Jump to content

Allo la Planète

Podcaster
  • Content Count

    81
  • Joined

  • Last visited

Recent Profile Visitors

350 profile views
  1. De la musique qui fait swinguer nos zygomatiques Duo avec un joli grain de folie, Picon mon amour s’éclate au fil de chansons théâtralisées et rock’n roll par l’esprit. Dans les rôles titres, Laurène, chanteuse-accordéoniste, et Jojo, multi-instrumentiste mènent le bal où ici mots et rythmes font guincher les zygomatiques. Un drôle de Binôme. Un couple également dans la vie de tous les jours à l’énergie et à la créativité débordante qui mélange des compositions personnelles, revendicatives et des reprises de chansons osées et rigolotes. D'harmonies vocales en mélodies exotiques, au gré de leurs impros inspirées. Ils étanchent notre soif musicale et font swinguer nos zygomatiques avec humour et ivresse. Picon mon amour a vu le jour il y a un peu plus de 6 ans dans les Hautes Cévennes. Ils ont déjà plus de 400 concerts à leur actif, Laurène et Jojo proposent aujourd’hui un show en Duo encore plus chaud. Il y mélangent non seulement des reprises de chansons populaires et de musiques du monde mais aussi des compositions personnelles osées, rigolotes, tendancieuses et revendicatives. Laurène au chant et à l’accordéon tient sa position d’un franc parler moqueur pendant que Jojo à la multi-basse et batterie à pédale, tente de lui voler la vedette par sa spontanéité burlesque. D’harmonies vocales en mélodies exotiques, ce couple déjanté étanche notre soif musicale et fait swinguer nos zygomatiques avec humour et ivresse, au gré de leur impros inspirées du public à chaque fois différent. Pour Z Interview, ce couple déjanté revient sur son aventure, sur ses inspirations et sur ses projets. Une rencontre réalisée par Fabrice Bérard pour la webradio Voyage Allô la Planète en juin 2020 au Grand café Français à Aubenas. Leur site : piconmonamour.com
  2. Des nouvelles de l'Amérique Latine Salut les Baroudeurs !! Bienvenue dans cette émission hebdo #56. A l'heure du déconfinement, à l'heure où les frontières européennes s'ouvrent sous condition , mais s'ouvrent quand même, des pays demeurent encore dans une situation compliquée. Alors ce soir c'est une spéciale Amérique latine : Brésil, Pérou, Chili et Bolivie ! Nous allons voir comment le coronavirus a accentué la crise dans ces pays là ! Raquel vit à Rio de Janeiro au Brésil Le Brésil est le pays le plus touché d'Amérique latine. Raquel est en confinement volontaire à Rio de Janeiro. En effet au Brésil, le confinement est toujours recommandé mais pas obligatoire ! Raquel profite de cette période de confinement pour passer du temps avec sa famille et faire des vidéos. Elle s’intéresse particulièrement aux critiques de cinéma, aux documentaires, et fait des vidéos sur les artistes qu’elle a rencontrés. La jeune femme met à profit ce confinement pour faire un voyage intérieur. D'ailleurs elle sait que le temps du voyage reviendra. Raquel s’adapte avec positivisme ! Sa page Facebook : Raquel Gandra ; sa chaîne Youtube : Raquel Errante. Et puis aussi on aimera la réécouter dans Lunch Box : RAQUEL… QUAND LA RENCONTRE OUVRE LES PORTES SUR LE GOÛT Pénurie d'oxygène au Pérou avec Ruben Pour rappel on l'a reçu dans les épisodes #12 et #52. Il vit à Cusco et il nous a raconté les différences de confinement Nord/Sud. Le Pérou est désormais le deuxième pays d'Amérique latine le plus touché après le Brésil (210 millions d'habitants). En ce qui concerne le nombre de décès, il est troisième position après le Brésil et le Mexique (130 millions d'habitants). Ruben confirme qu'il y a des files d'attente pour avoir de l'oxygène. La semaine dernière, le gouvernement a annoncé que le Pérou était arrivé au maximum de sa production. A Lima, des images saisissantes, diffusées sur les chaînes de télévision nationales, montrent des files d’attente de plusieurs dizaines de mètres devant des fournisseurs spécialisés. Les acheteurs sont prêts à patienter des heures, voire toute une nuit, pour se procurer de l’oxygène pour leurs parents malades. Le marché noir s’est développé et la spéculation va bon train. Selon le bureau du défenseur des droits, le prix du ballon d'oxygène est multiplié par dix par rapport au début de l’épidémie. Avec la reprise de l’économie, décidée en juin et la reprise de certaines activités stratégiques comme le secteur minier et la métallurgie, les besoins en oxygène industriel vont de nouveau augmenter et peser sur le secteur de la santé. Le Pérou a annoncé l’importation de gaz médical à ses voisins colombien, équatorien et chilien. L'oncle de Ruben intervient pour nous confirmer aussi cette situation difficile mais invite aussi à garder le moral ! Musique : "Corazon de rubi" el buho y minuk (proposition de Anne-Sophie) Ludo au Chili, entre micro village collaboratif et préparation à un futur différent Ludovic est confiné au Chili. Après le Mexique, il s’est installé en Argentine. C’est à Olmué dans la région de Valparaiso qu’il est installé aujourd’hui. Les mesures préventives contre le Covid-19 sont localisées : confinement total pour les régions épidémiques. Pour d’autres les autorités limitent seulement certaines activités, tout en respectant les mesures barrières. Ainsi, l’économie n’est pas totalement arrêtée. Néanmoins les gens travaillent seulement jusqu’à la mi-journée. Ludovic a lancé un projet de micro-village collaboratif, écologiste et solidaire basé sur un modèle d’économie communautaire. L’idée Aldea Marron était de préparer la société à une crise qui viendrait paralyser tout le système et remettrait tout en question. Un peu comme maintenant avec le covid. Ludovic cherche à réunir des volontaires prêts à s’investir concrètement. Retrouvez son projet sur le site d’Aldea Marron (textuellement village marron) : aldeamarron.wordpress.com Ah et aussi Ludovic on le retrouve au micro de Cocorico (Zed la Radio) sur la webradio Allo la Planète. Yannick en Bolivie En Bolivie, au vue de la situation l'Etat remet en place une quarantaine stricte à partir du 23 juin. Yannick évoque les grandes files d'attentes tant devant l'hôpital que devant le tribunal pour les autorisations de voyage. Dans les faits, il ne sait pas encore s'il pourra rentrer...
