Jump to content

Les Ambitieuses

Podcaster
  • Content Count

    25
  • Joined

  • Last visited

  1. "On a le droit de tout vouloir" Dans cet épisode, je reçois Anne-Cécile Sarfati. Anne-Cécile a un parcours des plus inspirants: Alors qu'elle est installée dans une situation comfortable dans un cabinet ou elle exerce le métier d'avocate, elle entame une reconversion professionnelle pour oser ce qui l'a fait rêver: Le journalisme. C'est alors fraîchement divorcée et maman de 2 jeunes garçons qu'elle démarre, non sans embûches, un parcours initiatique à la profession: (Alors que tout le monde la pense folle, elle est au contraire plus que jamais en phase avec ses aspirations) La folie c'est parfois de rester dans des vies qui ne nous correspondent pas "Au moins tu auras essayé et tu ne seras pas aigrie à 40 ans" commençant par des stages non rémunérés, puis des piges, avant de rentrer au magazine ELLE ou elle passera près de 20 ans. De fil en aiguille elle sera chef de rubrique, puis amenée à organiser les forums "Elle Active", dirigera le service de la diversification éditoriale avant de devenir rédactrice en chef en 2014. Au cours de cet épisode, Anne-Cécile nous embarque dans les années fastes du magazine ELLE (1995) jusqu'à la phase de déclin et décroissance liée à la crise de la presse écrite que l'on connaît aujourd'hui. Si son parcours est aussi inspirant, c'est justement parcequ'Anne-Cécile incarne l'ambition telle que je la conçoit: Celle d'oser se réaliser. Depuis le départ, Anne Cécile sait qu'elle veut TOUT et qu'elle peut l'obtenir: réussir sa vie privée et sa vie professionnelle. Effectivement, si on peut la qualifier d'ambitieuse, ça ne l'empêche pas de l'être tout autant pour sa vie personnelle, qu'elle place même au dessus de son travail. Il est aussi question - car vous savez si vous écoutez les épisodes, que j'aime commencer par les origines et l'enfance de mes invitées - d'un schéma familial compliqué qui s'est finalement révélé fondateur dans son ambition et sa réussite Anne-Cécile assume aussi sans détours son ambivalence: elle se dit à la fois sérieuse et futile, en expliquant d'ailleurs que la futilité est quelque chose de très sérieux et d'important. Après plus d'un an de réflexion, elle finira par quitter le magazine "Elle" pour lancer son entreprise, Actually qu'elle dirige aujourd'hui. Entreprendre après 50 ans: un nouveau chapitre qui démarre bien pour Anne Cécile qui a été classée il y a quelques mois par Forbes dans le Palmarès des 40 françaises inspirantes. Je vous souhaite une belle écoute, régalez vous ! Crédit photo: Emmanuelle Scorcelletti https://www.actually.fr/
  2. "Mon entreprise m'attendait depuis 29 ans" Dans cet épisode, je reçois Céline Boura ,"chamane corporate" Depuis l'enfance, Céline est à la fois créative et rebelle, comme elle se définit elle même. Dès son jeune âge, elle souhaite plus que tout autre chose "trouver sa place", notamment parce qu'elle se sent parfois différente des autres. Après un bac littéraire, Céline entre dans la vie professionnelle. Puis, un 4 mai 2010, elle se fait alors licencier de son premier job. Céline ressent alors instantanément un immense soulagement car elle y voit une opportunité de se réaligner avec ses intentions profondes. Elle rebondit d'ailleurs très rapidement en créant alors son entreprise a 29 ans, comme une évidence. Initialement pensée comme une agence de conseil et d'identité de marque l'entreprise de Céline, évoluera 1 an plus tard alors qu'elle vit un drame personnel en perdant son conjoint. Elle se retrouve alors jeune entrepreneur mais surtout maman célibataire alors que sa fille n'a que 2 ans. Suite à cet événement, Céline comprend alors instantanément que la vie a une durée limitée et qu'elle est là, pour transmettre quelque chose de fort et qui lui correspond. Elle rebaptise alors son entreprise et lui donne une dimension encore plus puissante. En décembre 2017, Céline réalise une intention qu'elle avait posé depuis plusieurs années: celle de faire une conférence TEDx.Il s'agit d'un projet longuement muri pour lequel Céline se prépare intensément: coach sportif, coach vocal, elle va au bout d'elle même, de son corps et de son esprit, pour donner et transmettre le meilleur. Résultat, elle incarne à merveille