Jump to content

Constance

Podcaster
  • Content Count

    34
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Pour donner le ton de cette saison et parce que je souhaitais avoir le ressenti d'une enfant au coeur de ma vie, notamment, je me suis confrontée au regard de notre fille sur notre famille. J'ai longtemps hésité, j'ai attendu, je l'ai laissé apprivoiser mon activité de podcasteuse, je lui ai demandé si elle voulait bien être mon invitée pour un épisode spécial. Par contre ce que je n'ai pas fait, spécifiquement pour ne pas biaiser son témoignage, c'est de l'informer des questions que j'allais lui poser, ni de la briefer sur les réponses que j'attendais. Je n'ai pas ou peu retouché la bande, juste coupé les blancs et les temps de réflexion pour donner plus de rythme à l'enregistrement. Ce que je n'ai pas maîtrisé c'est la timidité et la monté d’adrénaline qu'a subit Juliette, la difficulté pour elle de mettre des mots sur son quotidien malgré son enthousiasme initial. J'ai donc abrégé l'entretien pour ne pas la laisser en difficulté et lui ai fait écouter la bande brut puis montée en la rassurant. Le biais est très certainement notre lien de parenté, qui, à 8 ans, joue, je pense, sur ses réponses. On pourra se demander si elle a répondu ce qu'elle pensait ou ce qu'elle pensais que je voulais entendre. Pour moi, de ce que je perçois de notre quotidien, ses réponses sont sincères et reflètent notre vie courante. Il était important pour moi de laisser une trace sur ce podcast, du quotidien de cette petite fille Extra-ordinaire, qui vit une vie qui est la résultante de nos choix et non pas des siens. Son discours évoluera avec le temps, et c'est pour cela que je lui proposerai à nouveau d'enregistrer son témoignage au fil du temps et de ses envies. Je vous remercie d'accueillir ce témoignage avec toute l'indulgence et la bienveillance dont je sais que vous saurez faire preuve. Je vous livre un morceau de notre intimité, c'est intimidant de se mettre ainsi à nu, mais je reste convaincue que les plus à même de nous livrer leurs sentiments et de nous dire qu'ils vont bien sont ceux qui sont au cœur de nos vies et la raison de nos combats. Nos enfants vont bien! Je vous souhaite une bonne écoute.
  2. (sans médicalisation de la conception) Depuis la diffusion de cet épisode, Marion et Maeva sont devenue Mamans. Elles ont fait la découverte de leur petit Soane chez elles, lors d'une naissance elle aussi la plus naturelle possible. Je dois dire qu'elles m'impressionnent par leur sérénité face à la découverte de la maternité, mais aussi par leur assurance dans les choix qu'elles font et l'ouverture d'esprit totale qu'elles manifestent pour ces derniers. Je vous invite d'ailleurs à aller découvrir le récit de leur accouchement sur son compte Instagram @maisonsouslalune. Je souhaite la bienvenue à Soane ainsi qu'na Marion et Maéva dans cette superbe aventure qu'est la maternité. Félicitations à tous les 3! -- Lorsque l’on prend la décision de choisir un donneur connu, le point essentiel a ne pas sous estimer dans la relation avec lui est la confiance. La confiance doit être réciproque pour que l’association fonctionne en toute sérénité. Lors de notre recherche, souvent nous nous retrouvons devant un champ des possibles assez large pour trouver la perle rare: forum, site internet, ami, connaissance, etc. Marion et Maeva on eu une démarche très réfléchie, elles savaient ce qu’elles recherchaient et surtout elles comptaient sur la cooptation de leurs amis pour établir cette relation de confiance. Elles ont pris le temps de la réflexion, pris leur courage à deux mains et ont écrit un e-mail à leur proches pour leur expliquer leur démarches et ainsi recueillir leurs recommandations. Ce qui distingue Marion et Maeva est la sérénité avec laquelle elles