  3. A la découverte de la cuisine belle et saine Flo’ interviewe Dianne, française expatriée en Allemagne, pour qui la cuisine familiale ouvre l'esprit Dans cet épisode #14 de Lunch Box, Flo' interviewe Dianne qui vit en Allemagne. Elle habite Berlin depuis plus de 2 ans. Dans cette émission, elle nous fait découvrir la cuisine belle et saine. Ajoutons quelques pincées de voyage et un horizon de saveurs martiniquaises s'offre à elle. Elle adoptera un art de vivre différent Son stage auprès de sa famille restauratrice, va parfaire ses connaissances. Elle développera son travail dans la communication culinaire ! Une belle occasion de goûter d'excellentes pâtisseries maison ! Cette cuisine familiale lui ouvre l'esprit et son intérêt pour d'autres domaines. Elle proposera deux recettes : un petit-déjeuner énergétique et une recette de légumes bio de saison. Enfin, elle offrira une musique qui parle de briser les normes. Pour découvrir la recette de Dianne, rendez-vous sur le site de la radio ou cliquez ICI
  4. Emission spéciale Destination France #3 Bienvenue dans Au Delà des Murs version hebdo tous les lundis à 21h ! Au programme le voyage autour une thématique spécifique ! Ce soir voyage thématique avec la France en destination ! Avec Antoine Selosse on part direction en direction des chemins de Saint Martin. Antoine est le créateur du centre culturel européen de Saint Martin de Tours. Alors il nous parlera de 3 chemins traversant divers départements. En l'occurrence il nous laissera la possibilité d'en faire au moins une partie à défaut de pouvoir tout explorer. Ensuite avec Nicolas Klee nous partons en direction parle du parc régional naturel des monts d'Ardèche. Il s'occupe de la communication touristique du PNR. Les monts d’Ardèche sont un peu la face cachée de l’Ardèche. C’est un territoire de moyenne montagne, idéal pour les amoureux de la nature, avec ses beaux paysages. Justement c'est un espace qui offre la possibilité de faire de la randonnée, du VTT, du kayak, du parapente. Yohann qui vit dans le parc national des Ecrins nous parle des randonnées en âne. Il a été président de la Fédération Nationale Anes et Randonnées (FNAR) et ce jusqu'à il y a 2 ans. et de l’association Lou Pa de l'Aze Yohann nous parle des randonnées en âne. La FNAR représente 60 âniers qui proposent de la rando libre et accompagnée. Au travers de ses activités, il fait la promotion d'un tourisme vert, de la défense d'un animal, l'âne. Ce compagnon de marche ouvre les portes et délie les langues. De plus il reste la meilleure débroussailleuse et permet l'ouverture de nouveaux parcours . Nous terminons cet épisode avec Paul de l'émission la France baladeuse qui nous parle du Haut-Languedoc. Paul est confiné à Montpellier dans l'attente de son voyage à Lanzarote, archipel des Canaries. Son départ était initialement prévu fin mai. Maintenant, Paul peut reprendre ses projets, dont celui de nous emmener à la découverte du Haut Languedoc.
  5. Spéciale - La dernière quotidienne Salut les confinés !... Bienvenue dans la dernière dernière d'Au-Delà des Murs en version quotidienne ! Vous êtes très nombreux à avoir participé à l'émission. Ce soir, ce sont des anciens d'Allô la Planète qui passent à l'antenne. Et puis aussi on fait la rencontre d' une nouvelle qu'on avait jamais reçue et qu'on est contents d'avoir. Il s'agit d'Hafrooz qui est iranienne. Pendant le confinement le principe de l’émission était : appelons un voyageur, un expat ou un habitant d’un autre pays ou continent. Alors nous avons ouvert les frontières et ils nous ont parlé de leur quotidien ! Souvent ils étaient au beau milieu de leur voyage. A l'antenne vous les avez écoutés nous raconter leur aventure avant et après covid. Le plus souvent ils ont partagé avec nous leurs projets. Or il se trouve qu'en grande majorité ils savent qu'ils vont repartir ! Le covid a marqué pour beaucoup un changement. Dès lors une réflexion intérieure est née quant à une autre manière d'envisager le voyage. Peut-être viendrez vous nous raconter cela prochainement !! Dans l' Au-Delà des Murs l'Hebdo ! Un nouvel Au-Delà des Murs avec un thème particulier chaque semaine ! Hafrooz Hassan travaille dans une agence de voyage iranienne à Shiraz Son agence, KEY2PERSIA collabore avec l'agence Nomadays qui est spécialisée dans les voyages authentiques et francophones. Le confinement d'Hafrooz a débuté au mois de mars et ce juste avant que la haute-saison touristique n'arrive. Or habituellement les touristes arrivent autour du 15 mars. Précédemment la France a organisé des rapatriements pour les touristes qui se trouvaient sur place. Habituellement ils accueillent en général des groupes d'une trentaine de personnes ou de plus petits groupes . Mais plusieurs voyages provenant d'Europe ont été annulés. Le tourisme a pris une part importante dans le développement économique de l'Iran. Alors la situation est d'autant plus compliquée avec le covid. Elle raconte que les magasins d'alimentation et de première nécessité sont restés ouverts Mais pour le reste tout est fermé alors beaucoup de personnes ont perdu leur travail. Dans l'agence où elle travaille, tout le monde a pu garder son emploi en télétravail. Pourtant une grande partie du personnel des hôtels, les guides, les agents de tourisme se retrouvent dans une situation précaire. Depuis le 21 mars, les hôtels ont recommencé à travailler et les cafés et restaurants ont rouvert. Alors bientôt il devrait en être de même pour les autres secteurs. Seules les écoles et les universités poursuivent les cours en ligne et les examens auront lieu de la même manière. Ils ne savent pas quand les activités touristiques vont pouvoir reprendre. En effet les billets d'avions sont très chers et beaucoup de compagnies n'ont pas repris leurs vols depuis Téhéran. Elle nous parle de l'importance de faire découvrir son pays. En l'occurrence l'Iran a une réputation entachée par des désaccords dans les relations diplomatiques. C'est un pays magnifique à découvrir. Il offre une grande richesse culturelle et naturelle. La liste est longue entre Persépolis, ses déserts et ses montagnes. A cela s'ajoute la possibilité de faire du trekking et du ski. Et puis on peut visiter de nombreux sites historiques et culturels. L'accueil est chaleureux et la cuisine iranienne est aussi à découvrir. Nous retrouvons ensuite Isabelle en Afrique du Sud Auparavant le pays était en niveau 4 quand nous avions parlé à Isabelle dans l'émission #29 d'Au-Dela des Murs. Maintenant ils sont passés en niveau 3. D'ailleurs ils ont prit la décision de rentrer. Il se trouve que l'organisation des vols a repris et Isabelle et son mari Manu se sont inscrits sur une liste d'attente. Le problème reste le prix des billets de l'ordre de 1300 euros/personne jusqu'à Amsterdam. En attendant, ils recherchent un volontariat pour obtenir un PVT qui leur permettra de quitter la province où ils se trouvent. En outre les écoles sont toujours fermées. Et petit à petit les activités reprennent un peu depuis 3 semaines, surtout les activités minières et agricoles. Néanmoins les hôtels et le tourisme restent pour le moment sans activité. A ce jour il pensent encore rester encore un bon mois. Puis ils laisseront leur véhicule à Durban jusqu'à ce qu'ils puissent revenir en Amérique du sud pour la suite de leur voyage, quand ce sera