Jump to content

Solenne Niedercorn

Podcaster
  • Posts

    131
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

Podcasts
  1. Co fondateurs de Blast Club Après avoir bien compris la manière dont Anthony et Samuel constituent, suivent leurs portefeuilles de Business Angels, nous regardons plus ce qu’ils envisagent de faire avec leur nouvelle boite. En résumé, c’est rendre accessible l’investissement en start-up Tier 1 en partageant leur deal flow à un groupe d’investisseurs. Ce club permettra à des Business Angels en herbe de rassembler des tickets de 500 000 à 1,5 Mio d’EUR dans des sociétés en pre-seed et seed dans lesquelles Anthony investit. Samuel est 100% transparent sur le set-up juridique et réglementaire envisagé, la typologie d’investisseurs attendus et ce à quoi ces derniers auront accès sur la plateforme, mais aussi la manière dont l’allocation s’effectuera. Dans un premier temps ouvert à 500 investisseurs, Blast se voit réellement comme une plateforme de démocratisation de l’investissement en start-up Tier 1, sur une proposition de valeur distincte de celle des plateformes de crowdfunding et autre club deal.
  2. Chief Product and Solution Officer de Market Pay Servant à l’origine les besoins de Carrefour en matière de paiements, cette FinTech est désormais indépendante du Groupe et propose ses services à des clients un peu partout en Europe. Aude nous explique les différentes étapes de Market Pay : des tous premiers développements de la maitrise d’ouvrage à la création de cet établissement de paiement, la stratégie de "build up", ainsi que l’opération de LBO avec Anacap. Vous verrez que les challenges auxquels doit faire face la société sont multiples car il s’agit ici, d’opérer une transformation, dans une jeune société en plein développement. Nous passons au crible : les changements culturels et organisationnels, les Ressources Humaines, l’évolution de la "stack" technique avec les intégrations des sociétés récemment acquises, la création de valeur, la mise en route de l’offre commerciale en Europe et nous parlons bien entendu de l’internalisation de la propriété intellectuelle. Nous terminons sur la perception qu’en ont les différents écosystèmes dans les paiements et start-ups et par la création d’une structure pour émettre un stablecoin. Une FinTech pas tout à fait comme les autres.
  3. Ancien député de Paris Nous suivons les premiers pas de Pierre Person (ancien député de Paris) dans la "crypto" qui a été un soutien incontestable de l’écosystème crypto en France ces dernières années. Ce dernier revient sur la façon dont il a pris connaissance de tous ces sujets et la manière dont lui et ses équipes ont constitué ses deux rapports sur la "crypto". Vous comprendrez donc comment les auditions ont été menées, les discussions et débats suscités, les personnes rencontrés et bien entendu les conclusions apportées. Nous revenons sur la création de la loi Pacte. Nous avons aussi droit aussi à un retour ‘terrain’ de Pierre sur la perception des parlementaires en France et au niveau Européen sur les sujets liés de près ou de loin à la blockchain. Il est question des coulisses du règlement MiCA : la portée et l’origine du corpus de textes, les négociations, les débats, le trilogue, les crispations et enjeux au niveau français et Européen. Nous terminons enfin sur MiCA 2 et ce que nous devrions entrevoir dans les prochaines années.
  4. CC&GO et co-fondatrice de Fiat Republic Le gros pain point auquel s’attaque Sophie et ses co-fondateurs : c’est celui des relations entre deux univers bien différents : les Banques d’une part et celui des plateformes crypto de l’autre. Vous réaliserez que ces nouveaux acteurs doivent s’intégrer à de multiples partenaires et répondre aux exigences de chacun tout en effectuant un monitoring lourd et chronophage, particulièrement en ce qui concerne les transactions. Sophie nous explique comment cette start-up a déployé un produit qui fluidifie tout le volet transactionnel et facilite la vie ces plateformes, tout en prenant en charge une partie du volet “conformité”. J’interroge Sophie sur l’acquisition d'un EME au UK et sur la façon dont la transition s’est effectuée, que ce soit vis à vis du régulateur britannique que des établissements bancaires partenaires. Nous passons au travers de deux cas pratiques, des déploiements live et regardons le processus d’intégration des nouveaux clients, qu’il s’agisse de nouvelles plateformes ou des plateformes historiques. Enfin, nous parlons du premier round de 6 millions d’USD avec notamment SpeedInvest et SoftBank ainsi que du Consortium.
