Jump to content

Pablo, l'app des expos

Podcaster
  • Content Count

    15
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Pablo, l'app des expos

  1. L'histoire des frères mécènes de l'art français Cindy Sherman, Charlotte Perriand, Egon Schiele ou encore Jean-Michel Basquiat. La Fondation Louis Vuitton a l’habitude de présenter les plus grands noms de l’art moderne et contemporain et les plus grands collections privées au monde. En 2016/2017, elle avait accueilli la collection Chtchoukine. Icônes de l’art moderne.Celle de la collection Morozov est le second volet de cette série. On vous raconte ici le début de cette aventure orientale.
  2. Chef d'oeuvre de l'architecture De Stijl à Meudon C’est l’histoire d’une petite maison à Meudon, construite dans une rue en pente, une petite maison aux murs blancs, porte de garage jaune, porte du toit-terrasse rouge et garde-corps noir se livrant discrètement aux regards des promeneurs. Trois couleurs primaires qui rythment une façade blanche, en se limitant aux portes extérieures. Cette maison, c’est la Maison-atelier Van Doesburg, l’une des maisons d’architectes les plus célèbres de la période de l’entre-deux-guerres.
  3. Nouvelle exposition de l'artiste camerounais Pour sa exposition personnelle, à la Galerie Lelong à Paris, qui vient d'ouvrir ce 6 septembre 2021, l'artiste star camerounais présente une série d'oeuvres initiées à Busan en 2020. Ce projet, comprenant un ensemble de peintures bleues réalisées en 2020 et 2021, intègre une installation interactive inédite.
  4. Objets du quotidien, objets de désir Quand un musée, le MUCEM et un artiste star mondialement connu, Jeff Koons, font dialoguer objets du désir et objets du quotidien, cela donne une exposition inédite sur les secrets de l’art du maître du Kitsch art, loin des clichés reçus et des controverses attachés à l’artiste.
  5. Rencontre avec Alain Fleischer Ce dernier épisode est une rencontre avec l'artiste Alain Fleischer qui nous parle de son exposition, de la manière dont il l'a élaboré, comment il a apprivoisé l'espace, comment son oeuvre s'intègre dans les 2500m2 du 104. Il y dévoile ses rêveries, et invite le visiteur à plonger dans ses rêveries. Une manière intime de dévoiler les secrets et les coulisses de cette exposition hors norme.
  6. Voyage au cœur de la diversité du travail de l’artiste Dans cet épisode 6, le visiteur se retrouve au milieu d’œuvres monumentales qui semblent répondre à la monumentalité de La grande halle Aubervilliers, immense cathédrale de verre du 104. Cet espace, où l’air circule de toute part, constitue la dernière – ou la première étape de ce parcours d’exposition ouvert à tous les sens de circulation, à toutes les propositions d’errances. L’espace devient, en guise de conclusion, le théâtre d’un voyage au cœur de la diversité du travail de l’artiste. « Moi est un autre ». Cette proposition sc
  7. Le cinéma vu comme comme un art de la cimaise ! Dans cet épisode, la part belle est faite aux œuvres cinématographiques de l’artiste, une expression artistique que l’artiste explore depuis les années 1980. Depuis toujours en effet, Alain Fleischer entretient avec le cinéma - comme spectateur et comme artiste, un rapport très particulier. Peu sensible au cinéma qui filme de la parole, à quelques exceptions (Godard ou Duras pour leur questionnement du réel) amateur du corps burlesque, du corps érotique, et de la fantasmagorie, il poursuit, à travers une œuvre pédagogique, mais surtout expérime
  8. La lumière serait-elle un passager clandestin ? Dans ce 4e épisode, le visiteur quitte les black box des précédents ateliers, pour s’aventurer dans une série de salles dont les œuvres exposées traitent de la transparence, de la lumière et qui mettent en exergue tout un travail original sur le verre. Alain Fleischer a choisi de l’utiliser pour sa transparence mais aussi comme réceptacle de traces, d’empreintes et comme médium de projection. L’espace règne en une scénographie ouverte permettant une déambulation ponctuée d'échappées lumineuses. L’artiste présente ici des installations et
  9. Alain Fleischer est un « méca-gicien » – ou un « magi-canicien » de l’image ? Dans ce 3e épisode, le visiteur découvre que la photographie selon Fleischer, vit, bouge, palpite, libère du sens et de la forme. A ce titre, on pourrait dire avec une joie enfantine, que Fleischer, en admirateur probable de James Joyce, est un « méca-gicien » – ou un « magi-canicien » de l’image. Le visiteur du noir entre alors dans une suite de salles plongés dans le noir, en tête à tête avec une multitude d’œuvres et d’installations, plus ou moins monumentales, plus ou moins chargées en émotions et en souve
  10. Photographier des images pour les projeter ! Le deuxième épisode du podcast emmène le visiteur dans les obsessions de l’artiste et ses recherches sur la projectabilité de l’image photographique et vidéographiques. Photographier des images pour les projeter ! D’emblée, plongée dans le noir, le visiteur-déambulateur sera au cœur de l’expérience. Et en de multiples occasions, il devra participer à l’œuvre pour en avoir la « révélation » - au sens photographique et métaphysique du terme. Grâce à des dispositifs plus ou moins élaborés, où les jeux de miroirs jouent un rôle essentiel,
  11. Une plongée sonore dans l’œuvre et la déambulation imaginée par l’artiste La voix que les visiteurs vont de suite entendre dans ce premier épisode est celle d’Alain Fleischer, photographe, cinéaste, artiste plasticien, écrivain, fondateur, et directeur de l’école du Fresnoy qui ouvre L’Aventure générale, une importante exposition au 104 du 10 octobre au 6 décembre 2020. En partenariat avec le 104, Pablo a réalisé son premier podcast de visites d’expos pour cette exposition. Composé de 6 épisodes d’une durée globale de 40mn, ils permettront aux visiteurs de passer de salle en salle, à t
  12. L'exposition événement au CENTQUATRE, à Paris Chaque artiste a un univers qui génère et nourrit son œuvre. Celui d’Alain Fleischer est peuplé de visages, de corps, d’objets, d’animaux. Images et sons mêlés au cœur d’espaces traversés d’ombres et de lumières. Entrer dans son monde (photographique), c’est se laisser happer par la mécanique de l’illusion, y rencontrer des dizaines, des centaines de personnes que le regard du spectateur transforme en personnages. Le découvrir au fil de son exposition, « L’Aventure générale » au 104, c’est accepter de vivre une expérience sensorielle inédit
  13. Écouter pour mieux découvrir ! Pablocast est un podcast qui s'intéresse au domaine de la culture, des arts, des patrimoines et des territoires. Vous cherchez à vivre une expérience sonore immersive pendant vos visites d'expositions, de monuments ou d'une ville, vous voulez plonger dans la vie des artistes. Savoir ce que les œuvres racontent et ce que les créateurs de tous horizons ont à nous dire de leur époque, comment ils ont marqué ? Eh bien, écoutez les visites de Pablo! Elles vous emmènent au cœur des expos, des territoires et des patrimoines, en mots et en sons. Laissez-vous
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.