possible. D'ailleurs ils espèrent repartir en voyage début décembre. Nous les retrouverons peut-être dans les Andes le 14 décembre 2020 pour voir l'éclipse totale. Yannick revient à l'antenne, il appelle de Bolivie Yannick vit en Bolivie depuis 3 ans avec sa famille. Nous l'avions reçu dans l'épisode #3 d'Au-Delà des Murs. En ce moment sa femme est en France et ils ont été confinés à la Paz depuis 3 jours avant les mesures prises en France, alors que seulement 3 cas de coronavirus avaient été détectés. Il est instituteur au lycée français et ne voit donc plus ses élèves. Dès lors des cours à distance mis en place ! Les enfants n'ont toujours pas le droit de sortir. Pour ce qui est des adultes ils ont le droit de sortir une demi-journée par semaine pour les courses. Il nous parle du gouvernement transitoire en place depuis octobre 2019. Dès lors l'opposition avait 90 jours pour préparer de nouvelles élections. Avec le covid les autorités les ont reportées en mai, et finalement annulées. Cette situation fait monter la colère de l'opposition. Sur l'Altiplano, le confinement n'est pas trop respecté, les marchés sont ouverts les jeudis et dimanche. La police est malmenée par la population. A la Paz, l'armée est déployée dans les rues. De plus Yannick nous parle du trafic avec la production de coca. Celui-ci se poursuit et engendre des tensions avec la police et l'armée. Avec le coronavirus, le gouvernement peut faire les choses à sa guise. Il se trouve que personnel hospitalier est caillassé et des médecins ont été évacués vers d'autres hôpitaux. Côté coronavirus, il y a 800 nouveaux cas/jour et un pic est attendu fin juillet. Le moral est là quand même malgré le danger au-dehors. Les vols de rapatriement sont rares, Yannick aimerait pouvoir rentrer en France en juillet mais il est à la fois freiné par les contraintes et le coût. Il faut aller prendre l'avion à Santa Cruz et faire une quarantaine de 15 jours dans un hôtel spécialement prévu à cet effet. Cela coûterai 40 dollars par personne. Sa famille étant nombreuse, cela représente un coût considérable. Bruno nous appelle d'Argentine Il est confiné dans un petit village où il se sent bien. Quand le covid est arrivé il était sur un projet d'écovillage. Depuis il nous raconte qu'il a changé de lieu. Il se trouve aujourd'hui dans une ferme en permaculture. Visiblement les visas ne seraient plus renouvelés alors Bruno verra ce qu'il fera par la suite et en attendant il apprend ! Vishnu Panchariya est guide francophone en Inde Rappelez-vous, il est confiné à Pondichéry. Nous l'avions reçu dans l'épisode #32 d'Au-Delà des Murs puis dans Lunchbox. Bientôt il devrait pouvoir rentrer chez lui et enfin retrouver sa famille au Rajasthan. En effet les compagnies aérienne proposent à nouveau des vols ! Il a mis à profit son confinement pour élaborer de nouveaux projets puisqu'il ne reprendra pas son travail de guide francophone avant un moment. Bientôt il nous reviendra nous parler bientôt de son nouveau projet. En attendant vous pouvez le retrouver sur son site internet Guide Francophone Vishnu. Macha vit toujours au canada Macha est une habituée d'Au-Delà des Murs puisque c'est la 4e fois que nous l'avons au téléphone. Ainsi pouvez la retrouver notamment dans l'épisode #42. Installée au Canada elle nous a tenu au courant de la situation Montréal. Chez elle les coiffeurs et salons d'esthétique rouvrent le 15 juin. Le camping aussi pour la famille avec des camps de jour pour les enfants. Les transports en commun aussi dans l'ensemble ont recommencé à desservir l'agglomération. Sandrine fait le pont entre nous et les Marquises Depuis 8 ans elle est bien connue des émissions d'Allô la planète ! Partie à pied en 2011 autour du monde, elle a finalement traversé l'Europe. Puis elle a navigué vers l'Amérique du sud. Ensuite elle a continué au Brésil avec sa 125cc. A un moment elle s'est faite rattraper par un dépassement de visa. Alors elle a repris la navigation vers l'Amérique du sud et le Brésil qu'elle adore. Une fois ressortie en zone hors visa, 2 mois de voyage seule au monde l'attendaient. Elle les a vécus avec un skipper avec qui elle voyage toujours. D'ailleurs depuis peu ils ont un petit mousse, Tao, âgé de 8 mois. Ils devaient venir en avril présenter leur petit mousse en France mais le covid est arrivé. Alors pour eux début de confinement le 20 avril suivi d'1 mois et demi dans une baie. Alors pour eux c'était plages et baignades à volonté contrairement aux voileux restés à bord de leur bateau avec interdiction de mettre le pied à terre. Le confinement a pris fin depuis un peu plus de 3 semaines. D'abord chaque île est restée isolée des autres. Puis depuis un peu plus d'une semaine, les navigations inter îles sont de nouveau ouvertes, et depuis peu la circulation inter archipel est autorisée. Il n'y a pas de cas aux Marquises. La contamination s'est arrêtée à Tahiti et Moorea avec un cas importé par un touriste. Mais les locaux ont assimilé voileux et covid, ce qui amplifie le racisme anti-voileux. Rose est toujours confiné à Mayotte. Elle est ravie de pouvoir à nouveau randonner ! Pour rappel nous l'avions reçue dans les épisodes #19 et #42. Anthony confiné en Loire-Atlantique après avoir parcouru l'Amérique Latine Anthony a voyagé avec sa compagne Katherine dans le cadre du projet EduCarT. Nous les avons retrouvés dans les épisodes #3, #33, et #43. Et enfin on présente plus Clément de Martinique On peut le retrouver dans les épisodes #9 et #30. CLAP DE FIN : un petit récapitulatif, nous avons parcouru depuis le début d ADDM 64 pays, 162 invités au moins dans l'émission ! Et sans compter les fidèles de la radio qui nous soutiennent !!!! Merci à vous tous !
  6. Emission spéciale Destination France #2 L’émission perdure après le déconfinement et reste avec vous encore quelques temps !! Et oui, tout le monde n’est pas encore déconfiné ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, aux confinés en attente de déconfinement et aux confinés déconfinés ! Le principe de l’émission diffusée en direct tous les soirs à 21h sur la webradio www.allolaplanete.fr ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent, parlez-nous de votre voyage ! Votre aventure avant covid et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets dans les pays où vous vous trouvez ? Voyez-vous une tournure positive d'après covid ? Envisagez-vous de poursuivre avec espoir votre voyage lointain ou vos projets de voyage se tournent-ils plus vers la France , partir à la découverte de votre pays, et c'est vers la France que l'on part dans ce nouvel épisode ! Aujourd'hui nous recevons Sébastien Mengui (la Vallée des saints). La Vallée des Saints est une « île de Pâques » bretonne. C'est le directeur du site et co-fondateur de la Vallée des Saints à Carnoët en Bretagne qui nous en parle. Sur les pentes de la colline de Carnoët, d’immenses statues s'élancent vers le ciel. Il s'agit d'un chantier. L’initiative un peu folle de Philippe Abjean. Pour rendre hommage aux saints fondateurs bretons et à la dévotion populaire qui les accompagne, il a décidé d’élever des statues monumentales, entre 3 et 4 mètres de haut dans des blocs de granit bretons. Le Carnac du 21e siècle est lancé ! A terme, la Vallée des Saints regroupera 1000 statues monumentales de 4 mètres de haut. Elles représentent les Saints fondateurs de