le sujet: "Faites confiance en votre intuition", conférence que vous pouvez retrouver sur Youtube en note de l'épisode. Dans cet épisode, Céline illustre aussi pourquoi est ce qu'être introvertie est un avantage lorsque celà nous permet d'observer et donc de parler avec justesse. Vous l'aurez compris, c'est à la fois une histoire personnelle et professionnelle que Céline nous partage avec force et douceur au cours de cet épisode. Je vous souhaite à toutes et à tous une belle écoute ! En savoir plus: https://laterrelecieletnous.com/ Le podcast "Transmissions du futur": https://laterrelecieletnous.com/podcast/ Pour retrouver la conférence TedX de Céline:
  3. "Je me suis réconciliée avec tous mes échecs" Dans cet épisode, je suis très heureuse de recevoir Alexandra Recchia. Dès son plus jeune âge, Alexandra fait preuve d'une détermination et d'un esprit de compétition hors du commun. C'est sans doute ce qui la pousse à entrer très tôt dans les compétitions de karaté: 1er championnat de France à 12 ans puis Coupe de France, Compétition Nationale...jusqu'aux championnats du monde. Et comme si celà n'était pas suffisant, Alexandra s'engage dans des études de droit afin d'être avocate. Alors comment préparer les championnats du Monde de karaté et l'examen de droit du barreau ? Alexandra y répond en nous expliquant son passionnant parcours dans cet épisode. Certes, Alexandra est addict au challenge mais elle fait surtout preuve d'une impressionnante détermination, concentration et exigence envers elle même; à tel point qu'elle parvient à développer des "supers compétences" lui permettant de mener et réussir de front ses objectifs sportifs et professionnels. Mais Alexandra nous parle aussi d'échec. Un échec douloureux en particulier: celui des championnats du Monde de Madrid en 2018 ou elle perd au 1er tour . Elle nous en parle avec émotion et authenticité. Dans cet épisode vous découvrirez également les routines qu'Alexandra met en place aujourd'hui et qui fonctionnent: la préparation mentale, la visualisation positive ou encore la pratique du lâcher prise. C'est avec bonheur et enthousiasme que je vous partage ce bel épisode avec notre championne, Alexandra Recchia. Enjoy 🙂 39mn28: le lacher prise jusqu'à 41mn15 Alexandra Recchia: http://alexandrarecchia.com/ Le Miracle Morning: https://www.amazon.fr/Miracle-Morning-Hal-ELROD/dp/275408472X
  4. "Je voulais être Présidente du monde" Dans cet épisode, j'ai le plaisir d'interroger Pauline Laigneau au micro des Ambitieuses. Pauline est à la fois fondatrice de Gemmyo, la marque de joaillerie 100% made in France et du Gratin, LE podcast de référence de la rubrique entrepreneuriat/business. Après de prestigieuses études à rallonge (Ecole Normale Supérieure, HEC, concours de l'ENA), Pauline s'aperçoit à 27 ans, qu'elle vit "depuis 6 ans pour les autres". Son échec à l'oral d'admission du concours de l'ENA marque un véritable tournant: après une phase de grosse déprime/dépression, elle a un jour un déclic et décide de changer radicalement de vie pour suivre une voie qui l'habite depuis longtemps: celle de l'entrepreneuriat. Ambitieuse, Pauline l'est assurément puisque petite fille elle se rêve "Présidente du monde", et ce, malgré son immense timidité de l'époque ! Dans cette épisode Pauline nous parle de ses origines familiales qui l'ont profondément marquée, de son quotidien de CEO à la tête de 2 entreprises florissantes (Gemmyo et le Gratin), de la manière dont elle s'organise pour tout mener de front et bien évidemment de sa conception de "l'ambition pragmatique" dont je vous laisse découvrir le concept. Dans cet épisode vous apprendrez notamment: Que l'on peut être d'une grande timidité et avoir l'âme commerciale et entrepreneur malgré tout; Qu'il y a rarement de grandes réussites sans quelques échecs au passage; Que l'aventure peut être au pas de votre porte; A distinguer Ambition et Utopie; Que l'action est le corollaire de l'ambition; ...Et beaucoup d'autres partages et conseils inspirants ! C'est avec joie que je vous souhaite une belle écoute en compagnie de Pauline Laigneau. Cet épisode vous plaît ? N'hésitez pas à noter 5 étoiles sur Itunes ou Apple Podcast 🙂 A propos de Gemmyo: https://www.gemmyo.com/ A propos du Gratin: https://le-gratin.fr/ et le podcast: https://le-gratin.fr/podcast/ Pour suivre/contacter Pauline: https://le-gratin.fr/a-propos/ Les livres mentionnés à la fin de l'épisode: "Le Seigneur des Anneaux" de J.R.R TOLKIEN "Essentialism" de Greg McKeown
