Jump to content

Guillaume Sauvage

Podcaster
  • Content Count

    6
  • Joined

  • Last visited

  1. La Martinique Etape finale de cette aventure : la Martinique. Au programme : des mornes à gravir et des jungles à traverser, un bain avec une tortue, des Ti-punch à siroter dans une auberge de jeunesse, se faire prendre en stop par des personnes hautes en couleur, des délices à goûter, des paysages qui donnent du souffle à contempler... Tout est réuni dans cette dernière carte postale destinée à mon petit neveu, âgé d'à peine 5 mois. En effet, dans une cabane en bambou située au cœur de la Martinique, je réalise combien ce voyage m'aura fait grandir et m'aura ouvert les yeux sur la beauté de notre monde et sur la richesse des rencontres humaines. Jamais je ne me serais attendu à emprunter pareil chemin. Mais grâce à Dieu, j'ai eu la chance de prendre la bonne bifurcation. Et en me retournant, je constate combien cette " trace " (c'est comme ça qu'ils appellent les chemins en Martinique), donnera du positif pour toute ma vie future. Séquence émotion à la fin de la carte postale (petite larme à l'oeil obligée). Le père Jaouen nous adresse une remarque qui peut littéralement transformer nos vies. Vous verrez si vous l'écouter. 😉 Bonne écoute à vous tous !
  2. Deux semaines sans voir la terre Il nous aura fallu deux semaines pour rejoindre la Martinique. Deux semaines sans voir la terre. Mais ces deux semaines en plein océan Atlantique furent d'une richesse extraordinaire. Nous les passâmes à : contempler les bancs de poissons volants qui sortent de l'eau ; organiser des ateliers de feu : éveil articulaire à 11h00, faire du pain à 16h00, Top Body Challenge à 17h00, théâtre à 18h00 ou encore partage autour des textes du jour au moment où le soleil se couche ; pêcher des dorades coryphènes, des thons et un espadon d'un mètre cinquante ; dormir à la belle étoile sur le toit de la passerelle et voir au petit matin, le phaéton à bec jaune voltiger autour du bateau ; se confier les uns les autres sur ce que l'on souhaite profondément pour la suite de notre vie... Quand on y pense deux semaines ce n'est pas grand chose au regard de toute une vie. Mais quand on les vit avec une telle intensité, ça peut tout changer. Et ça c'est fort ! Big up à l'AJD qui nous a tant apporté !
  3. Arrivée au Cap-Vert " C'était notre destin ", dit Pierre. Pierre a raison. Nous devions faire escale aux îles au vent du Cap-Vert. Ce rendez-vous avec la beauté, nous ne pouvions pas le rater. Rien que notre arrivée dans cet archipel restera gravée dans nos mémoires. Nous avons contemplé les mêmes spectacles que les pirates d'antan qui abordèrent ces côtes perdues au beau milieu de l'Atlantique. Le saut des baleines à bâbord en guise d'accueil, les montagnes qui transpercent les nuages, un virement de bord épique pour rejoindre le port de Mindelo... Nos 5 sens saturent ! Et puis c'est le début du carnaval. Les membres de la batucada se réunissent pour répéter. Ainsi, dans un stade de foot du bout du monde, leur musique résonne. Elle fouette le sang et bouge les jambes. En l’entendant, on se sent pleinement vivants. L'onde de leurs percussions se propage sur tout l'océan et va dire à la Martinique notre soif d'aventure, de partage, de rires, de vent, de soleil, de saveurs, de rêves, de réconfort, d'espérance... Au moment de quitter les côtes cap-verdiennes nous réalisons combien ce voyage va nous changer, tous autant que nous sommes. Et en bien. Il va laisser sa trace positive sur toute notre vie. Toujours, nous pourrons puiser du bon de ces souvenirs d'Atlantique.