la Bretagne. Ce projet « fou » a pour ambition de devenir une vitrine mondiale du granit breton et un pôle touristique majeur en Bretagne. En résumé c'est une aventure humaine, artistique et économique qui va créer, au-delà du chantier. Toujours en France, François Haye vient nous parler du chemin Charles Péguy Le chemin de Charles Péguy retrace la route parcourue à 2 reprises en 1912 et 1913. Cet itinéraire va de la région parisienne à Chartres sur un total de 140 kilomètres. En 1967, François a lu l'oeuvre en prose de Charles Péguy. Cet ouvrage lui avait été offert par sa grand mère. Ensuite il effectue le pèlerinage des étudiants vers Chartres. En 1990 dans "La Croix" il découvre une étude consacrée à Péguy. C'est un véritable coup de foudre ! Plus tard, en 2000, au gré de sa passion pour les randonnées, il marche avec 3 compagnons. Dans leur périple ils prennent pour guide Péguy et son poème "La présentation de la Beauce à Notre-Dame de Chartres". Il trace alors un nouveau chemin buissonnier sur les pas de l'écrivain. Il passe à travers le Hurepoix et la plaine Beauceronne. Puis 2 ans plus tard il parvient à convaincre plusieurs communes et 3 départements de créer un second balisage. Ensuite nous retrouvons Stéphane Villain Stéphane Villain est le président de Charentes Tourisme. Cette agence de développement touristique est née de l'association des 2 Charentes en 2018. Nous l'avons appelé car Charentes tourisme a annoncé la distribution de 10 000 bons de 100 euros pour un séjour en Charente-Maritime ou en Charente entre le 1er juillet et le 1er novembre 2020. Ce plan de soutien d'un million d'euros va permettre de venir en aide aux acteurs du tourisme des Charentes. Stéphane Villain nous parle des conditions de cette offre pour relancer les activités touristiques. L'agence de développement touristique espère des retombées entre 3 et 15 millions d'euros... Nous demandons enfin à Stéphane Villain de nous donner trois sites à ne pas manquer lorsqu'on est en Charentes ! Enfin, nous appelons Alexandre et Loic sur le GR10 qui évoquent leur projet radiophonique "Le Midi à l'écoute" Alexandre et Loïc partent à la découverte des sons et du vivant. Pour l'itinéraire ils ont choisi le GR10, dans les Pyrénées. Ainsi le 19 mai ils partent de Banyuls-sur-Mer. En fait ils veulent faire une traversée de 2 mois jusqu'à Hendaye. Deux mois pour faire ressortir les sons d'une nature fragile, et donner la voix à ceux qui y vivent. Ceux là même qui la protègent, la préservent. Et aussi l'idée c'est de retrouver le contact avec les gens en cette période de déconfinement. Notamment au travers d'un certain sens de l'accueil. Il s'agit d un voyage à la fois intemporel et temporel. Intemporel avec les sons de la nature et temporel car inscrit dans le temps du déconfinement. Certainement une période historique où on est nombreux à vouloir renouer avec la nature et le vivant. Le CLAP de FIN pour Au-Dela des Murs version confinement c'est dans le numéro suivant : Petit récapitulatif, nous avons parcouru depuis le début d ADDM pas mois de 63 pays et nous avons eu 158 invités ! Musique : Liberté attitude de Patrick Ewen
  7. La rencontre à l'origine de ce goût pour la cuisine Pour la webradio voyage Allô la planète, Flo fait l'interview de Raquel dans cet épisode #13 de Lunch Box. Brésilienne de Rio de Janeiro, Raquel aime cuisiner pour ses amis et la rencontre est à l'origine de ce goût pour la cuisine un peu "folle". Découvrons comment est né ce goût et ses recettes gourmandes de pancake et Brigadeiro, sur la musique "Misterio do Planeta" Pour découvrir la recette de Raquel, rendez-vous sur le site de la radio ou cliquez ICI
  8. Irlande, Pérou, Nouvelle Zélande 52e émission ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, les confinés en attente de déconfinement et les confinés déconfinés, des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent. Parlez-nous de votre voyage ! Racontez nous votre aventure avant et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets, dans les pays où vous vous trouvez ? Un changement se profile ? Quoi qu’il arrive dès que les frontières ouvriront vous repartirez ? Si oui comment ? Par avion ? En bateau stop, le pouce levé ? Vous voyagez dans un véhicule aménagé, en vélo ? Vous êtes accompagné d’un âne ou d’une mule ou autre ? Et où allez vous ? Loin loin loin, ou bien est ce le bon moment pour découvrir les beaux coins de France et voyager plus écolo ? Venez nous raconter tout ça ! Dans cette émission ou une autre prochainement ! D'abord nous recevons Fiona qui vit en Irlande : Certes, Fiona est une grande voyageuse mais actuellement elle vit à Charleville, en Irlande. Notons que c'est une ville qui se situe dans le sud du pays, entre Limerick et Cork. D'une façon générale, à la campagne, les Irlandais se promènent encore. En revanche, elle souligne que les habitants vivent à moins d’ 1 km de chacun de leur voisin. Le confinement se passe bien à la campagne ! A l'heure actuelle c’est le couple qui a pris la décision d’aller se confiner dans la famille de James. Mais le Royaume-Uni tergiverse autour de la question. Aujourd’hui, l’Irlande a une position similaire à la France mais de façon moins stricte. De plus, le confinement a commencé plus tôt. En vérité, l’île enregistre très peu de cas. Mais ici on a mis en place des mesures restrictives de déplacement. En outre l'Irlande a fermé les lieux sociaux (bars, restos, écoles) depuis presque 3 semaines. De plus on déconseille aux habitants de se déplacer, surtout dans les villes. Néanmoins les autorités n'ont pas jugé nécessaire de fermer les magasins et les entreprises. Fiona raconte qu’en ville, le ratio entre le nombre d'habitants et le nombre de magasins d’alimentation est très élevé. En règle générale il n’y a pas de soucis d’approvisionnement. Elle nous raconte qu'il y a eu 2400 cas en Irlande et la vie y est quasi normale. Au moment où nous parlons, Fiona a quitté l'Irlande pour le Royaume Uni. De plus elle et James doivent commencer à travailler à Londres bientôt. Ensuite nous retrouvons Ruben au Pérou : Ruben est péruvien et il vit à Cuzco, une ville située au sud du pays. Comme il le souligne, ici le confinement a commencé le 15 mars et initialement devait durer jusqu'au 12 avril. Aujourd'hui la fin du confinement est reportée au 30 juin ! Les autorités ont maintenu ouverts les marchés et les supermarchés, les pharmacies ou encore les banques. Les autres établissements et magasins sont eux, fermés. Ruben nous avait parlé précédemment des différences de comportement entre le nord et le sud du pays. Selon lui, les gens continuent de vivre normalement dans les zones rurales par manque d'information. Ainsi, ils font les marchés, font pâturer le bétail. Ils n’écoutent pas le gouvernement qui dit de se confiner ! Dans le sud en revanche, comme à Cusco, les gens en ville écoutent le gouvernement et se confinent. Ces différences sont toujours les mêmes aujourd'hui. De fait, les restrictions ont augmenté. Le couvre feu est toujours en vigueur de 16h jusqu’à 5h du matin au nord, et de 18h à 5h au sud. Ruben a pu avec des amis du sud, fabriquer 500 masques, la fabrication de respirateurs ? avec les imprimantes 3D reste compliquée faute de matériaux, difficiles à se procurer. Dès maintenant retrouvez Ruben dans l'épisode 12 d'Au-delà des murs. Et puis précédemment nous avions reçu Fiona dans l'épisode 13 d'Au-delà des murs. Enfin nous rappelons Moran qui nous appelle de Nouvelle Zélande : Dans l'épisode 21 d'Au-Dela des Murs nous avions reçu Moran. Pour rappel, il vivait dans une ferme élevant 4500 vaches et entre 25 et 40 000 moutons ! Au quotidien il y travaillait avec sa compagne et y vivaient avec la famille de fermiers et leur trois enfants. Tous les 2 sont maintenant repartis. Ils ont passé un excellent confinement de 8 semaines dans la bulle de la ferme ! Maintenant leur idée est de prendre le Transibérien en septembre/octobre ou d'aller aux îles Fidji. L'avenir le leur dira. A ce jour ils disent avoir prévu de rentrer dans un an. Vous pouvez retrouver Moran sur son blog Rencontre le monde afin de suivre les aventures du couple. Musique : Trans Kabar : O Linnde