  5. "Le vrai combat de l’ambition est un combat féministe" Dans ce premier épisode "hors série" je reçois non pas une femme, mais un homme: Vincent Cespedes, premier invité masculin sur le podcast. Vincent est un philosophe et un essayiste français. Sa pensée s'organise autour de trois axes : la création de sens, la quête de l'efficience interpersonnelle et la critique sociale. Il écrit en 2013 le premier traité théorique sur la sulfureuse notion d'ambition : "L'Ambition ou l'épopée de soi" ; un ouvrage dans lequel la passion et l'optimisme tiennent une place de choix. Il est également l'auteur d'un best-seller: "L'Homme expliqué aux femmes" (Flammarion, 2010), qui analyse la crise de la masculinité dans les pays occidentaux. Entre 2010 et 2017, Vincent est également chroniqueur dans l'émission On refait le monde sur RTL et dans l'émission Un jour, une question sur France Info. Vincent Cespedes se démarque par une volonté de démocratiser la philosophie, mais également de l’ancrer dans le réel en la connectant à notre quotidien. Il milite pour une philosophie appliquée. Je suis très heureuse de vous partager cet épisode suite à l'échange passionnant avec Vincent autour du sujet de l'ambition. Vous y découvrirez, entre autres: Que le vrai combat de l'ambition est avant tout féministe; Que le véritable ambitieux ne connaît pas l'échec; Comment porter et assumer son ambition en tant que femme; Qu'il existe 3 style d'ambitieux; Qu'il existe 3 éléments indispensables à la construction de l'ambition; Il me reste à vous souhaiter une belle écoute en compagnie de mon invité, Vincent Cespedes. Retrouvez dans les notes de l'épisode les informations sur les ouvrages et les actualités de Vincent. Pour retrouver le livre de Vincent: "L'ambition ou l'épopée de soi": https://www.amazon.fr/LAmbition-lépopée-soi-Vincent-Cespedes/dp/208127079X "L'homme expliqué aux femmes": https://www.amazon.fr/Lhomme-expliqué-aux-femmes-masculinité/dp/2290037834 Pour retrouver Vincent sur sa chaîne Youtube, avec un live tous les dimanches à 20H20: https://youtube.com/VincentCespedesVideos Actualité de Vincent: Un livre à venir sur l'avenir de l'intelligence artificielle aux éditions Plon https://youtube.com/VincentCespedesVideos
  6. "Vivez ce que vous avez à vivre" Dans cet épisode, je reçois Caroline Ida. Caroline est ce qu'on appelle une silver influenceuse (@fiftyyearsofawoman) qui se bat pour des causes qui lui sont chères: le body positive, l'invisibilité des femmes de plus de 50 ans dans la société ou encore la cause féministe. Aujourd'hui, à 60 ans, Caroline assume tout: de ses cheveux blancs à ses formes en passant par son âge et à ses danses un peu folles (et si raffraichissantes) sur son compte Instagram ou elle rassemble une communauté de 25 000 personnes. Mais avant de s'assumer, de se trouver et de s'épanouir pleinement, Caroline est passée par plusieurs chemins, ce qu'elle a accepté de nous raconter au cours de cet épisode. Car oui, on a trop souvent, en tant que femmes souvent du mal avec ça: s'assumer. oser. vivre pleinement SA vie et ses envies en se libérant des diktats ou du regard des autres. Alors comment y parvient on ? Si enfant Caroline se rêve danseuse ou comédienne, elle entrera finalement dans l'entreprise familiale pour y rester durant 25 ans... ! Travailler en famille n'est d'ailleurs pas toujours évident et lorsqu'elle quitte l'entreprise, Caroline doit tout recommencer à zéro. Entre temps, sa vie personnelle ne fut pas de tout repos puisqu'elle est devenue maman "célibattante" de 2 enfants après son divorce sur lequel elle se confie avec authenticité et honnêteté. A 57 ans elle a finalement du se réinventer pour finalement devenir qui elle était et suivre SA voie. Caroline aborde sans détours les tabous sur la féminité encore trop présents dans notre société, les difficultés, les doutes et les incertitudes liées à la période actuelle et à la crise sanitaire. C'est avec plaisir que je vous laisse découvrir cette personnalité solaire et malicieuse qu'est mon invitée, Caroline Ida. Belle écoute !
