Jump to content

UCLouvain

Podcaster
  • Content Count

    34
  • Joined

  • Last visited

1 Subscriber

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. La biomasse est-elle durable, l'import de bois, et la chaleur verte dans tous ses états Julien Blondeau est Professeur à la Vrije Universiteit Brussel depuis 2016. Après avoir travaillé pour Tractebel, il a obtenu sa thèse de doctorat à l'UCLouvain. Il a ensuite rejoint l'industrie et a travaillé pour Laborelec pour revenir enfin dans l'académique, à la VUB. Il est actuellement responsable du groupe de recherche FLOW et co-responsable de l'institut bruxellois de thermo-fluide et d'énergie propre qui lie la VUB et l'ULB. Il est également, et ce sera pertinent pour le sujet du jour, coordinate
  2. Durabilité, énergie nucléaire, et matériaux immortels C’est le premier épisode d’exergie et j’ai eu la chance d’interviewer Thomas Pardoen. Les trois questions que nous avons principalement traitées: - Est-ce que la durabilité existe? - Faut il maintenir le nucléaire? - Peut-on designer des matériaux immortels? Thomas Pardoen est Professeur à l'UCLouvain depuis 2000. Après son master et sa thèse dans cette même université, il a fait un post-doc de 2 ans à Harvard avant de revenir pour le poste de professeur. Il a eu et a encore de nombreux rôles importants, en particulier
  3. Organisé par les chercheurs et les professeurs de l’Institut de Recherches Religions, spiritualités cultures, sociétés de l’Université de Louvain, Louvain Religions vous fait comprendre toutes les religions du monde, leur foi, leur théologie et les questions qu’elles se posent aujourd’hui. Chaque semaine, retrouvez le bouddhisme, le christianisme, l’islam, le judaïsme, l’hindouisme et les autres religions, en restant à la pointe de l’actualité de la recherche. Découvrez les religions avec l’Université de Louvain !
  4. Organisé par les chercheurs et les professeurs de l’Institut de Recherches Religions, spiritualités cultures, sociétés de l’Université de Louvain, Louvain Christianisme aborde le christianisme d’une manière décontractée, accessible, mais toujours sérieuse. Chaque semaine, un sujet qui traite de Bible, d’histoire, de théologie, en restant à la pointe de l’actualité de la recherche.
  5. UCLouvain

