Jump to content

What's up Doc Planète Med

Podcaster
  • Content Count

    18
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Prendre soin de ses patients mais aussi des siens... Pas toujours évident de concilier les deux en milieu hospitalier. A l'heure de l'apéro, Emmanuel et Lucie, couple de médecins hospitaliers et parents de deux garçons, se confient sur le très délicat mais nécessaire équilibre à trouver entre hôpital et famille.
  2. Prendre soin de ses patients mais aussi des siens : pas toujours évident de concilier les deux surtout quand, dans le couple, les 2 parents travaillent en milieu hospitalier. Lucie, neurologue, et Emmanuel, chirurgien thoracique, mariés depuis 15 ans, 2 enfants, nous reçoivent pour évoquer avec nous le subtil équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.
  3. Depuis quelques années, la chirurgie a su s’appuyer sur les progrès scientifiques et techniques pour s’adapter à l’évolution des attentes en matière de prise en charge et aux contraintes tarifaires imposées par l’hôpital. Parallèlement au développement de pratiques chirurgicales innovantes, le secteur a mis en place la Récupération Améliorée Après Chirurgie (RAAC), une nouvelle approche pluriprofessionnelle de la prise en charge du patient. Pour éviter que son hospitalisation soit un moment de rupture et qu'il ne revienne à l'hôpital. Un concept adopté par le centre universitaire hospitalier de Nice.
  4. Le parcours de soins des patients transplantés rénaux _ « Est-ce que je vais avoir l'impression d'avoir mon père en moi ? » se demande Rémy, patient allant bénéficier d'une transplantation rénale d'un donneur vivant au CHU de Nice, « Je pense que oui, je vais avoir une partie de lui qui me protègera, et pour moi c'est le plus beau cadeau du monde » _ « Je lui sauve la vie, mais il me la sauve à moi aussi, parce que je pense que je ne suis pas un mec qui aurait arrêt de fumer comme a et dans 10 ans, j'aurais peut-être plus été là» affirme son père, qui fait un don de son vivant. _ « Ok l'uretère est coupée, je coupe, ça tombe, on sort la pièce, ok ? »; « Ok, artère clampée, notez le temps » moment de forte émotion durant l'intervention précise le Dr Matthieu Durand, chirurgien urologue et transplanteur au CHU de Nice. Opération, greffe d'un rein d'un donneur vivant, le parcours de soins de la transplantation rénale...
  5. Spécialité prisée dans les villes de France, boudée en région parisienne, Pascal Wang, Membre du bureau de l'association des jeunes pneumologues, nous explique sa spé de plus en plus vaste. Une fusion de compétences entre pathologies du sommeil, neurologie, infectiologie jusqu'aux pathologies chroniques en passant par l'oncologie thoracique, Pascal nous présente une formation complète.
  6. Rencontre avec Sander De Souza, président du collège de liaison des internes de santé publique (Clisp). Diversité des parcours, pluridisciplinarité, rôle d'interface entre le monde soignant et non soignant, c'est ainsi que Sander décrit sa spécialité. Il explique pourquoi cette spé confidentielle et peu enseigné à l'externat est aujourd'hui plus que jamais au cœur de l'exercice médical par la crise sanitaire.
  7. Destination la Basse-Normandie, région verdoyante et dynamique. Evasion à Caen avec Sacha Weber, président du syndicat des internes de Basse-Normandie. Dans une région dynamique, verdoyante à proximité de la mer, Sacha nous décrit une "qualité de travail et une qualité de vie agréable" où sont privilégiés le travail en petit réseau et l'entraide. A la découverte de la Normandie !
  8. Passionnante et transversale, c'est ainsi qu'Agnès Paasche, présidente de l'association française des jeunes chirurgiens maxillo-faciaux (AFJCMF), décrit sa spé. Elle nous décrit une spécialité complète en interraction avec tous les autres spécialités chirurgicales, médicales et para-médicales. De la chirurgie plastique, reconstructrice, carcinologique qui s'intéresse aux tissus mous et à l'os chez tous les types de patients allant de la pédiatrie aux personnes agées. Agnès nous présente la chirurgie maxillo-faciale.