  5. CEO et fondateur d'Opensee Opérer des activités de marché pour les Banques, les Asset Managers ou les Hedge Funds nécessite un suivi en temps réel de nombreux risques et notamment le risque de marché. Qu’il s’agisse des marchés de taux, des changes, des marchés actions ou des matières premières, qu’il faille surveiller la liquidité, la volatilité ou les contreparties, les établissements financiers galèrent pour répondre aux exigences réglementaires d’une part et offrir aux équipes des outils ‘data driven’ de l’autre. C’est un "pain point" qu’Opensee résoud pour ses clients. Nous approfondissons donc avec Stéphane ce sujet de la gestion du risque : son implémentation, son évolution suite à la crise des sub-primes et plus récemment de la réforme Bale IV. Vous verrez que ce sujet préoccupe pas mal de monde : les Directions des Marchés, les Trading desks, le Risque ou la finance et que l’un des enjeux majeurs concerne la donnée. Nous voyons comment la proposition de valeur de cette start-up présente sur trois continents a évolué, regardons les déploiements qu’elle effectue et les besoins précis de ses clients institutionnels. Je vous préviens qu’il y a un peu de théorie. Nous revenons en effet sur la notion de "Value at Risk" et de ses limitations et comprenons les différences principales avec "l’Expected Shortfall". Nous clôturons cette discussion sur la notion de “best execution” et Stéphane nous explique à ce sujet comment Opensee peut réellement débloquer des opportunités commerciales pour ses clients.
  6. CEO de GoHenry Cette FinTech basée au Royaume-Uni a comme vision d’ éduquer nos jeunes à la gestion des finances personnelles. Alex nous explique comment trois parents, au cours d’un match ont lancé l’aventure Go Henry qui compte à ce jour 2 millions d’utilisateurs actifs. C’est une véritable épopée avec ses rebondissements, ses surprises, ses difficultés et un travail exemplaire des équipes en matière d’efficacité opérationnelle. Avant de détailler la stratégie d’internationalisation aux US, Alex nous explique tout d’abord comment la plateforme Crowdcube leur a permis de financer ce projet puis il décrit les étapes qui les ont conforté dans ce pas décisif. Après s’être attaqué sans croissance externe aux marchés Américains, Go Henry se penche désormais sur les marchés européens à commencer par la France. Alex nous livre les secrets de la négociation qui a précédé le rachat de PixPay les raisons qui ont motivé cette acquisition mais aussi les fonds qui financent ce développement, notamment Revaia. Un must listen si vous avez des projets de développement à l’étranger !
  7. CEO de la Fondation Near Vous êtes perdus avec les concepts de protocole, de Layer 1 de Layer 2, de guildes, d’Oracles et encore de dApp. Cet épisode est fait pour vous ! Marieke nous explique tout ceci en détail et nous fait rentrer dans la constellation NEAR. Elle revient sur la manière dont ce protocole a été créé et son positionnement vis à vis de grands rivaux comme Ethereum, détaille les Metrics et finalement décrypte pour nous tout l’écosystème. Vous comprendrez pourquoi Near est constitué sous forme de fondation et le ses interactions des acteurs de ce type avec les institutionnels. Très loin des concepts centralisés traditionnels, vous allez découvrir à quel point cette nouvelle économie catalyse la création et la collaboration. Nous étudions les cas d’usage en DeFi ou microVC bien entendu mais aussi dans les NFTs et les DAOs. Un très bel aperçu de cette communauté et sa philosophie.
  8. VC chez Alven Cette semaine nous approfondissons ce qu’est et sera la FinTech de demain et illustrons cela au travers d’exemples concrets comme celui d’Anchorstore, avec "l’embedded finance". Bartosz nous livre son analyse de cette verticale et la manière dont les start-ups ont évolué ces 5 dernières années que ce soit au travers des modèles de distribution ou de l’expansion des cibles de clients. Nous regardons également l’émergence de nouvelles solutions, particulièrement autour de la Finance décentralisée et voyons comment les VC valorisent et évaluent ces start-ups. Nous parlons d’Alven, de la thèse d’investissement, de certaines sociétés du portefeuille comme Cryptio ou Indy et de la manière dont le VC déploie son tout dernier fonds de 350 Millions d’EUR. Pour conclure, Bartosz nous livre les secrets d’Opération 3, une initiative conjointement menée avec Jericho.