  9. Maroc, Sénégal, Tunisie 51e émission ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, les confinés en attente de déconfinement et les confinés déconfinés, des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent. Parlez-nous de votre voyage ! Racontez nous votre aventure avant et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets, dans les pays où vous vous trouvez ? Un changement se profile ? Quoi qu’il arrive dès que les frontières ouvriront vous repartirez ? Si oui comment ? Par avion ? En bateau stop, le pouce levé ? Vous voyagez dans un véhicule aménagé, en vélo ? Vous êtes accompagné d’un âne ou d’une mule ou autre ? Et où allez vous ? Loin loin loin, ou bien est ce le bon moment pour découvrir les beaux coins de France et voyager plus écolo ? Venez nous raconter tout ça ! Dans cette émission ou une autre prochainement ! D'abord nous accueillons Amine et Chloé en direct du Maroc. Au Maroc on ne rigole pas avec le confinement Au moment où nous parlons, ça fait plus d'un an qu'ils vivent à Marrakech. Ils sont installés dans leur maison familiale et vivent en confinement total. Depuis 2 jours, les marocains ont l’obligation de porter un masque pour sortir. C’est Chloé qui confectionne leurs masques avant de pouvoir aller en acheter qui soient aux normes. Pendant le confinement le Maroc a instauré un couvre-feu à partir de 18h. Dans l'hypothèse où une voiture était dehors au moment de l’interdiction de circuler, elle partait direct à la fourrière. Enfin, si quelqu’un sortait sans ses papiers, il était arrêté. On ne plaisante pas au Maroc ! Le Roi a pris des mesures strictes très rapidement pour éviter la propagation du coronavirus. Si la situation empirait, ce serait catastrophique pour ce pays qui n’a pas les moyens de gérer une crise sanitaire. Un commerce d'artisanat ouvert il y a à peine 3 mois Le couple explique qu’il avait ouvert une boutique où ils vendent des produits de design d'artisanat du monde entier. C'était il y a 3 mois et ils l'ont appelée le Pingouin du désert. Malheureusement, ils ont dû la fermer. Ici le confinement est prévu jusqu'au 10 juin. Amine nous raconte qu'une cinquantaine de commerçants se regroupent pour organiser une vente aux enchères sur Instagram Marrakech creative for love. Certains employés ont reçu une aide de l'Etat. Mais beaucoup de gens vivent de l'économie informelle. Ils n'ont pas pu être aidés. Malgré tout il y a toujours un bel esprit d'entraide. Amine et Chloé développent toujours leur site internet Le pingouin du désert. Aujourd'hui il n'y a plus de couvre-feu et ils nous racontent que pour la fête de L'Aïd en fin de ramadan, chacun est resté chez soi. En ce qui concerne un potentiel rapatriement, ils nous expliquent que la France impose une quatorzaine à un marocain qui rentrerait en France alors qu'elle ne l'impose pas à d'autres pays. Puis nous rencontrons Bécaye Aïdara au Sénégal. La situation au Sénégal pendant le confinement. Bécaye Aïdara est un lycéen sénégalais. Mais confiné depuis le 21 mars et il ne va plus à l’école. Le confinement devrait se terminer le 2 juin. La situation est difficile dans le pays et la population en Casamance reste bien confinée sous peine de coups de bâton de la part autorités. Les autorités ont instauré un couvre-feu de 20h à 6h du matin. A ce jour, il n’y a pas de cas à Vilajuana, dans le village de Bécaye Aïdara. Lui, il a de quoi manger et un toit. Alors il a décidé d’aider les enfants talibés des écoles coraniques qui se trouvent dans la rue à mendier pour manger. Bécaye Aïdara mène des actions pour les aider. Pour cela, il va au marché et explique aux commerçants la vie rude de ces enfants. Il tente de récolter de l’argent auprès d’eux afin que les petits cessent la mendicité dans les rues et puissent rentrer chez eux. Il aide les enfants des écoles coraniques. En tant qu’ancien enfant allant au dhara (école coranique) pour apprendre le coran, Bécaye Aïdara raconte qu’il est de son devoir d’aider ces enfants qui n’ont pas la chance de rentrer manger chaque jour dans leur foyer, comme c’était le cas pour lui. Ainsi le jeune homme explique qu’il n y a aucune aide de l’Etat pour les enfants de son village. Alors il a motivé une dizaine d’étudiants pour aller sur le terrain avec lui et expliquer la vie de ces enfants talibés. Il nous raconte qu'il a pu reprendre contact avec une école coranique et lui remettre régulièrement des denrées récoltées (achat de riz, de légumes) pour les enfants . Les commerçants sont sensibles à ses actions de récolte de fonds sur le marché. Au cours de son témoignage, Bécaye Aïdara nous confie qu’il a beaucoup d’estime pour Benjamin Jayre de l’association "Permacabadio" . Il a, selon lui, beaucoup agi au Sénégal. Il développe des projets de permaculture, et avec des dons humanitaires, il a créé une ambulance dans le pays. Maintenant la vie reprend son cours, les écoles rouvrent et Bécaye Aïdara va reprendre les cours. Il va toutefois garder du temps pour poursuivre son aide aux enfants des rues. Ensuite nous retrouvons Audrey en Tunisie Audrey et Bastien voyagent avec leurs 2 enfants. Ils sont partis pour un tour du monde. Vous pouvez suivre leur périple sur leur blog Here We Are. La première fois c'était en 2008 et ils n'étaient que tous les deux. Alors là ils voulaient partir en famille. Ils sont aujourd'hui nomades. A ce jour, la vie revient à la normale tout doucement. Ils racontent qu'ils vont se rapprocher de Tunis. Ensuite ils veulent prendre le bateau pour aller voir leur famille en France. Nous leur avions parlé dans l'épisode 13 D'Au-delà des murs. Enfin Lilou de Pause Vélo nous rejoint dans Au-delà des Murs. Pour rappel "Pause vélo" c'est une émission sur le vélo en tant que mode de déplacement. On y cause sur un ton détendu de ce qui fait aimer le vélo et de tous ceux qui font aimer le vélo. Tout ça pour rendre le monde meilleur et pour sauver l'humanité ! En espérant très fort que le vélo devienne le mode de transport dominant ! D'ailleurs on compte sur vous pour alimenter son contenu. Proposez-nous des chroniques, écrivez-nous des billets d'humeurs, des sketchs... Ecrivez leur à info@pausevelo.com Ce soir Lilou raconte que le covid a eu du bon, question vélo. Des mesures en faveur du déplacement à vélo ont été prises. Entre autre, la mise en place d'un forfait mobilité pour aller au travail avec une aide de 400 euros du gouvernement. De plus 1h ou 2h sont offertes en vélo école à ceux qui le souhaitent. En outre plusieurs pistes cyclables vont être créées.