  7. "Ta vie ne dépend que de toi" Aujourd'hui, j'interroge Sophie Viger. En 2019, Forbes la classe dans sa liste des 40 Françaises qui comptent car elles « incarnent l’excellence, l’avenir et la passion d’entreprendre". Sophie est la Directrice de l'Ecole 42, fondée par Xavier Niel. "42" est la première école en informatique gratuite, ouverte à tous et sans condition de diplôme. Dans cet épisode, Sophie nous raconte comment elle a construit son parcours professionnel en suivant avant tout ses envies: et elles étaient nombreuses pour cette véritable touche à tout qui après avoir obtenu son bac à 16 ans, à suivi des études de biologie, puis de musicologie, pour finalement arriver à l'informatique. Nous parlons d'ailleurs avec Sophie de l'accès aux métiers du numérique pour les femmes et des raisons de leur sous représentation quand on sait que le nombre de femmes dans la tech à diminué de 6% depuis 2018; on aborde aussi le sujet de l'éducation et de notre structure de société, mais également de la notion de choix et de responsabilité individuelle dans nos vies, ce en quoi Sophie croit fortement; elle nous explique d'ailleurs à quel point cette prise de conscience peut être libératrice. Je vous laisse ainsi découvrir cet épisode, fait de partage et d'anecdotes, avec la spontanéité et le franc parler de Sophie qui a choisi de vivre une vie intense, faites de challenges, d'ambition et ou les regrets n'ont pas leur place. Belle écoute et place à mon invitée, la merveilleuse Sophie Viger.
  8. "Il y a plusieurs définitions de l'ambition" Aujourd'hui j'interroge Agathe Wautier, Agathe est maman de 2 jeunes garçons et CEO du Galion Project, ce réseau d'entrepreneurs de la tech qui rassemble ceux et celles qui font la French Tech: Frederic Mazella de Blablacar, Jean-Baptiste Rudelle de Criteo, ou encore Pierre Kosciusko-Morizet de Price Minister pour n'en citer que quelques uns. Le Galion a bien grandit et rassemble plus de 300 membres aujourd'hui à l'international. Dans cet épisode, Agathe nous raconte comment elle est passée d'un grand groupe comme Orange à l'aventure du Galion, qui a quand même démarré par un "side project" où elle devait gérer un voyage à Saint Martin à faire du kyte-surf avec le gratin de la tech puis très rapidement à lancer le Galion dans 3 villes en 1 semaine pour développer ce nouveau réseau en pleine ascension. Agathe nous explique aussi son point de vue sur la place des femmes dans la tech, sur les difficultés qu'elle a rencontré dans son parcours, du sentiment de solitude parfois ressenti, de parvenir à exister et prendre sa place au milieu des plus grands CEO de la French tech en prenant les rênes le Galion et de la lutte constante pour réaliser et ce, malgré son tempérament hyper énergique et déterminé, que c'est elle qui est au commande et qui endosse "le manteau" de CEO. A la fin de l'épisode, on y aborde également la manière dont Agathe parvient à gérer la maternité (son dernier fils à 6 mois au moment de l'enregistrement) avec ses responsabilités de CEO. Je vous souhaite à toutes et à tous une belle écoute ! https://thegalionproject.com/about
  9. "Au pire c'est un échec et ce n'est pas grave." Aujourd'hui j'interroge Marie Sermadiras. On peut dire que Marie ne perd pas son temps: Bachelière à 16 ans, major de sa promo HEC à 22, création, développement puis revente de son entreprise, Treatwell à 25 ans, elle a aujourd'hui rejoint les rangs de l'Oréal à un poste à haute responsabilité qu'est celui de Chief Digital Officer Monde pour la branche Active Cosmetics à seulement 29 ans. Durant cet épisode, riche d'inspiration et d'enseignement, Marie nous parle de l'influence de son éducation et notamment de l'importance de la valeur travail à laquelle elle croit fortement aujourd'hui; on y aborde aussi des exemples