ont abordé ce parcours. Incontestablement le métier de Marion qui est Doula ainsi que sa formation ont joué sur la hauteur qu’elles ont pu prendre dans leurs réflexions et dans la réalisation de cette grossesse. Nous l’avons d’ailleurs abordé ce métier encore trop peu connu en France, ce métier d’accompagnement du couple dans la maternité, ce métier qui prend soin du couple avant pendant et après l’arrivée de bébé. C’est un métier de savoir, et surtout de transmission du savoir auprès des jeunes parents. Chaque couple est unique, chaque couple a ses particularités, le vocabulaire employé dans l’accompagnement de ces moments si singuliers et si sensibles à son importance, et les Doulas sont ouvertes et même formées pour certaines a l’ouverture. Elles peuvent alors accompagner nos familles aussi respectueusement que des familles plus traditionnelles. Je vous laisse découvrir cette famille si inspirante et vous souhaite une bonne écoute
  3. Il y a quelques jours, Léa annonçait sur son compte Instagram @leacr, qu'elle avait un projet fort. Si vous avez écouté cet épisode, vous savez deja que Léa accompagne des couples de femmes et des femmes seules dans leur projet de parentalité au Portugal (à titre gratuit, elle le précise et je le fais aussi). Dans cette lignée, elle a décidé de créer un guide papier afin de nous accompagner dans nos projets. Alors qui de mieux placée qu'elle pour se lancer un tel objectif? Je vous laisse (re)découvrir cet épisode afin de pouvoir vous faire un idée des personnes que sont Léa et Capucine, et envisager une destination moins connue, qu'est le Portugal, comme pays de conception de nos enfants. -- On donnerait beaucoup pour avoir un guide dans cette étape si importante de nos vies. C’est d’ailleurs une des vocations de ce podcast: vous éclairez dans vos choix, banaliser ces aventures et donner de la visibilité à nos familles. Léa, @leacr, a la même vision des choses. Avec Capucine, sa femme, elles ont découvert par « hasard » que le pays qui les accueillait était ouvert à la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules. Elles ont ainsi découvert que le Portugal, qui est loin d’être un pays de première intention dans nos parcours, proposait une multiplicité de possibilités et, de ce fait, une vraie liberté dans nos choix. Elles ont pu maîtrier toute la chaîne du process, s’en sont remis à l’univers aussi parfois, et ont vu leurs efforts couronnés de succès par la naissance de leur fille Liv. Aujourd’hui Léa milite par le biais de son compte Instagram @leacr et de son blog pour la reconnaissance et la valorisation de cette destination PMA. Elle en a fait une de ses activités et, accompagne et guide des couples qui souhaitent réaliser leur parcours au Portugal. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Lea, on découvre son compte pour ses photos, on tombe amoureuse de sa fille Liv et on s’aperçoit que la beauté de son Feed et surtout lié à la grâce et au bonheur que transmette cette famille. Je vous souhaite une bonne écoute 🙂
  4. Je crois qu'il s'agit de l'épisode qui vous a le plus touché. J'ai reçu beaucoup de messages pour évoquer cette construction de la famille. Je pense que c'est un choix qui nous interpelle car nous aimerions pouvoir l'avoir et le faire mais que nous sommes souvent trop craintifs.ves face a une loi qui n'encadre que peu et qui ne protège pas ce type de parentalité. Et pourtant quand on voit et qu'on ecoute Barbara raconter leur histoire, on ne peut que constater la réussite de ce modèle et si vous la suivez sur les réseaux, vous pourrez vous aussi vous rendre compte que cette famille respire le bonheur et la sérénité. Je vous souhaite une bonne ré-écoute ou une belle découverte 🎧 -- La place que nous souhaitons ou ne souhaitons pas laisser au donneur est une donnée importante