  10. Royaume-Uni, USA, France, Bélize 50e émission ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, les confinés en attente de déconfinement et les confinés déconfinés, des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent. Parlez-nous de votre voyage ! Racontez nous votre aventure avant et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets, dans les pays où vous vous trouvez ? Un changement se profile ?Quoi qu'il arrive dès que les frontières ouvriront vous repartirez ? Si oui comment ? Par avion ? En bateau stop, le pouce levé ? Vous voyagez dans un véhicule aménagé, en vélo ? Vous êtes accompagné d'un âne ou d'une mule ou autre ? Et où allez vous ? Loin loin loin, ou bien est ce le bon moment pour découvrir les beaux coins de France et voyager plus écolo ? Venez nous raconter tout ça ! Dans cette émission ou une autre prochainement ! D'abord nous recevons Pauline, elle habite au Royaume Uni, au nord de Manchester : De toute évidence Pauline a beaucoup voyagé en Europe. Pendant 2 ans, elle a aussi travaillé en PVT (Permis Vacances Travail) au Canada. Elle a beaucoup voyagé au Québec, au Canada, elle connait bien cette partie du monde. Au Royaume Uni assez confinés, elle s'auto confine. En fait ici on compte 350 deces/jour. En outre elle devait partir au Maroc le 18 mars. Elle travaille dans l hôtellerie mais depuis le confinement s'amorce une réflexion. Alors elle pense à une formation de rédacteur web. De cette façon elle pourrait pour changer de perspectives. En ce moment dans l'hôtellerie, ça fait 4 mois qu'elle ne travaille pas. Ensuite nous retrouvons Perrine qui est aux USA, plus exactement à San Francisco. A l'heure actuelle Perrine est nomade depuis 5 ans. En fait elle est arrivée à l’aéroport de San Francisco vendredi 5 mars. A ce moment là elle rejoint son époux américain afin de préparer leur nouveau trek de 5 à 6 mois sur le Pacific Crest Trail. Jusque là le départ était prévu pour début mai. Mais voilà qu'elle se retrouve confinée en Californie. Précédemment nous avons eu plusieurs fois Perrine dans cette émission. De cette façon elle nous fait régulièrement un point sur la situation. Au lendemain de la déclaration de Trump au cours de laquelle il a laissé entendre qu’un traitement à base « d’ultraviolets » ou « de désinfectant » était envisageable, Perrine nous affirme que 40 % des américains désapprouvent la gestion de la crise de Donald Trump ! Ca fait quand même 60% qui l’approuvent ! Les Etats Unis comptent 52188 décès aux US. Ce chiffre est à prendre avec des pincettes au vue de la taille du pays et si on le compare au bilan Européen. Perrine envie les Néo-Zélandais compte tenu de leur première ministre qui montre combien elle est prévenante. En ce sens elle est présente pour guider et prendre soin de la population. A l’inverse selon elle, de Trump qui ne pense qu’à relever l’économie, proposant comme soin, des injections de désinfectant dans les poumons ! Puis nous accueillons Mathilde du blog Aventure et Boustifaille à Strasbourg. En matière de voyage, c'est elle l'organisatrice. D'abord elle a beaucoup voyagé en famille et avec des amis. Puis elle a décidé de partir seule au Portugal puis en Roumanie. Et puis elle a commencé son tour du monde en janvier 2020. Mais elle interrompue par le covid ! Alors elle est rentrée en Alsace. A Strasbourg elle pense travailler jusqu'à fin août. En fonction de la situation elle repartira en septembre vers le sud de l 'Europe, la Turquie et l'Ouzbékistan. Son projet de tour du monde date d'il y a 10 ans. Elle a eu le temps d'y réfléchir et pour elle il est important de voyager en faisant attention à sa consommation et aux déchets ! Alors elle part sans avion au maximum et elle privilégie le lavable ! Dans son prochain voyage, nous la retouverons au Monténégro et en Arménie. Elle aimerait y faire du volontariat, et s'immerger dans le pays. C'est pour ça que le couchsurfing lui plaît tant ! Cette proximité lui permet de faire des portraits de femmes, voyageuses et pendant le confinement. Le voyage lui a appris à apprécier en écoutant les autres ! Enfin écoutons Marge qui est de retour du Bélize : Jusqu'ici elle a passé son confinement en Bretagne après être rentrée en express du Bélize ! Dès cette semaine elle part travailler à Mulhouse. Avant le covid elle voyageait en stop, reliant Montréal au Bélize. Pendant les 3 mois passés au Canada et aux US elle a campé dans les parcs nationaux. Une fois 6 mois sur les routes du Mexique elle les sillonne pendant 6 mois. Enfin elle passe une semaine au Bélize puis retour à la case Bretagne dès que le Guatemala a fermé ses frontières ! Auparavant elle a voyagé de manière plus conventionnelle, en Europe, en Afrique du nord et en Amérique du Nord . En 2015 elle a voyagé dans l'Ouest américain pendant 10 jours avec des personnes qu'elle ne connaissait pas. Elle partie plusieurs fois dans l 'Est américain car elle a habité Montréal pendant 4 ans. En 2016 elle effectue un travail de volontariat dans un hopital psychiatrique bolivien pendant 2 mois. A la suite de cette expérience, elle reste un mois de plus pour voyager au Pérou. C'est cet épisode qui lui a le plus donné envie de faire un long voyage et d'être plus près des gens. Et un voyage initiatique de 3 semaines en stop dans les provinces maritimes de l'Est canadien. Musique : HK et les saltimbanque Padam Padam
  11. Mexique, Madagascar, Colombie, France (Dordogne) Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, les confinés en attente de déconfinement et les confinés déconfinés des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? on vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent, parlez-nous de votre voyage ! Votre aventure avant covid et après covid. ? Quelle tournure prennent vos projets dans les pays où vous vous trouvez ? Voyez-vous une tournure positive d'après Covid ? Ou redoutez-vous au contraire cet après covid ? Envisagez-vous de poursuivre avec espoir votre voyage lointain ou vos projets de voyage se tournent-ils plus vers la France , partir à la découverte de votre pays? Quels sont vos projets ? exprimez-vous ! Erwan est au Mexique Erwan a entamé un voyage en octobre 2018 du Canada jusqu'au Pérou. Il est parti en stop pendant 14 mois à la recherche d'une autre manière de vivre. Il est revenu ensuite au Mexique, à la Paz, en basse Californie du sud où il est confiné. Il va aussi voir sa copine à Ciudad constitucion qui se trouve à 2 h. Il peut circuler sans problèmes, quelques contrôles légers. Les mesures dans la ville où ils se trouve sont moins strictes que dans le reste du Mexique. Il se trouve là-bas depuis 5 mois ! Il a fait un peu de volontariat dans des auberges. Pas mal de commerces sont fermés, il observe une population qui se relâche un peu alors qu'elle devrait faire attention..pas mal de commerces fermés, restaurants qui font à emporter. Ses projets de voyage vont changer, il vient d'apprendre qu'il va être papa dans quelques mois. Rina vit à Madagascar Rina est malgache, mariée à un breton râleur. Elle est confinée à Antsirabe, dans sa fabrique artisanale de savons et de légumes secs bio. Elle a fait ses études en communication à Toulouse. C'était son premier voyage. Elle a vadrouillé également en Espagne et aime beaucoup la Bretagne. Elle lui rappelle étrangement son pays natal. La forêt de Brocéliande ressemble à Andasibe, où elle a acheté un terrain. Trois régions sont concernées par la maladie (Tamatave, Fianarantsoa, et Tana). Rina nous raconte qu'il y a eu 3 décès à Tamatave et que les malgaches ont peur du virus. Le pays est confiné par zones. Les mesures sanitaires sont strictes pour contenir le covid. Le port du masque est obligatoire et les gens acceptent les mesures. La plupart des institutions ne sont ouvertes qu'en demi journée. Pour Rina le confinement est positif. Il booste sa productivité. Elle ne vend rien pour le moment : la lourdeur administrative est une barrière pour les jeunes entrepreneurs. Elle est en mode "recherche et développement". Des touristes sont coincés sur l"île et d'autres n ont pas envie de repartir. Fabrice Dubesset en Colombie Confiné à Bogota depuis le 19 mars, Fabrice vit en Colombie. Les mesures sont prévues jusqu'au 31 mai ! Des mesures prises tôt. La crise est bien gérée. Il y a peu d'aides de l'Etat en revanche, ce qui est difficile pour une population qui vit au jour le jour. Fabrice travaille sur son blog Instinct Voyageur, et vient terminer son livre qui sera publié en juin. Intitulé "libre d'être", c'est un livre pratique avec des témoignages de voyageurs. Selon lui, le voyage après le covid sera porté vers un voyage moins fréquent mais plus longtemps. Fabrice voyage depuis 2011. Il produit un podcast que nous diffusons sur la radio Allô la Planète : "Instinct voyageur" (IVCAST). Une émission dédiée à ceux qui veulent voyager plus, faire un break dans leur vie pour vivre autour du monde ou à l'étranger. Il parle d indépendance, de mode de vie digital nomad. Samantha et Pierrot sont en Dordogne Le couple voyage depuis une dizaine d'années. D'abord en camion, au Maroc... En 2015, ils ont eu envie de changer de mode de voyage. Pierrot est surfeur et Samantha avait envie de faire autre chose, voyager avec un équidé. Ils ont donc acheté un mulet au Maroc, et sont rentrés en France, à l'Île d'Oleron. Suite à un accident au Portugal avec leur roulotte, en 2018, ils ont décidé de changer leur façon de voyager Ils ont rapatrié deux autres mules et sont nomades avec 4 équidés. Fini la roulotte pour éviter les routes. La caravane est partie le 9 mars du Var (ils y cultivent la terre, font de la traction animale et de la permaculture), pour une transhumance jusqu'à l'Atlantique. Pendant que la France était confinée, ils ont traversé la France. 700 km à pied avec les mules. Ils ont eu quelques contrôles de gendarmerie pendant le confinement mais tout s'est toujours bien passé avec les forces de l'ordre. Nous les avons eu alors qu'ils étaient stoppés en Dordogne dans l'attente de matériel pour les mules. Leur itinérance était rendu compliquée par le le confinement car les magasins étaient souvent fermés. Au total, ils ont déjà parcouru 7000 km en attelage et se définissent comme "Sages comme des sauvages". Pour les suivre sur Facebook : Les Têtes de Mule Musique : Arturo O'Farrill et The Afro Latin Jazz Orchestra : Alma Vacia