concrets ou elle est sortie de sa zone de comfort par gout du challenge et envie d'avancer. En parlant de challenge, Marie nous explique aussi comment l'on passe de CEO d'une start-up à un poste de direction au sein d'un grand groupe comme l'Oréal ce qui passe, forcément, par pas mal d'ajustements. Son inspiration, elle la puise notamment auprès de son mari, Stéphanie Houdet, champion paralympique de tennis, Marie nous y livre d'ailleurs une anecdote touchante et forte sur leur histoire. Vous l'avez compris cet épisode est sous le signe du dépassement de soi, du challenge, du sens que l'on décide de nos donner à nos actes et à nos vies. A peine entrée dans la trentaine, Marie est une vraie inspiration, je vous laisse donc profiter de ce superbe épisode avec mon invitée, Marie Sermadiras.
  10. "On peut toujours changer de voie" Aujourd'hui j'interroge Olivia de Posson. Olivia est aujourd'hui une artiste peintre dont vous pouvez retrouver les superbes oeuvres sur le site internet en note de l'épisode. Mais avant de s'accomplir et s'épanouir dans ce métier, Olivia a du batailler pour oser affirmer ses envies profondes. Si dès son enfance, elle danse, dessine et ressent très jeunes des vibrations artistiques, elle empreinte un cursus classique en faisant une école de commerce renommée, l'ESCP, démarre par un premier job en banque chez Goldman Sachs. Elle passera 12 ans dans la finance avant de monter son propre cabinet de recrutement. Et puis, elle se remet à peindre, sans pour autant penser qu'elle pourrait en vivre. Un jour, se présente l'opportunité d'exposer ses toiles le temps d'une soirée et là, carton plein: elle vend plus de 10 toiles en 1 expo. Après un voyage en Asie, ou elle lâche prise et prend le temps de rencontrer des gens qui vivent une vie radicalement différente de la sienne à l'autre bout du monde, ou elle se retrouve et se reconnecte à ses aspirations profondes, elle décide finalement de faire de la peinture son métier à plein temps. Aujourd'hui, Olivia vit de sa passion et est pleinement elle même. Mais ce fut un long chemin. Dans cet épisode, elle nous parle avec la spontanéité et l'énergie artistique qui la caractérisent de son chemin vers elle même, de sa quête de vérité et de comment elle est parvenue à se reconnecter à son intuition. Je vous laisse découvrir le parcours d'Olivia, au travers de cet épisode. Belle écoute ! https://www.oliviadeposson.com/
  11. "À un moment donné, il y a une forme de chute." Aujourd'hui, j'interroge Valérie Malaval. Issue d’une famille modeste de viticulteurs du Sud de la France, Valérie découvre le milieu parisien lors de son premier poste chez Danone, qu'elle obtient après y avoir déposé une candidature spontanée. Elle se retrouve alors en salle de marché et côtoie la direction informatique. Alors qu'on lui propose une carrière toute tracée, elle décide de sortir de sa zone de confort et de changer d'entreprise, rejoignant alors le groupe d'assurance AXA. Elle y passera près de 15 ans à des postes stratégiques à haute responsabilités Valérie est aujourd'hui en période de transition, elle a quitté Axa il y a quelques mois et se recentre sur ses aspirations profondes. Dans cet épisode, cette introvertie comme elle se définit, nous livre un témoignage authentique, réfléchi et inspirant sur la vision des grands groupes aujourd'hui et leur capacité à faire évoluer leurs pratiques, la raison d'être qui doit être le moteur de nos actions, la remise en question après un parcours professionnel parfois mené tête baissée, l'importance de savoir faire un arrêt sur image au cours des périodes de transition dans nos vie, de comment cultiver sa capacité d'étonnement, de la quête de sa vérité intérieure et de sa vision de l'ambition bien sur. Je vous laisse donc en belle compagnie avec Valérie Malaval.