    Exergie

    Regards croisés sur l'énergie sous toutes ses formes. L'énergie est partout dans nos vies. La presse couvre les multiples facettes de ce sujet mais les contraintes qu'ont ces medias empêchent souvent d'aller aussi loin que souhaité. Ce podcast répond à la frustration que je ressens quand ce sujet est traité. Je choisis volontairement un format long, car je veux vous faire profiter de toute la palette de nuances qui peut ressortir d'une discussion avec un expert. Comme pour beaucoup d'autres thématiques, vous verrez l'absurdité de donner des messages à l'emporte-pièce et vous constaterez que
  6. Dans ce troisième épisode, on parle de harcèlement et plus précisément de harcèlement sexuel. Les campus universitaires sont des lieux particuliers : d’abord parce qu’étudiant·es se cotoient non pas seulement dans leur milieu d’étude mais leur milieu de vie et ensuite, parce que le domaine académique est un lieu de hiérarchie et donc d’une forme de domination d’un groupe de personnes sur un autre. On entendra Marie et Alex qui se sont faites harcelées en rue et Illana et Sarah qui ont subi du harcèlement sexuel dans le cadre de leur cursus. Merci à Chloé Leroy et Tania Van Hemelryck pour
  7. Dans ce deuxième épisode, on déconstruit nos représentations. Le sexisme est une notion bien complexe et qui revêt plusieurs définitions. Si le sexisme hostile est facile à détecter, car comme son nom l’indique, il est violent, les sexismes bienveillant et ordinaire sont insidieux et intégrés. On parle donc des séries, des films, des publicités mais aussi des blagues de profs et des chants estudiantins qui frôlent les limites. Merci à Sarah Sepulchre, Stéphanie Demoulin et Tania Van Hemelryck. Merci aussi à Pauline, Cloé, Romina, Clara, Cynthia et Aurélie. Les louv·es est un podcast
  8. Dans ce premier épisode, on pose les bases. Quand on parle de violences sexistes et sexuelles, concrètement, on parle de quoi ? Et puis, pour certain·es, les lieux intellectuels comme l’université seraient exemptés de ses agressions. Bien au contraire, le milieu académique repose sur la hiérarchie et le pouvoir, tant dans les relations enseignant·es / étudiant·es que dans les activités de baptême ou même entre les élèves. C’est, entre autres, à cause de cette inégalité de pouvoir que des violences apparaissent. Merci à Emmanuelle Mélan, Stéphanie Demoulin, Pascale Jamoulle et Tania Van He
  9. Les Louv·es, ce sont tous·tes ces étudiant·es qui vivent au quotidien des violences sexistes et sexuelles sur les bancs des auditoires, dans les rues du campus et en soirées. Ici, on parle sans tabou : qu’il s’agisse des abus d’autorité entre profs et students, des blagues sexistes en acti de baptême, de revenge porn ou des agressions sexuelles en kot, ce sont les personnes concernées qui s’expriment. Leurs témoignages sont croisés avec l’expertise de chercheuses et professeures de l’UCLouvain qui s’attachent à « déconstruire » les mécanismes sous-tendant ces violences. De quoi aiguiser l
  10. Les Louv·es, ce sont tous·tes ces étudiant·es qui vivent au quotidien des violences sexistes et sexuelles sur les bancs des auditoires, dans les rues du campus et en soirées cercle. Ici, on parle sans tabou : qu’il s’agisse des abus d’autorité entre profs et students, des blagues sexistes en acti de baptême, du revenge porn ou des agressions sexuelles en kot, ce sont les personnes concernées qui s’expriment. Premier épisode le 15/9/2021 ! Les Louv·es est un podcast UCLouvain, réalisé et produit par le studio Ultra Vagues.
  11. Dans ce numéro nous allons tenter de comprendre l'exploration spatiale et les voyages habités vers Mars. 21 juillet 1969, Neil Armstrong pose le pied sur la lune. Un petit pas pour l’homme un grand pas pour l’humanité. Pourtant, depuis Apollo 17 en décembre 1972 l’homme n’a plus posé les pieds sur notre satellite naturel. Il a préféré construire et exploiter des stations spatiales : la station Mir d’abord, l’ISS ensuite où Thomas Pesquet vient de partir pour y séjourner pour 6 mois. Si des projets de voyages lunaires sont toujours d’actualité, tous les yeux se tournent désormais vers Mars
  12. Dans ce numéro nous allons tenter de comprendre la ville de demain. Mars 2020, l’Europe se confine suite à l’arrivée du coronavirus. Partout dans les médias, on voit surgir des images de villes fantômes. On se surprend à redécouvrir nos grands espaces urbains avec un œil nouveau. Les Parisiens profitent de ce confinement forcé pour fuir la capitale française et redécouvrir la vie à la campagne. Et on se met à rêver d’une ville où les problèmes de mobilité n’existent pas, d’une ville où la nature a aussi sa place. Octobre 2020, deuxième confinement, moins strict. Les citadins redécouvrent
  13. Dans ce numéro nous allons tenter de comprendre l'égalité femme/homme. 8 mars, date de la Journée internationale des droits des femmes. Cette journée dans l’année qui permet de mettre en lumière la lutte pour les droits des femmes. Une journée officialisée par l’ONU en 1977. Pour parler du sujet de l’égalité femme/homme nous accueillons dans Capito Tania Van Hemelryck, conseillère auprès du recteur pour la politique de genre à l’UCLouvain et une des chevilles ouvrières du master interuniversitaire en étude de genre. Nous accueillons aussi Sarah Sepulchre, professeure en communication
  14. Dans ce numéro nous allons tenter de comprendre le complotisme. “L’épidémie n’existe pas, c’est une invention des médias, des experts et des gouvernements dont l’objectif est de vendre des vaccins pour enrichir Big Pharma”. Si les théories du complot n’ont pas attendu l’épidémie du coronavirus pour émerger (pensons aux premiers pas de l’homme sur la lune qui auraient été filmés dans un studio hollywoodien, aux thèses alternatives autour des attentats du 11 septembre)., jamais elles n’avaient connu la caisse de résonnance que leur offrent les réseaux sociaux. Pour faire le point sur
  15. Dans ce numéro nous allons tenter de comprendre l'espoir. Quand nous nous sommes souhaité “bonne année” le 1er janvier 2020, nous ne savions pas encore à quel point ces mots étaient très peu prémonitoires : virus, pandémie, confinement, déconfinement, reconfinement, distanciation sociale, port du masque, fermetures des commerces, visio-conférences à gogo..., bref la liste de ce que nous ne pouvions pas imaginer alors est encore longue. Ce qui nous a fait tenir, et nous fera encore tenir en 2021, c’est l’espoir. L’espoir d’un retour à la vie d’avant, de voir la réouverture des restau
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.