  12. Emission spéciale Destination France #1 L’émission perdure après le déconfinement et reste avec vous encore quelques temps !! Et oui, tout le monde n’est pas encore déconfiné ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, aux confinés en attente de déconfinement et aux confinés déconfinés ! Le principe de l’émission diffusée en direct tous les soirs à 21h sur la webradio www.allolaplanete.fr ? On vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent, parlez-nous de votre voyage ! Votre aventure avant covid et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets dans les pays où vous vous trouvez ? Voyez-vous une tournure positive d'après covid ? Envisagez-vous de poursuivre avec espoir votre voyage lointain ou vos projets de voyage se tournent-ils plus vers la France , partir à la découverte de votre pays, et c'est vers la France que l'on part dans ce nouvel épisode ! Le chemin de Stevenon / Chemin des Hugunots Hubert Pfister est l'ancien président du chemin de Stevenson, il est aussi l'un des membres fondateurs du chemin des huguenots dans les Cévennes : "Sur les pas des Huguenots". Rappelons que le chemin de Stevenson (GR 70) est le chemin qui relie le massif central aux Vallées cévenoles. En 1878, Robert Louis Stevenson (écrivain auteur notamment de L'Île au trésor (1883), L'Étrange Cas du docteur Jekyll et de M. Hyde (1886) et de Voyage avec un âne dans les Cévennes) était parti de Monastier-en-Gazelle et avait traversé quatre départements : la Haute-Loire, l'Ardèche, la Lozère et le Gard. L'association du chemin de Stevenson regroupe 200 personnes, 160 hébergeurs et plusieurs prestataires de service, dont la possibilité de voyage avec un âne. Il est important pour elle, de garder l'esprit de Stevenson, qui était attaché aux paysages et à la population qui y vivait. Il le raconte très bien dans son livre. Plus qu'un récit de voyage, c'est un récit de rencontres ! Habituellement au printemps, les randonneurs sont nombreux à fréquenter cet itinéraire. Cette année, les pas ne résonnent pas sur le chemin Pourtant, le chemin de Stevenson représentent entre 7000 et 8000 randonneurs et un chiffre d'affaires de 4,3 millions d'euros. Le covid provoque un traumatisme financier et de grandes interrogations. Toutefois, tous les acteurs de cet itinéraire ont la volonté de dépasser ce temps difficile et de remettre en route ces activités. Hubert Pfister évoque également le sentier des Huguenots qui suit au plus près le tracé historique de cet l'exil. Celui des protestants après la révocation de l'Edit de Nantes qui ont fui le Royaume de France. Au départ du Poet Laval (Drôme) et de Mialet (Gard-Cévennes), le cheminement dominant passe par Genève, traverse la Suisse, les "Land" du Bade-Wurtemberg et de la Hesse jusqu'à Bad Karlshafen. En Allemagne le chemin traverse de nombreuses implantations Huguenotes et Vaudoises. Pour Hubert Pfister, la notion de citoyenneté européenne entre en compte, et ces chemins permettent une réflexion en marchant. Ils font écho à notre histoire contemporaine. Chemins de Saint Jacques de Compostelle Annie Cardinet est présidente de la Fédération Française des Associations des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle. Le bureau de cette fédération compte huit personnes. Elle est en lien avec 50 associations, de grandes comme des petites, ce qui représente 8000 adhérents ! Nous allons voir depuis le covid, à quelles difficultés la fédération doit faire face, puisqu'elle se retrouve un peu démunie sans aide de l'Etat, les activités des associations reposant sur du bénévolat. Activités qui relèvent pourtant d'un travail de titan, pour permettre aux pèlerins d'être bien accueilli, d'entretenir ce lien fraternel, familial qui se crée lors des rencontres sur le chemin à un moment donné. Une grande organisation derrière, on entre pas dans les détails ce soir, mais on va parler de ce qui peut être possible pour les futurs pèlerins. Le message pour le moment est "Reprenez vos chaussures mais pas vos sacs". Ils attendent les consignes du 2 juin, certains hébergeurs comme au Puy en Velay on prévu de rouvrir le 1er juin. Ils n'ont pas vraiment de vrai comptage de pèlerins, ils représentent une grande variété de nationalités et divers motifs de randonner, qui s'offrent du temps pour pouvoir provoquer un cheminement en soi. Gérald voyage à cheval Gérald habite en Sologne. Il voyage avec un cheval de selle et un mulet de bât. Il a fait plusieurs voyages d'un mois en France. Son premier grand voyage l'a emmené en Bretagne. Un voyage en solo de 3 mois. Il a également et relier Orléans à Prague en passant par l'Allemagne, la République Tchèque. Le projet prévu pour le 13 juillet est de partir rejoindre un cavalier voyageur qui voyage depuis un an entre les Etats Unis et le Canada. Un voyage à cheval. Une belle descente des rocheuses canadiennes. En attente d'infos, à ce jour, rien de la part des ambassades. Il a un plan B : tour du Queyras à cheval pendant 15 jours. Partir loin ou à côté, il éprouve le même plaisir : celui de faire des rencontres . Le cheval aide à aller à la rencontre des gens, Il est adhérent d'equi-liberté avec qui il travaille sur la réalisation d'un grand itinéraire sur la route des mulets. Mathieu (Italie), la diagonale du vide En 2015-2016, Mathieu a fait un "voyage exotique" : La traversée de la France par la diagonale du vide : une large bande du territoire français allant de la Meuse aux Landes où les densités de population sont relativement faibles par rapport au reste de la France. Durant un an et demi, à pied, en vélo, en raquettes, en montgolfière, Mathieu a sillonné ces campagnes isolées durant dix-huit mois pour explorer les endroits les plus reculés de France. C'était l'occasion pour lui d'aller à la rencontre de leurs habitants. De prendre le temps de découvrir l'environnement. Il nous donne 3 lieux à découvrir sur la diagonale du vide : le monts des forêts dans la Meuse, qui abrite culture et nature. La rando du Cézalier entre le Cantal et le Puy de Dôme appelé aussi "la petite Mongolie" Enfin, il nous invite à découvrir dans l'allier, un lieu peinturluré, le centre de street art d'artistes du monde entier. Solange et les voies vertes Solange vit en région parisiennne. Avant le confinement, elle était en voyage début décembre, en Amérique centrale. Elle a vécu d'ailleurs un peu le confinement au Panama. Si elle est frustrée par la limite des 100 km, elle reconnaît que la période du confinement lui avait permis de redéfinir les priorités et retrouver sa famille. En revanche, elle témoigne de ses difficultés : celles de ne pas pouvoir prévoir justement. Elle a pour projets de faire le tour de France des festivals alternatifs. C'est une autre manière de voyager. Mais avec le Covid, ce projet est tombé à l'eau ! Alors Solange envisage à présent un autre projet itinérant à vélo sur une voie verte. Beaucoup de pistes cyclables existent. Elle a donc l'espoir d'aller au-delà des 100 km. Alterner voyage seule en vélo (peut-être électrique) et voyage à deux avec son mari ? Elle aimerait partir début juin ou en juillet, sur la voie Nantes Hendaye. Musique : Tamikrest : Chatma
  13. Guide indien accompagnateur francophone du Rajasthan. Pour Allô la Planète, Flo interviewe Vishnu, indien, guide accompagnateur francophone du Rajasthan. Il nous fait part des différences culturelles essentiellement entre l'Inde et la France à travers la culture de table, qui enrichit toujours plus sa curiosité. Il partage avec nous trois recettes pour un repas complet: un apéritif, un plat végétarien indien et un dessert de son pays. Il partage également une musique de Bollywood qu'il aime particulièrement "Hay preetjahan ki reet".