  9. Partner chez Promus Ventures VC depuis une vingtaine d’années, Pierre revient sur son expérience personnelle et nous fait une belle retrospective sur ces acteurs incontournables de l’innovation et les enseignements que ce dernier a tiré de certaines crises passées. Nous explorons au travers de l’aventure de Promus Ventures le "New Space" et la DeepTech. Un épisode qui nous plonge dans un secteur où le capital risque prend tout sons sens. Avec la percée de SpaceX dans les activités de lanceurs et le développement de nombreuses technologies sous jacentes, la filière s’est enrichie d’une myriade de nouveaux d’acteurs sur toute la chaine de valeur : le software, les machines, les satellites, le mining, les capteurs, les données. Nous revenons sur les challenges de la "DeepTech" et de ses start-ups, notamment sur les sujets d’écologie et la manière dont les acteurs en place comme Ariane ou SES collaborent avec ces nouvelles sociétés. Nous comprenons aussi à quel point la collaboration des agences et des gouvernements permet d’accélérer l’innovation dans ce secteur qui nécessite un fort apport de capitaux. Vous n’échapperez pas non plus à la réglementation car nous faisons un petit stop sur les notions de propriété dans l’espace. Nous faisons un zoom sur le portefeuille de Promus et notamment : deux sociétés du portefeuille en Europe : Beta Exploration et Fernride.
  10. CMO de Taurus A la traine ou réticentes sur les sujets blockchain ou crypto, les Banques ont compris depuis quelques années maintenant que cela allait bouleverser pas mal de choses pour elles. Se positionnant spécifiquement sur cette niche, Taurus a développé une plateforme qui permet de réunir ces deux mondes. Victor nous explique très précisément les enjeux pour ces acteurs et la façon dont Taurus s’y prend pour y répondre. Qu’il s’agisse de booster les revenus, de rationaliser les processus internes, la numérisations des actifs privés ouvre de nombreuses pistes de développement pour les Banques. Nous illustrons les propos de Victor au travers de plusieurs cas pratiques comme le cas : Crédit Suisse avec Alaïa. Vous verrez que même les plus gros acteurs comme CACEIS s’y mettent ! Cette approche en architecture ouverte permet à Taurus de déployer ses solutions dans des environnements bancaires complexes, totalement agnostiques du "Core Banking System". Ce féru de crypto monnaies revient sur les débuts de Taurus, ses investisseurs, les relations avec l’écosystème Suisse, la licence FINMA et l’internationalisation. Nous faisons un tour du côté de la Tech’ avec un passage concernant la gestions des "Hot" et "Cold wallets", les technologies sous jacentes et la capacité de Taurus à gérer les NFTs. Ça reste totalement intelligible !!
  11. Head of Klarna France Voilà longtemps que nous n’étions pas allés du côté des paiements. Cette semaine, c’est un "Deep Dive" sur Klarna que nous offre Eric. Vous allez comprendre comment le business model, et la proposition de valeur de Klarna ont évolué cette dernière décennie. Nous avons droit à une belle rétrospective de l’évolution du BNPL dans un marché de l’e-commerce en pleine expansion et notamment avec l’arrivée de gros acteurs comme Paypal et Apple avec Appel Pay Later. Nous regardons de plus près les risques de fraude auxquels Klarna fait face, la manière dont cet établissement bancaire s’est équipé pour y remédier. Nous analysons les différentes fonctionnalités de paiement de Klarna, détaillons la "Shopping App" récemment sortie et la manière dont Klarna se positionne auprès des marchands. Il est bien entendu question des réformes du crédit à la consommation et du positionnement des Banques traditionnelles et de Klarna vis à vis du crédit classique et du BNPL. Nous parlons des partenaires comme H&M, des acquisitions récentes et des personnalités médiatiques associées à cette marque Suédoise qui s’inscrivent dans le pivot de la scale-up vers le B2C. Enfin, nous terminons sur les questions de rentabilité.
