Jump to content

Salut les confinés ! #29

Afrique du Sud, Paraguay, Equateur et en Asie

Play
Season 1, episode 29
1 hr 23 min / Published April 28

Depuis qu’on est confinés parce que notre planète s’est chopée un bon gros virus, on prend le micro en direct tous les soirs à 21h pour donner la parole aux expats et aux voyageurs coincés, quelque part dans le monde !

On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent. On vous écoute, racontez-nous comment ça se passe là où vous êtes. Comment se passe votre confinement à rallonge. Mettez vous ce temps à profit ? Comment ? Des réflexions peut-être sur l’après covid ? Une vision de changement ou pas pour l’après, qu’en pensez-vous ?

Eparpillés à travers le vaste monde, ils racontent chaque soir comme se passe leur confinement et ce qu'ils voient autour d'eux alors que le coronavirus fait le tour de la planète.

  • Isabelle et  son mari Manu sont confinés à Prétoria (Afrique du Sud) dans un camping depuis le 24 mars. Le confinement est prévu pour le moment jusqu’au 30 avril. Le gouvernement va classer les provinces par niveau de 1 à 5 en fonction des zones touchées par le Covid 19. Actuellement le couple se trouve en niveau 4. Il faudrait retomber au niveau 2 pour espérer bouger et changer de province.
    Isabelle et Emmanuel sont partis pour un voyage sur 4 ans en 4 fois 6 mois, avec des retours en France pour la famille. Ils sont partis de France le 12 janvier en combi. Ils ont parcouru l’Afrique Australe pendant six mois, puis l’Afrique du sud, la Namibie, le Botswana pour revenir en Afrique du Sud et profiter des parcs animaliers. Ils s’apprêtaient à aller au parc Krüger quand il y a eu le confinement. Ils se trouvent à 50 km de là, dans un camping.
    Il y a peu de cas en Afrique du Sud cependant  le président a annoncé que le covid 19 arriverait vers août ou septembre. Les frontières ont donc été fermées. Dans les magasins, des mesures sanitaires ont été mises en place : un chariot est à disposition avec des lingettes désinfectantes. Seules 10 personnes à la fois sont acceptées ans le supermarché.
    Le projet initial  d'Isabelle et Manu était de finir leur tour en Afrique du Sud, en remontant au Mozambique, aller au Zimbabwe et en Namibie. Mais la situation comme leurs projets sont bloqués. Il ne savent que faire d'autant que l'hiver arrive. Le confinement s’annonce long, tous les deux souhaiteraient pouvoir rentrer en France. Ils souhaitent avant cela, descendre à Durban, le grand port de l’Afrique du sud, mettre leur van sur un bateau pour l'Amérique du Sud, prochaine destination du couple. Sauf niveau 4 oblige, ils ont interdiction de bouger. Ils racontent.
    Leur site internet Anotretour Youtube : A notre tour
     
  • Yvette et Aurélien, des Tiliky Trip au Paraguay nous parlent du positivisme paraguayen ! Déjà, dans une précédente interview, la famille nous décrivait une situation bien gérée depuis le début de la crise. Avec positivisme, le gouvernement n'a jamais parlé  de "guerre" mais de "match de foot" à gagner  en parlant du covid 19! Le gouvernement parle maintenant de quarantaine intelligente ! Le confinement strict avait été mis en place jusqu’au 19 avril. Yvette et Aurélien nous confirment qu’il est repoussé jusqu’au 26 avril et certainement jusqu’au 4 mai. Le déconfinement devrait être planifié avec plusieurs phases : la première étant la reprise des usines, des métiers du génie civil, des salons de coiffure et des services comptable. L’armée distribue toujours des kits alimentaires aux familles tandis qu'un site internet a été créé pour mettre en lien les gens qui auraient différents besoins en matériel ou autre, un beau service d’entraide !
    Par ailleurs, les routes ont été bitumées afin de faciliter l’accès aux transports de matériel médical vers les hôpitaux. Et enfin le président paraguayen annonce que l’école ne reprendra pas avant fin décembre, cette nouvelle est accueillie avec joie et soulagement par les familles ! Quant à Yvette et Aurélien, ils souhaitent vivre de nouveaux projets, aller encore un peu plus dans le pays pour plus d’espace, viser une autonomie alimentaire, en faisant leur potager, prendre une vache peut-être et vivre encore plus en communion avec la nature.
     
  • Claudie est en Equateur. Cette québecoise est confinée à Patate (2 à 3h au sud de Quito) avec son copain Luis, un mexicain. Tous les deux ont voyagé en stop : au Nicaragua, au Mexique, au Pérou avant d'arriver mi février, en Equateur. Ils ont d'abord passé deux semaines à Bagnos. Tranquilles, ils ont travaillé notamment dans des restaurants. Ils vivent tous les deux habituellement de leur musique. Claudie joue du ukulele et Luis , du charango et zampoña. Mais avec l’arrivée du coronavirus, il fallait trouver un lieu sûr à la campagne, car comme elle dit en ville "'ça sent la mort". Coupés du monde et sans internet donc sans médias ni infos, ils n'ont pas pu anticiper leur arrivée dans "cet équateur apocalyptique".
    Ils sont actuellement hébergés chez une famille où il y participent aux travaux agricoles. Leur arrivée a été un peu mouvementé car les voisins ont eu peur qu’ils ramènent le virus et ont dénoncé leur présence aux services sanitaires! Les médecins sont donc venus prendre leur température qui ont pu constater qu’ils allaient bien. Ils travaillent de 6h à 14h contre le gîte et le couvert. Cependant, la mère de famille qui semble tout contrôler n’est pas très communicative. L’ambiance est pesante pour Claudie et Luis.
    La suite ? Les deux jeunes backpackers prendraient un avion pour le Mexique pour pouvoir rester tous les 2 car au Québec ils ne laissent pas rentrer les non québecois. Mais rien n'est fait, Claudie n'est pas prioritaire pour aller au Mexique... En attendant ils aimeraient changer de lieu dans quelques temps.
  • Delphine et Eloy sont rentrés d’un tour d’Asie.  Ils sont confinés à Paris dans l’appartement du frère de Delphine et attendant le 11 mai. En mai 2019, ils ont démissionné et quitté la région parisienne pour partir en un an en sac à dos. Ils ont parcouru l’Asie, attirés par la découverte de ces pays aux diverses cultures et religions. Pour visiter une quinzaine de pays (Myanmar, Singapour, la Malaisie, le Brunéi, les Philippines, Bornéo, Indonésie, Inde, le Népal, le Vietnam, Cambodge, ...).   Ils ont emprunté de nombreux bus, touk-touk et trains.
    Ils devaient terminer ce voyage par une traversée de l'Europe pour un retour en douceur. Mais le Covid 19 est arrivé ! A Athènes, au vu de la situation en France, ils ont finalement décidé de rentrer .
    Après le confinement, il envisage de retrouver leurs familles qu’ils n’ont pas pu revoir depuis leur retour, et repartir de zéro.
    Ils ont apprécié pendant leur voyage la valeur essentielle du temps, ... avoir le temps pour découvrir ! Et si tous les deux n’ont pas eu le virus du covid, ils ont néanmoins chopé le virus du voyage ! Ils repartiraient bien dans 2 ans, pour un nouveau voyage, mais cette fois en Amérique du Sud !

Episode ratings
Please log in or sign-up to rate this episode.
Au-delà des murs
A podcast by Allo la Planète
Parole de baroudeurs
Episode comments

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
What do you think about this episode? Leave a comment!

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.