à baliser avant même de commencer nos recherches, dans les premières idées que nous jetons sur le papier. Si ces décisions ne sont pas simples à prendre, pour Barbara et Marye toutefois, le choix du donneur a été une évidence. Elles avaient un donneur tout trouvé qui, de plus, à accepter leur demande avec un plaisir non feint. Ce donneur n’est autre que l’ancien compagnon de Barbara, celui qui a vu leur histoire naître et qui a accepté de se retirer quand il n’avait plus sa place. C’est alors tout naturellement, qu’aujourd’hui, Barbara et Marye ont choisi de lui laisser une vraie place dans la vie de leur fils, en le laissant libre de choisir l’engagement qu’il souhaitait y apporter et, je vous le donne en mille, qu’il a prise avec toute la symbolique qu’elle représente. Il est un paparrain, plus qu’un parrain et moins qu’un papa, comme le designe si bien Barbara. Et c’est bien cette différence qui exclu la coparentalite de cette composition familiale. Leur famille, elles le savaient, Barbara et Marye la voulaient à 2, Gaspard a bien 2 mamans, l’adoption a été prononcée et l’acte de naissance est très clair. Il a aussi un donneur présent dans sa vie à la hauteur qu’il le souhaite et la facilité avec laquelle est vécue cette situation la rend simple et cette famille respire le bonheur.
  5. Durant cette pause estivale, je souhaite vous repartager les épisodes les plus marquants, pour moi, comme pour vous. Pour moi en vous en donnant les raisons, pour vous en tenant compte de vos retours en terme d’écoute ou de commentaires. Je vous laisse Re-découvrir cet épisode si important pour moi, car c'est le premier enregistré, celui qui m'a mis le pied à l'étriller, celui qui a essuyé les platres, mais aussi celui que auquel vous avez été le plus réceptif, celui qui à eu le plus de succès. Encore une fois Merci Floriane & Mélanie d'avoir cru au projet et de votre confiance. -- Dans ce 2eme épisode je vais vous présenter l’histoire de Floriane et Mélanie, une histoire attachante, difficile, un parcours semé de doutes et d’inquiétudes, mais riche d’une certitude, qu’un jour elles construiraient leur famille. Floriane et Mélanie on eu le temps, si l’on peut dire, de tester plusieurs méthodes, d’affiner leur choix, de decouvrir leur bébé étoile Luna, pour arriver enfin à la naissance de leur petit Lubin. Aujourd’hui, Floriane est à mon micro et c’est avec toute l’émotion qui le jalonne, qu’elle nous fait vivre et qu’elle revit l’intensité de leur parcours. -- Je vous souhaite une belle ré-écoute.
  6. Et le voici arrivé, le dernier épisode de la saison. 26 épisodes déjà, je n’aurais jamais cru pouvoir en produire autant ni avoir suffisamment de « matière » pour en produire autant. Et pourtant la saison 2 se profile déjà bien chargée et remplie de témoignages plus émouvants les uns que les autres. Je ne pouvais pas clôturer cette saison sans un dernier témoignage, car je sais que vous les appréciez tout particulièrement. Et quel témoignage! Axel.le est venue vers moi pour me raconter son histoire, leur histoire avec son Mari Enzo, qui a conduit à la naissance de leur fille Mia il y a 2 ans. Mia est issue d’une GPA au Canada, à Vancouver précisément. Elle est le fruit d’une histoire d’amour tout simplement, ni plus ni moins. J’ai découvert, comme vous allez le faire, l’histoire d’une famille attachante, émouvante, rassurante sur la faisabilité de nos projets quelque soit notre configuration. La GPA reste une option coûteuse et hélas encore trop peu reconnue en France mais il ne faut pas nier qu’elle permet chaque année la naissance de centaines d’enfants « en France ». La loi évolue mais toujours trop lentement et clairement la GPA est une des grandes oubliées de la future loi bioéthique. C’est pourquoi il est important de ne pas invisibiliser les familles y ayant eu recours ainsi que les enfants issus de cette méthode de procréation. Je vous laisse découvrir le témoignage poignant d’Axel.le et Enzo et n’hésitez pas comme d’habitude à me faire part de votre ressenti sur le compte Instagram du podcast: @lesenfantsvontbienpodcast. Et si l’émotion est forte, comme je m’y attends, partagez le 🙂 Je vous souhaite une bonne écoute https://www.vie-publique.fr/eclairage/18636-gestation-pour-autrui-quelles-sont-les-evolutions-du-droit