  12. Co-fondateur et rédacteur en chef de "The Big Whale" Dans ce hors série Raphaël nous immerge dans le monde du Web 3.0, pour lequel beaucoup de personnes ont des doutes ou des appréhensions. Nous découvrons les formidables opportunités que représente cette nouvelle économie : dans le gaming, le divertissement, les jeux vidéos, le luxe, la musique, le sport. Nous revenons sur les cas Nike, Sorare et Universal. Bien entendu, nous abordons la finance. Dans nos pays européens mais aussi plus loin avec le Salvador et l’Argentine. Nous parlons bien entendu de DeFi, de DeFi et revenons sur les leçons à retenir des derniers "crash" comme celui de Terra/Luna. Nous revenons sur les possibilités qu’offre la "tokenisation" des actifs financiers. Vous comprendrez aussi que c’est avant tout l’intérêt et la curiosité qui vont vous faire rentrer dans ce nouvel écosystème pas si inaccessible que cela. Bien entendu, nous parlons de "The Big Whale" et de la vision de ses trois co-fondateurs qui veulent réellement devenir le Media de référence du Web 3.0 en Europe.
  13. CEO et co-fondateur de Stoik Le cyber-risque, un des enjeux des décennies à venir est souvent peu, mal ou non couvert par les PMEs. C’est le constat dont STOIK est partie il y a maintenant 12 mois. Lancée par Jules et trois autres associés, cette start-up a développé des outils pour les PMEs pour leur permettre de mieux contrer les cyber-attaques mais aussi un produit d’assurance qui leur permet de couvrir ce risque. Nous revenons sur ces risques d’un nouveau genre qui peuvent totalement anéantir l’activité d’entreprises souvent mal équipées, formées et assurées. Associer outils de monitoring de risque à de l’assurance permet aux PMEs de s’en prémunir et à STOIK de calibrer et affiner son offre grâce à la récolte de données clefs. De la data qui permet en effet de déterminer de manière précise la posture de risque de l’entreprise et l’espérance de perte du sinistre. Jules nous partage les différents acteurs avec lesquels STOIK travaille pour développer ses produits : du côté de la technique, et du produit d’assurance: comme Acheel, Tetris, Oxibox, Inquest. C’est un marché en pleine expansion qui a permis à STOIK de rapidement valider le PMF, de développer ses outils et de se faire connaitre rapidement auprès des courtiers. Nous revenons sur le pivot de la PME aux courtiers, sur les deux levées, notamment la Series A annoncée très récemment. Pour la recommandation de bouquin de Jules, je vous laisse regarder dans la Newsletter ou vous y abonner si ce n’est pas déjà fait. Ici : https://solenne.substack.com.
  14. CEO et co-fondateur de Flowdesk Après avoir bien creusé les notions de "Market Making" et de brokerage dans le cadre de la finance traditionnelle sur les marchés ForEx, ou les dérivés, nous comprenons grâce à Guilhem ce que cela signifie dans le monde de la crypto. Flowdesk a développé un modèle de "Market Making as a Service". En des termes un peu plus simples, cette jeune start-up a déployé une techno qui permet de lancer les flux de trading pour toute une série d’acteurs en recherche de liquidité, grâce à une infra solide qui se repose sur de l’algorithmique, des solutions comme Fireblocks et Ledger et tout ça sans risque de marché et de contrepartie. Très intéressant de voir comment cette start-up raccroche les wagons pour faciliter la liquidité tout en se pliant aux exigences réglementaires. Nous reprenons certains risques comme le conflit d’intérêt ou l’insider trading et voyons comment Flowdesk les prend en compte et les mitige. Nous revenons sur la complexité de passage à l’échelle dans le cadre du "Market Making" et comment Flowdesk a structuré sa tech’ concrètement pour devenir "scallable" quasi from Day 1.
  15. General Manager France chez Alan Alan, ce sont 300 000 membres, 15 000 entreprises clientes et plus de 180 millions d’EUR levés en Series E. Des chiffres qui font tourner la tête. Fabrice revient sur le trajet de cette licorne tricolore qui "explose" les scores. Nous comprenons au travers de cette discussion à quel point la vision est forte depuis les tout débuts de la start-up en 2016. Nous analysons les services proposés sur les différentes verticales de l’assurance santé au bien-être mental en passant par les conseils aux DRH, Alan propose une solution complète pour les TPE, les PME mais aussi les indépendants ou les grandes entreprises. Nous comprenons comment la culture très forte de cette scale-up se met en musique et vient en soutien de l’hyper croissance de cette jeune société au futur prometteur. Enfin, nous terminons sur le burn rate et les enjeux de croissance dans un marché du travail ultra tendu et la vague de froid que connait actuellement le VC.
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.