  12. "La peur a été un moteur de vie" Aujourd'hui, je reçois Raphaelle Le Baud. Raphaëlle est une passionnée d'artisanat au sens large. Elle est aujourd'hui fondatrice de "Métiers Rares", une agence qui met l'intelligence des métiers d'arts au service des maisons de luxe. Raphäelle a fait ses premières armes juste après ses études à Sciences Po, dans l'entreprise du père d'une de ses amies proches puis à co-fondé Duvelleroy, une maison parisienne d'éventails. Elle nous raconte son enfance, passée sur un bateau avec ses frères et soeurs et sa trajectoire professionnelle avec cette obsession qu'elle avait de "trouver sa place".On y parle aussi bien sur d'ambition et du fameux "château" qu'il ne faut jamais perdre de vue, vous comprendrez cette allégorie en écoutant l'épisode 😉 Raphaëlle est aussi fondatrice du Craft Project, qui cherche à comprendre comment se construit et se vit une vie d'artisan, dont vous pouvez retrouver le podcast sur les différentes plateformes. Je ne vous en dit pas plus et vous laisse en belle compagnie avec mon invitée, Raphaëlle Le Baud. https://www.metiers-rares.com/ https://podcasts.apple.com/fr/podcast/the-craft-project/id1446855027
  13. "J'ai mis 6 mois à trouver une idée de business" Dans cet épisode, je reçois Tiphaine Guerout, fondatrice de la marque Koovee, les premiers couverts comestibles gourmands et écologiques qui visent à éradiquer le plastique à usage unique. Mais avant d'en arriver là, Tiphaine est partie 3 ans pour ses études au fin fond de l'Angleterre, s'est essayée 2 fois au concours de Sciences Po qu'elle a fini par obtenir, une première fois à la création de start-up, s'est formée au code pendant 6 mois, puis au marketing digital chez 360Learning, avant d'oser demander un 4/5ème afin d'avancer sur le projet de Koovee et de se lancer définitivement. Tiphaine nous raconte comment, d'une enfance entre la danse et la musique, elle s'émancipe en partant 3 ans en Angleterre après son bac avant de retenter le concours de Sciences Po qu'elle finit par obtenir. C'est avec spontanéité, franc parler et sans détours qu'elle nous explique les enjeux de sa nouvelle vie de CEO depuis 2 ans, des challenges qu'elle n'avait pas vu venir et de l'ambition qu'elle a pour cette belle entreprise à impact environnemental dont nous avons tant besoin. Je vous souhaite un bel épisode avec mon invitée Tiphaine Guerout. Livre: "Code is Law"
  14. "Etre CEO, c'est loin de l'image idéalisée d'être simplement son propre patron" Dans cet épisode, je me suis rendue dans les locaux de JOONE, pour interroger Carole Juge-Llewellyn, la fondatrice de cette marque de couches naturelles qui cartonne mais qui fait aussi d'autres produits pour femmes enceintes et jeunes parents: www.joone.fr Carole c'est un peu une touche à tout: après avoir gagné des concours de poésie, publié des romans, été élue Miss Auvergne, fait un peu de cinéma, lancé une première start-up, elle est aujourd'hui CEO de JOONE à temps plein avec une belle équipe de plus de 60 personnes. Carole nous parle de son parcours et aussi de son quotidien: de comment s'organiser lorsqu'on à des responsabilités et un emploi du temps bien chargé, de l'importance de reconnaître sa valeur et de se rémunérer dès le début en tant que CEO, de la nécessité de prendre du temps pour vivre sa passion - pour Carole c'est l'équitation qu'elle continue à pratiquer au moins 2 fois par semaine malgré un grave accident de cheval en 2013 qu'elle nous relate. Carole explique aussi pourquoi selon elle il y a des phases de vie et qu'il est sain de l'accepter pour s'investir à 100% dans ses projets. Enfin, elle nous raconte aussi la difficulté de prendre du temps "off" en tant que CEO, loin de l'image idéalisée d'être libre en étant son propre patron. Je vous laisse découvrir tout celà en faisant place à mon invitée, Carole Juge-Llewellyn. Belle écoute à toutes et à tous ! Retrouvez les produits JOONE: https://www.joone.fr/
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.