Jump to content

# RADIO.LUCMICHEL/ PCN-НОП/ GEOPOLITIQUE ANTI-NATO/ LUC MICHEL/ NIGER : LE DERNIER DOMINO IMPERIALISTE AU SAHEL TOMBE

Play
Season 1, episode 569
3 min / Published

2023 08 11

« Coup d'État au Niger : face au bloc des putschistes, les pays voisins inquiets d’un effet domino » (Le Figaro).
 « Depuis l’offensive lancée par Moscou en 2015 contre l’influence française, les pays d’Afrique basculent à nouveau les uns après les autres dans la sphère russe. Au Niger, la France pouvait encore s’appuyer sur un régime civil pour mener la soi-disant guerre contre le djihadisme. Est-il sur le point de tomber à son tour? »
Luc Michel, géopoliticien, nous donne plus d'explications.

« NIGER: «LE DERNIER DOMINO» » (LE FIGARO)

L’ÉDITORIAL DU FIGARO – « Depuis l’offensive lancée par Moscou en 2015 contre l’influence française, les pays d’Afrique basculent les uns après les autres dans la sphère russe.
Vestige de la guerre froide, la théorie des dominos fait un retour fracassant en Afrique. La règle du jeu: le basculement d’un pays dans le camp communiste était suivi du même changement dans les pays voisins selon un «effet domino» (…) Dans son prolongement, Paris s’est enlisé dans les sables du Sahel avec Barkhane. La mission était trop ambitieuse (…) L’opération a agi comme un accélérateur de particules. Permettant à des régimes faibles, voire en faillite et corrompus, de s’accrocher au pouvoir…
Depuis l’offensive lancée par Moscou en 2015 contre l’influence française, les pays d’Afrique basculent à nouveau les uns après les autres dans la sphère russe. Au Niger, la France pouvait encore s’appuyer sur un régime civil et démocratique pour mener la guerre contre le djihadisme. Est-il sur le point de tomber à son tour? »

Il y a un point commun entre macron et le roi Midas. Mais ce que le premier touche ne se transforme pas en or...

«APRES LA FRANÇAFRIQUE, SOMMES-NOUS CONDAMNES A L'EFFACEMENT DE LA FRANCE EN AFRIQUE ?»

«Après la Françafrique, sommes-nous condamnés à l'effacement de la France en Afrique ?»

Les sénateurs LR Roger Karoutchi, Bruno Retailleau et Christian Cambon ont adressé une lettre ouverte au président de la République, signée par 94 parlementaires issus de plusieurs bords politiques. Ils appellent à remettre à plat la politique de la France en Afrique :

« Depuis plusieurs années, nous interpellons nos gouvernements successifs sur la place et le rôle de la France en Afrique. Se contenter, comme certains ministres l'ont fait, de nous qualifier de nostalgiques de la Françafrique est une aberration qui a servi à dissimuler échecs et reculades.
Aujourd'hui le Niger, hier le Mali, la Centrafrique, le Burkina Faso ont rejeté la France, les forces françaises, les entreprises françaises (…) Ce mouvement en Afrique subsaharienne se propage avec des manifestations et des actes anti-français jusque dans les pays réputés proches de nous, comme la Côte d'Ivoire ou le Sénégal.
En Afrique du Nord, que de déconvenues là aussi. Le président Abdelmadjid Tebboune, parvenu au pouvoir dans des conditions difficiles du fait du Hirak, fait souffler le chaud et le froid, parlant parfois de rapprochement et d'une visite officielle (régulièrement déprogrammée) et parfois du «Grand Satan» français responsable de tous les maux du peuple algérien. Ce mouvement de balancier pousse de nombreux responsables français à remettre en cause les accords de 1968 qui n'ont d'ailleurs plus de sens.
Au Maroc, les atermoiements français sur le Sahara (alors que l'Espagne et l'Allemagne ont reconnu la souveraineté marocaine) et la politique d'équilibriste du Quai d'Orsay avec l'Algérie, poussent le Palais royal à chercher ailleurs qu'à Paris des partenaires militaires ou économiques.
Aujourd'hui, la Françafrique d'hier est remplacée par la Russafrique militaire, par la Chinafrique économique ou l'Américafrique diplomatique. Et que dire, malheureusement, de la régression de la Francophonie par rapport à la langue anglaise? En Tunisie, l'erratique président Kaïs Saïed se tourne quant à lui alternativement vers les États-Unis, l'Union européenne, le monde arabe, et de moins en moins vers la France qui n'a plus un rôle privilégié (…) 
Nous savons que l'ère Foccart est totalement révolue. Mais nous ne comprenons pas l'évolution de la politique française en Afrique tant sur le plan militaire, que sur la notion de codéveloppement ou sur la coopération culturelle et linguistique. Aujourd'hui, la Françafrique d'hier est remplacée par la Russafrique militaire, par la Chinafrique économique ou l'Américafrique diplomatique. Et que dire, malheureusement, de la régression de la Francophonie par rapport à la langue anglaise? (…)
Notre disparition progressive de l'ensemble du continent ».


* RADIO.LUCMICHEL
https://www.podcastics.com/profile/12075-radiolucmichel/
* LUCMICHEL-TV
https://vk.com/lucmicheltv
* PCN-TV 
https://vk.com/pcnwebtv
* PCN-TV YouTube (Archives 2009-2016) :
https://www.youtube.com/user/PCNTVnetwork


 

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
# RADIO.LUCMICHEL
A podcast by Radio.LucMichel
Luc Michel Média Group
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.