Jump to content

Salut les confinés ! #17

Canada, Colombie, Italie, Maroc

Play
Season 1, episode 17
1 hr 5 min / Published April 10

Depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, on prend le micro en direct tous les soirs à 21h pour donner la parole aux expats et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !
Eparpillés à travers le vaste monde, ils racontent chaque soir comme se passe leur confinement et ce qu'ils voient autour d'eux alors que le coronavirus fait le tour de la planète.

Dans ce nouvel épisode, on vous emmène au Canada, en Colombie, en Italie et au Maroc

  • Julien est installé dans le nord-ouest du Canada depuis 7 ans. Après avoir vécu en Alaska pendant 5 ans, il s'est fixé à Yukon. Aujourd'hui, il s'est fixé à Yellowknife dans le nord-ouest depuis 6 mois. Il travaille sur la mise en place de nouvelles zones protégées pour le gouvernement territorial. Depuis le début du confinement et le "social distancing" imposés, Julien travaille depuis sa maison. Son travail vise en priorité la protection des communautés isolées (33 en tout). Il ne va donc plus faire d’évaluations écologiques de terrain. Il explique que les capacités médicales sur le territoire sont très faibles et centralisées dans deux communautés majoritairement : Yellowknife et Inuvik pour un territoire deux fois plus grand que la France. Le gouvernement a donc mis en place très tôt des limitations de circulation qui semblent fonctionner : 5 cas confirmés dans tout le territoire (mardi).
    Comme pour la plupart des communautés isolées, la problématique est le ravitaillement en nourriture, ils sont situés à 1500 km par route du premier centre urbain (Edmonton) mais la plupart des communautés ne sont desservies que par petit avion. Il y a encore de la nourriture dans les supermarchés (règles strictes). Les leaders autochtones ont pour leur part, recommandé aux populations de partir en camps de chasse pour plusieurs semaines afin d'assurer leur approvisionnement et transmettre leurs savoirs aux jeunes. Leur chance : savoir vivre dans les bois et s’adapter.
  • Martha est colombienne. Elle vit à Neiva, dans le sud du Pays. On l’avait eu dans l’émission le 23 mars ! Elle connaît bien la France et enseigne le français et en anglais. Elle est toujours confinée avec son mari et son fils étudiant. Martha nous raconte que le confinement est prolongé jusqu'en mai. Elle ne cache pas ses préoccupations quant à la situation des plus précaires qui vivent de ventes dans la rue. La mairie distribue des paniers de courses pour les plus défavorisés mais elle a vite été débordé par les demandes qui affluent.
  • Mathieu est toujours confiné à Rome. Depuis son passage dans l’émission du 24 mars dans laquelle il nous avait raconté l’ambiance particulière du confinement, cet expatrié nous fait part des dernières mesures prises en Italie. Il raconte notamment qu'ils peuvent encore se déplacer à deux pour faire des courses mais seule une personne par foyer peut entrer dans les magasins. Il observe aussi que de plus en plus d'Italiens utilisent des gants, des masques ou encore visière lorsqu'ils sortent. C'était quelque chose surréaliste il y a dix jours. Aujourd'hui, selon Mathieu, cela ne surprend plus personne.
  • Amine et Chloé vivent à Marrakech depuis un peu plus d’un an. Le couple s'est installé dans leur maison familiale et ils sont en confinement total. Depuis 2 jours, les marocains ont l'obligation de porter un masque pour sortir. C'est Chloé qui confectionne leurs masques pour pouvoir aller en acheter aux normes. Le Maroc a également instauré un couvre-feu à partir de 18h depuis le début du confinement. Si une voiture est dehors au moment de l'interdiction de circuler, elle est emmené à la fourrière Enfin, si quelqu'un sort sans ses papiers, il est arrêté ! On ne plaisante pas au Maroc où le Roi a pris des mesures strictes très rapidement pour éviter la propagation du coronavirus. Si la situation empirait, ce serait catastrophique pour ce pays qui n'a pas les moyens de gérer une crise sanitaire.  Le couple explique enfin qu'il avait ouvert un commerce de produits de design artisanat du monde entier, le Pingouin du désert, il y a 3 mois. Malheureusement, ils ont dû le fermer.

 

 

The show team
Allo la Planète
Allo la Planète
Producteur
Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Au-delà des murs
A podcast by Allo la Planète
Deux confinés parlent aux confinés du monde
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.