  7. Il y a un pan de la parentalité LGBTQIA+ qui est d’office exclue des discussions autour de la futur loi bioéthique et pourtant elle fait l’objet de bien des débats. Est-ce que la France ou plutôt les français ne sont pas encore prêts pour l’envisager, est-ce que sa réputation est trop « sulfureuse » ou très « fantasmatique », est-ce que ce sont plutôt nos politiques qui sont trop conservateurs? Ce qui est sûr c’est qu’il ne faut pas la nier et surtout il ne faut pas invisibiliser les familles y ayant eu recours et les enfants issus de cette technique de procréation. Il est bien sur question de la GPA, gestation pour autrui, qui est l’une des rares possibilités pour des couples de papas ou des couples Transgenres d’avoir accès à la parentalité. Avec Maître Berdeaux, nous sommes revenus sur le contexte légal qui entoure la GPA, les possibilités de reconnaissance et notamment la préférence pour l’exequature (poke @adavocat) dans les procédures de transcription des actes de naissances. Nous avons par la suite fait un point sur la GPA sauvage qui elle aussi n’est pas un mythe. Enfin, nous avons fait un tour d’horizon rapide mais toutefois nécessaire, autour d’une parentalité encore différente, qui, bien souvent, n’est pas notre premiere intention, car trop difficile d’accès. Il s’agit bien sûr de l’adoption d’un enfant pupille d’état. Elle aussi semble inaccessible et pourtant, depuis quelques années, certaines familles homoparentales, après passage par la case mariage, arrivent à se voir confier des enfants. Encore une fois je tiens à remercier chaleureusement maître Berdeaux pour le temps accordé à ces enregistrements et pour ses conseils avisés et éclairés dans notre accès à la parentalité. Je vous souhaite une bonne écoute ♥️ Cabinet Florent Berdeaux Avocats A Paris : 32 rue Le Peletier, 75009 Paris Téléphone : 01 84 16 37 06 – Fax : 01 84 16 38 57 A Biarritz (cabinet secondaire) : 10 boulevard d’Augusta, 64200 Biarritz Téléphone : 06 26 97 07 57 – Fax : 01 84 16 38 57 Mail : cabinet@berdeaux-avocats.fr https://www.berdeaux-avocats.fr/
  8. une PMA à la clinique Saint Jean de Bruges Quand j’ai eu l’idée de lancer ce podcast, j’avais bien évidement en tête les premières personnes que j’aurais aimé recevoir à mon micro, des personnalités évidentes. Man0umi fait partie de celle-ci. Engagée, inspirante, militante, défenseuse des droit des femmes et des droits des familles homoparentales, elle donne quotidiennement de la visibilité aux causes qu’elle soutient. Man0umi et son amoureuse ont une histoire digne d’un film romantique. Issues de 2 milieux et de 2 cultures très différentes, elles ont construit leur histoire dès le lycée. La vie les a séparé pour les réunir à nouveau quand Man0umi allait s’engager auprès de quelqu’un d’autre. Ensemble elles ont abordé le désir d’enfant avec évidence et on rapidement découvert comment se faire accompagner et guider sereinement. 2 enfants sont nés de leur parcours, Romy et Noa, et si aujourd’hui Man0umi se bat pour nos droits, c’est avant tout pour eux. La maternité a révélé cet engagement, ou plus exactement l’a réveillé. Nous avons échangé avec Man0umi sur le choix de leur clinique à Bruges, leur accompagnement par l’APGL, la difficulté des échecs, l’arrivée de leurs 2 rayons de soleil ainsi que la perception de cette maternité par leurs familles. Enfin elle a souhaité faire passer un message d’espoir: en donnant de la visibilité, la volonté est de rassurer et de guider avant tout, de la découverte de notre sexualité, à la réflexion de la parentalité, mais aussi de construire un monde plus inclusif pour nos enfants. Compte instagram de Man0umi: @man0umi Site internet Clinique Saint Jean de Bruges: https://www.clstjean.be/clinique-de-la-fertilite-0