  4. De Murgados aux Canaries Seconde étape de cette transatlantique : 10 jours en pleine mer pour rejoindre les Canaries. Minuit, le réveil sonne. Bien sûr, on voudrait continuer à dormir tranquille dans sa bannette... Mais on a promis à Manue et Félix qu'on les rejoindrait pour leur quart. Motivés, on monte finalement en passerelle. Et là, on ne le regrette pas. C'est le kiff intégral : on barre deux heures d’affilée pendant que tout le monde dort. En plus le ciel est plein d'étoiles et chouette, il y a des PITCH. Artimon, Grand-Voile, Voiles d'étai, Misaine, Trinquette et Yankees se gonflent de vent et commencent à livrer leurs premiers secrets. Nous sommes entrés dans le dur de la navigation. Et puis le monde marin se laisse progressivement apprivoiser. Les bancs de dauphins qui sautent à l'étrave, les premiers thons pêchés à la traîne ou encore les montagnes qui s'élèvent sous la surface, autant de spectacles qui nous mettent en joie. Cette carte postale pleine d'iode est aussi pleine de terre. Es la tierra de Santa Cruz de Tenerife. Une île pleine de surprises... Tu vois le reflet de la lune sur l'océan ? Si c'est pas magnifique ! Tiens, tu me remplaces à la barre ? Allé capitaine, c'est à toi ! Mets tes écouteurs ou allume ton enceinte, l'aventure c'est maintenant !
  5. De l'Aber Wrach' à Murgados Le voyage de Guillaume et de ses 36 compagnons commence par la rencontre inoubliable avec l'océan Atlantique. Ce dernier leur montre d'abord sa face agitée dans le Golfe de Gascogne, véritable essoreuse, dont les vagues donnent vite le mal de mer. Le gros temps se lève et la tempête s'annonce en haute mer. Il devient alors impératif d'aller fissa trouver refuge sur la côte galicienne. Ils se retrouvent ainsi à caboter sur la côte nord de l'Espagne. D'abord Avilés et son port industriel, puis Murgados, et ses vieux forts franquistes. Durant ces quelques jours passés au soleil, on notera que Guillaume se pince souvent pour réaliser sa chance. Son rêve devient réalité. Et si tu embarquais avec lui pour tirer des bords ? Cela te tente ? Alors mets tes écouteurs ou allume ton enceinte... C'est parti pour l'aventure !
  6. Le podcast qui donne du large Des soucis de santé ont contraint Guillaume à annuler un an de bénévolat aux Philippines. Il se trouve donc un peu perdu dans sa vie lorsque l’occasion se présente de réaliser l’un de ses rêves les plus enfouis : embarquer sur un trois-mâts pour une transatlantique. Ce sera à bord du Rara Avis, le mythique navire des Amis du Jeudi Dimanche. Cette association, créée il y a plus de 30 ans par le père Jaouen, s’est donnée pour mission d'accueillir sur un même bateau des personnes venues d’horizons très différents. Cela forme un équipage bigarré composé aussi bien d'ex-toxicomanes, que de retraités, d’enfants, de baroudeurs... Le pari est le suivant : en traversant ensemble rien de moins qu’un océan, ces personnes vont se mélanger, discuter et ainsi s’enrichir mutuellement. Guillaume a été témoin de cette magie à l’oeuvre en partant avec eux. C’est par un jour de janvier que le jeune homme et 36 autres chanceux larguent les amarres depuis l’Aber Wrach’, dans le Finistère. C’est parti pour une traversée d’un mois et demi vers la Martinique. Pour y arriver, ils passeront par le nord de l’Espagne, les Canaries et le Cap Vert. Autant d’escales qui ont permis à Guillaume d’envoyer des cartes postales sonores à ses proches pour leur raconter la vie à bord, ses joies et les épreuves qu’il a rencontrées. Les écouter c’est prendre le large avec lui. C’est voir passer les bancs de poissons-volants, les dauphins et les baleines. C’est faire des rencontres inoubliables. C’est s’émerveiller devant la beauté de la nature. Bref, c’est vivre une aventure extraordinaire. Sur ce, bonne écoute ! PS : il suffit de cliquer sur la photo ci-dessous. 😉
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.