  14. Bélize, France, Nouvelle-Calédonie, Japon L’émission perdure après le déconfinement et reste avec vous encore quelques temps !! Et oui, tout le monde n’est pas encore déconfiné ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, et les confinés en attente de déconfinement des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? on vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent, parlez-nous de votre voyage ! Votre aventure avant covid et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets dans les pays où vous vous trouvez ? Voyez-vous une tournure positive d'après Covid ? Ou redoutez-vous au contraire cet après covid ? Envisagez-vous de poursuivre avec espoir votre voyage lointain ou vos projets de voyage se tournent-ils plus vers la France, partir à la découverte de votre pays ? Estelle est au Bélize Depuis le 10 février, Estelle est au Bélize. Elle a entamé un long voyage en 2018 avec son copain en Amérique Latine, en Asie mais aussi en Europe. Le couple s'est finalement séparé au Canada. Estelle a ensuite pris la route vers les US et l'Amérique Latine. Une traversée de six mois. Six longs mois de réflexion, d'introspection, au cours desquels elle combine voyage et photo, sa passion. Elle a créé un blog pour du volontariat. Après le Mexique, elle se retrouve coincée au Bélize. Elle attend que les frontières rouvrent pour continuer à descendre l'Amérique latine. Pour suivre sa page Facebook : Just en Vadrouille Diane nomade en France Nomade depuis plusieurs années, d'abord en camion puis en voiture, Diane a décidé en 2011 de voyager avec un âne, Pedro, avec lequel elle traverse la France. Elle souhaitait ne plus polluer et fuir la violence des routes. Etre un peu plus libre et légère aussi A bientôt 59 ans, elle a passé l'hiver et le confinement en Bretagne. Elle a acheté un deuxième âne pour continuer le voyage. Elle nous raconte la mésaventure qui lui est arrivée au printemps : le bâtiment où elle logeait a pris feu... David en Nouvelle-Calédonie Fidèle auditeur de l'émission Allô la Planète, David a voyagé une dizaine d'années, en stop et en bus. L'essentiel pour lui était de voyager sans trop prendre l'avion. Après avoir traversé de nombreux pays, c'est finalement en Nouvelle Calédonie que son itinérance s'est arrêtée. Son travail le passionne. Il est animateur sur Radio Première. Il traite de sujets de société et des "coups de gueule / coups de cœur" qui permettent d'échanger avec les gens et de dégager le positif de toute situation. Il aime apporter les courants nouveaux dans le dialogue quotidien échangeant avec divers acteurs. Marc est rentré du japon Nous avions eu Marc il y a quelques jours alors qu'il s'apprêtait à rentrer du Japon. Dans cet épisode, il nous raconte son retour en France. Son arrivée à l'aéroport, les contrôles inexistants et l'étonnant contraste avec le Japon, ...
  15. Tanzanie, Portugal , France - Polynésie, Thaïlande L’émission perdure après le déconfinement et reste avec vous encore quelques temps !! Et oui, tout le monde n’est pas encore déconfiné ! Bienvenue les confinés en voie de déconfinement, et les confinés en attente de déconfinement des divers coins de la planète ! Le principe de l’émission ? on vous appelle, voyageur, expat, habitant d’un autre pays ou continent, parlez-nous de votre voyage ! Votre aventure avant covid et après covid ? Quelle tournure prennent vos projets dans les pays où vous vous trouvez ? Voyez-vous une tournure positive d'après Covid ? Ou redoutez-vous au contraire cet après covid ? Envisagez-vous de poursuivre avec espoir votre voyage lointain ou vos projets de voyage se tournent-ils plus vers la France, partir à la découverte de votre pays ? Jean-David en Polynésie Française Jean-David prépare un départ pour la Polynésie avec 16 membres de sa famille ! Il devrait partir le 5 juillet pour Tahiti. Ensuite, ils embarqueront à bord du cargo-mixte l'Aranui qui emmènera jusqu'aux iles marquises en passant par les Tuamotu et les îles de la Société. Un voyage de trois semaines les attend à moins que ... Si la famille attend ce voyage depuis un an, il n'est pas certain qu'ils puissent embarquer dans un peu plus d'un mois pour ce voyage à l'autre bout du monde ! Tiffen au Portugal Tiffen (et Élodie) sont au Portugal. Le couple vit en camion avec son bébé. Ils ont débuté leur voyage en février dans le sud de la France avant de prendre la direction de l'Espagne et du Portugal. Tous les trois étaient confinés jusqu'au 2 mai dans le sud du Portugal, sur un bout de terrain qu'on leur prête. Ils font voyager leur spectacle de cirque aérien à travers les pays. Ils ont créé leur compagnie itinérante "Attara Cirkus" il y a 2 ans. Mais le coronavirus a changé leur spectacle qu'ils ne peuvent plus présenter et proposent un petit numéro de quelques minutes qu'ils jouent sur les spots sur lesquels ils se garent. Dans leur création artistique, Tiffen crée la musique, avec une harpe, de l'accordéon et de la basse, avec une pédale de loop pour les effets. Thomas en Thaïlande Thomas est confiné en Thaïlande. Les mesures devraient s'assouplir d'ici la fin du mois de mai. Mais rien n'est encore confirmé. Cela dit, il vit un "confinement de luxe" sur l'île Koh Tao, située au sud de la Thaïlande. Même si les autorités ne rigolent pas avec le respect des mesures (amendes proche de 1000 euros et peines de prison en cas de non respect des consignes, couvre-feu entre 22h à 4h du matin, rassemblements de plus de 4 personnes interdits, vente d'alcool prohibée durant plusieurs semaines), Thomas a un certain nombre de liberté comme la possibilité de sortir durant la journée et d'aller à la mer. Thomas nous parlent également de son tour de l'Asie en sac-à-dos entamé début février. Mat en Tanzanie Mat a été stoppé dans son tour du continent africain en Tanzanie. Tour qu'il a entamé en 2018. Le pays n'a pas fermé ses frontière mais les voisins eux, oui ! Il était donc coincé et trépigne d'impatience. Il espère repartir bientôt mais il n'a aucune date. En attendant, il espère gravir deux sommets tanzaniens dont le Kilimandjaro qui culmine à 3 962 m. Il n'irait pas seul dans cette aventure. Un ami Maasaï qui l'héberge lui servirait de guide.
×
×
  • Create New...

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.