  9. (sans médicalisation de la conception) Lorsque l’on prend la décision de choisir un donneur connu, le point essentiel a ne pas sous estimer dans la relation avec lui est la confiance. La confiance doit être réciproque pour que l’association fonctionne en toute sérénité. Lors de notre recherche, souvent nous nous retrouvons devant un champ des possibles assez large pour trouver la perle rare: forum, site internet, ami, connaissance, etc. Marion et Maeva on eu une démarche très réfléchie, elles savaient ce qu’elles recherchaient et surtout elles comptaient sur la cooptation de leurs amis pour établir cette relation de confiance. Elles ont pris le temps de la réflexion, pris leur courage à deux mains et ont écrit un e-mail à leur proches pour leur expliquer leur démarches et ainsi recueillir leurs recommandations. Ce qui distingue Marion et Maeva est la sérénité avec laquelle elles ont abordé ce parcours. Incontestablement le métier de Marion qui est Doula ainsi que sa formation ont joué sur la hauteur qu’elles ont pu prendre dans leurs réflexions et dans la réalisation de cette grossesse. Nous l’avons d’ailleurs abordé ce métier encore trop peu connu en France, ce métier d’accompagnement du couple dans la maternité, ce métier qui prend soin du couple avant pendant et après l’arrivée de bébé. C’est un métier de savoir, et surtout de transmission du savoir auprès des jeunes parents. Chaque couple est unique, chaque couple a ses particularités, le vocabulaire employé dans l’accompagnement de ces moments si singuliers et si sensibles à son importance, et les Doulas sont ouvertes et même formées pour certaines a l’ouverture. Elles peuvent alors accompagner nos familles aussi respectueusement que des familles plus traditionnelles. Je vous laisse découvrir cette famille si inspirante et vous souhaite une bonne écoute Compte instagram de Marion: @maisonsouslalune
  10. L'accès a la pma pour toutes Ce projet, il se rapproche beaucoup de nos parcours, beaucoup d’espoirs et de désillusions aussi. En voilà un qui nous fait faire le yoyo des émotions. Après une annonce fracassante de recul voir de rétrogradation du projet qui nous a mis le coeur et la tête en mode révolution, nous savons depuis mardi que le projet de la future loi bioéthique doit finalement reprendre son parcours devant l’assemblée nationale dès le mois de Juillet. Je ne sais pas si comme moi vous êtes perdus et si vous avez besoin d’une piqûre de rappel pour faire le point sur les grandes lignes de ce futur projet. Alors j’ai souhaité échanger avec une spécialiste qui défend becs et ongles l’égalité qui est due à nos familles face à l’accès à la PMA et la reconnaissance de nos enfants en France. Maître Duret, avocate, spécialiste en droit de la famille et plus précisément de la famille homoparentale, a pris part aux débats dans le cadre de son implication dans les associations pour lesquelles elle conseille. A mon micro, elle revient sur le parcours législatif, les grandes lignes du projet de loi initial, les révisions du Sénat et surtout sur la foi qu’elle a du pouvoir de l’assemblée nationale. Cette loi sera pour nous une véritable avancée, il y aura un avant et un après. Alors même si nous savons que les rouages français ne sont pas les mieux graissés, nous pouvons avoir bon espoir que les choses avancent dans le bon sens à court et moyen termes. Cet épisode a été enregistré