  9. Témoignages, préparation, conseils Se préparer à une intervention chirurgicale ou à un soin programmé en urologie est essentiel pour tous les patients. En comprendre les étapes, s'inspirer de témoignages et vécus d'autres patents, se rappeler des conseils des chirurgiens-urologues et médecins qui vont intervenir, tout compte avant de s'engager dans un traitement. Mobilisées autour des patients, les équipes médico-chirugicales des Instituts Méditerranéens de Soins et de Recherche en Urologie (IMSRU) du GHT des Alpes-Maritimes l'ont bien compris. Dans ce podcast unique, elles proposent des séries de reportages concrets sur les interventions et prises en charge urologiques réalisées dans leurs centres. Classés par thématique, les épisodes se succèdent pour enrichir l'expérience patient et aider chacun qui pourraient en avoir besoin à mieux anticiper et vivre les soins dont il va bénéficier.
  10. Les ECNi, cette étape déterminante entre choix de spécialisation et établissement de formation. C'est là que tout se joue... alors avant de faire son choix, il faut être un peu enquêteur : fouiller sur internet, contacter les syndicats d'internes ou encore un interne déjà en exercice. What's up Doc rencontre des responsables de syndicats pour vous aider à faire votre choix.
  11. "Première garde, premier mort", c'est ainsi qu'Idris raconte par le détail son souvenir de premier patient décédé. Jeune externe idéaliste, Idris avait quitté un boulot bien rémunéré de pharmacien dans l'industrie, pour reprendre les études de médecine, et privilégier la relation médecin-patient. Un soir, il accueille une patiente ; Idris s'est rappelé qu'il se demandait ce qu'elle faisait là, aux urgences... Un peu plus tard, lors du décès de la patiente, il ne s'est plus posé cette question : il s'est surtout demandé pourquoi il se retrouvait seul à devoir gérer ce premier mort... Paradoxalement, le seul soutien qu'il recevra ne proviendra pas de ses supérieurs...
  12. Parce que la mort fait partie de leur quotidien, parce que le médecin doit être fort... Vite rencontrée dans leur exercice, ils doivent savoir la vivre. Seul... c'est pourtant ainsi qu'ils la vivent. Toute première confrontation, vécu, mécanismes de défense pour l'affronter, comment répondent-ils aux besoins du patient et de leurs familles ? Jeunes médecins, internes, externes, ils témoignent. Plongeons dans l'univers des médecins face à la mort avec la rédaction de What's up Doc...
  13. Arrivé en stage d'externat en oncologie, Jean-Victor a découvert un service où, pour beaucoup de patients, les sorties se font vers la morgue. Une situation à laquelle il n'était pas préparé. Et parler de la mort avec l'équipe soignante, ce n'est pas toujours évident. Entre attachement aux patients et second degré sur leur sort, malgré une spécialité intellectuellement très stimulante, notre externe a compris que la cancéro n'était pas faite pour lui...
  14. À la suite d’un arrêt cardiaque, votre co-interne vous demande d’annoncer le décès d’une mamie de 95 ans qui n’est pas encore tout à fait morte, cela devient un cauchemar éveillé... Quelques années plus tard, Dr Henri Duboc revient sur cet événement douloureux qui lui aura permis de prendre conscience d’un certain nombre de choses.
  15. Guillaume est aujourd'hui psychiatre. Son premier mort, c'était un jeune footballeur admis pour une suspicion d'endocardite. Un patient qu'il ne s'attendait pas à voir mourir. Son CCA non plus, qui a mal géré la situation et a demandé à ses externes d'accueillir la famille. Premier massage cardiaque, premier mort, première annonce... Guillaume s'en souviendra longtemps. Il se souvient d'un saut compliqué dans le grand bain des drames humains de l'hôpital, mais auquel il reconnait un côté formateur.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.