qui peuvent vous aider à trouver un bon éducateur facilement. La team cap dog et la carte des éducateurs en positif. Il y a également le label le chien mon ami et le référencement des éducateurs qui sortent de vox animae.

J’espère que cet épisode vous a plu et qu’il vous permettra de confirmer vos décisions éducatives ou de les remettre en question. Ou même de vous aider à mieux communiquer sur les différentes méthodes d’éducation.

🐶🐶🐶

N’hésitez pas à vous abonner au podcast et vous inscrire sur le groupe facebook pour être au courant de la sortie de chaque épisode.

N’hésitez pas aussi à me proposer des sujets que vous aimeriez que j’aborde

Sur ce je vous laisse avec le quatrième épisode qui sortira dans 2 semaines et parlera de promenades et d'outils à (ne pas) utiliser d'un point de vue scientifique.

Bonne journée et des caresses à vos toutous.

🐶🐶🐶

Références

https://hund.fr/actualites/recapitulatif-sur-les-concepts-interessants-en-education-canine/4/

https://hund.fr/actualites/le-conditionnement-operant-et-les-emotions/122/

https://hund.fr/actualites/les-mecanismes-dapprentissage-en-resume/51/

https://hund.fr/actualites/sagit-il-deducation-positive/37/

(oui j'aime vraiment bien Hund)

Article scientifiques : Ramirez, K. (2019). Choosing the Right Method. In Zoo Animal Learning and Training (p. 53‑67). John Wiley & Sons, Ltd. https://doi.org/10.1002/9781118968543.ch4

Todd, Z. (2018). Barriers to the adoption of humane dog training methods. Journal of Veterinary Behavior, 25, 28‑34. https://doi.org/10.1016/j.jveb.2018.03.004

Episode ratings
Average rating: 5.0 / 5 (2 ratings)
Please log in or sign-up to rate this episode.
Dans la tête des chiens
Un moment unique pour en apprendre plus sur votre chien et enrichir votre relation avec lui
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.