pendant le confinement, les lignes ont bougé depuis, mais rien qui ne change la donne. J’ai découvert avec Maître Duret comme avec Maître Berdeau, une personne très accessible, loin des clichés que nous avons sur les hommes et les femmes de lois, des personnes qui se battent avec nous par conviction, qui dans leur domaine, se servent de leurs connaissances et de leur réputation pour nous guider, nous accompagner et nous donner le pouvoir de nous défendre en toute égalité. Je vous souhaite une bonne écoute 🙂 Cabinet de Maître Duret 16 boulevard Voltaire | 75011 Paris T / 01 48 05 23 58 M / 06 22 72 07 73 E-Mail / emilie.duret@me.com http://www.avocats-duret.com/
  11. On donnerait beaucoup pour que nos parcours soient simplifiés, que nos esprits soient ainsi libérés et pleinement concentrés sur l’unique objectif de ces derniers, la conception de nos petits bouts. On donnerait beaucoup pour avoir un guide dans cette étape si importante de nos vies. C’est d’ailleurs une des vocations de ce podcast: vous éclairez dans vos choix, banaliser ces aventures et donner de la visibilité à nos familles. Léa, @leacr, a la même vision des choses. Avec Capucine, sa femme, elles ont découvert par « hasard » que le pays qui les accueillait était ouvert à la PMA pour les couples de femmes et les femmes seules. Elles ont ainsi découvert que le Portugal, qui est loin d’être un pays de première intention dans nos parcours, proposait une multiplicité de possibilités et, de ce fait, une vraie liberté dans nos choix. Elles ont pu maîtrier toute la chaîne du process, s’en sont remis à l’univers aussi parfois, et ont vu leurs efforts couronnés de succès par la naissance de leur fille Liv. Aujourd’hui Léa milite par le biais de son compte Instagram @leacr et de son blog pour la reconnaissance et la valorisation de cette destination PMA. Elle en a fait une de ses activités et, accompagne et guide des couples qui souhaitent réaliser leur parcours au Portugal. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Lea, on découvre son compte pour ses photos, on tombe amoureuse de sa fille Liv et on s’aperçoit que la beauté de son Feed et surtout lié à la grâce et au bonheur que transmette cette famille. Je vous souhaite une bonne écoute 🙂 Compte instagram: @leacr blog: www.leaetcapucine.com
  12. l'urgence de l'adoption « Une famille c’est 3 etres vivants, un plus petit que les 2 autres, qui s’aiment » c’est la vision de Sacha, 9 ans, et cette définition est si simple, si universelle, sans distinction ni de genre ni de génétique, qu’elle devrait être mentionnée ainsi dans le dictionnaire. Le dénominateur commun est l’amour. Ici on sait que les familles peuvent être plus larges ou plus raccourcies, le dénominateur commun n’en est pas moins toujours le même. Clémence a construit sa famille dès sa première rencontre avec Amandine, car cette dernière avait une fille, Gaëlle, issue d’une précédente union. Elle est devenue belle maman avant d’être maman. Elle a ainsi pu expérimenté cette facette particulière de la maternité qui est commune à de nombreuses familles. A mon micro, elle a évoqué cette découverte, l’amour qu’elle porte à sa belle-fille, le rôle qu’elle s’est composée loin de tout schéma, cette place qu’elle a dû apprivoiser dans la difficulté d’une séparation qui porte les stigmates d’une adoption non prononcée. Je vous mentirais si je vous disais que je ne connais pas Clémence. C’est une amie de longue date, que j’ai vu éclore depuis sa rencontre avec Amandine et Gaëlle, et plus encore depuis la naissance de leur petite Soline. Si j’ai souhaité la faire intervenir c’est parce que je suis témoin de leur quotidien et de la souffrance de leur famille face au fait qu’Amandine ne sera pas reconnue comme étant la deuxieme maman de Gaëlle. Je constate l’injustice de la relation de force que peut exercer le parent biologique lors d’une séparation et Clémence comme moi nous faisons un devoir d’informer sur l’importance de la sécurisation du lien de filiation. Je peux même vous confier qu’elles font partie des fondements à l’initiative de ce podcast. Clinique IVI San Sebastian et Bilbao: https://www.fiv.fr/clinique-fiv-don-ovocytes-ivi-bilbao-espagne/ Compte Instagram de Clémence: @mizclemence
  13. PMA et coparentalité L’adoption est un incontournable de nos parcours de PMA et de GPA, un passage obligé, dans le but de sécuriser nos familles, car la reconnaissance simple ne suffit pas à établir la filiation et n’est d’ailleurs pas possible dans le cadre des couples de parents de même sexe. Lorsque nous commençons à mettre le nez dans cette jungle, nous découvrons qu’il existe plusieurs types d’adoptions, que des délais sont à respecter, un dossier à monter, des professionnels à solliciter, qui hélas n’en savent parfois pas plus que nous. C’est donc évidement l’une des premières questions que j’ai eu l’envie d’aborder avec maître Berdeaux. Dans cet épisode qui est très clair sur les projets d’adoption que nous avons et hyper rassurant sur les cas de séparation que l’on peut être amené à rencontrer. Et naturellement nous avons parlé de la protection des parents sociaux dans nos différentes configurations de parentalités et plus particulièrement dans le cadre de la coparentalité entre couples de parents de même sexe. Encore une fois, maître Berdeaux qui est, je vous le rappelle, avocat spécialiste en droit de la famille et plus particulièrement en droit de la famille homoparentale, est de bons conseils, pédagogue et encourageant dans nos démarches. Je tiens à le remercier sincèrement pour ce temps qu’il nous consacre. Ces questions sont si souvent soulevées que je vous amène, si vous le souhaitez bien sûr, à partager ces épisodes extraordinaires afin d’accompagner d’autres familles. Je vous souhaite une bonne écoute. Cabinet Florent Berdeaux Avocats 32 rue Le Peletier 75009 Paris Téléphone : 01 84 16 37 06 Fax : 01 84 16 38 57 Mail : cabinet@berdeaux-avocats.fr https://www.berdeaux-avocats.fr/
  14. Nous avons tous une vision de notre famille, de celle que l’on imagine, souvent depuis très jeune. Natacha, elle, savait qu’elle désirait intensément un enfant, mais qu’elle n’avait pas besoin, pas l’envie, d’être accompagnée dans cette maternité. Ce modèle, elle le connaissait déjà, puisque sa maman était une maman solo. Mais Natacha n’est pas pour autant toute seule à élever son enfant: elle s’est entourée, et c’est bien là l’essentiel. Elle a apporté à sa fille des figures d’attachement fiables et pour cela, elle a rejoint sa maman afin d’habiter ensemble dans une maison intergenerationnelle. Comme si elle l’avait pressenti, cette maternité a été une révélation pour elle, tant et si bien que l’arrivée de sa fille Opaline a signé la fin de sa vie professionnelle d’avant pour écrire celle d’après. Aujourd’hui Natacha est psychologue, spécialiste en périnatalité, elle accompagne des couples ou des parents solos avant, pendant et après bébé. Elle est pratiquante du maternage proximale et en perçoit toutes les richesses. Sa relation avec sa fille est exceptionnelle, épanouie et équilibrée et il n’y a pas à dire, elles rayonnent. Natacha est un bel exemple de réussite d’une maternité solo assumée! Je vous invite à découvrir ce témoignage enrichissant sur une forme de parentalité que l’on rencontre de plus en plus! Je vous souhaite une bonne écoute 🙂 Compte Instagram de Natacha: @lacuriositébienveillante Site internet Natacha: https://curiositebienveillante.wordpress.com/author/curiositebienveillante/ Clinique de Namur: https://www.chrn.be/services/procréation-médicalement-assistée-pma
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.