Jump to content

Le Village Pop

Podcaster
  • Content Count

    145
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by Le Village Pop

  1. Journey, narration or immersion in the heart of living music Voyage, narration ou immersion au coeur des musiques vivantes
  2. Hank Williams "Ramblin' Man" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Hank Williams "Ramblin' Man" Texte : Ce matin tu prends la route avec Hank et rêves d’infinies divagations, de routes prises au hasard, de trains attrapés au vol, d’horizons inattendus. Le sentiment enivrant du possible se heurte à la situation, mais tu fais fi de celle-ci pour suivre le drifting cowboy sur les chemins. Le rythme évoque le balancement de la carriole, le pas du cheval, la nonchalance du déplacement. C’est en imagination que tu divagues plus souvent que sur les routes, mais tu ressens profond
  3. Mickaël Mottet par Franck Ducourant Présentation d'une partie du numéro 156 par l'équipe des chroniqueurs Musique : Mickaël Mottet ("The Invisible") Intervention : Franck Ducourant
  4. Voice is the soul - Part 1 (La voix, c'est l'âme - 1ère Partie) VIPop #39 We remember very well the moment when we first heard Brian Lopez's music and the feeling of astonishment as well as of obviousness that seized us then ... Because the greatness of this music is to succeed, from very diverse musical influences, in creating a universe as rich as coherent, where Brian Lopez's voice can reign supreme, as overwhelming on an intimate ballad as it's bewitching between two psychedelic riffs of Xixa, his current project with Gabriel Sullivan ... Boarding for Tucson, Arizona, to listen to
  5. Jim White "Blindly We Go" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Jim White "Blindly We Go" Texte : Une basse profonde, quelques notes de slide une rythmique sobre, l’arrivée discrète de l’orgue, la voix mélodieuse s’élève, bientôt reprise par des cœurs aériens, tu es en condition pour suivre la proposition du poète de rejoindre des lieux par toi rêvés et d’accepter d’y cheminer aveugle. La tentation est grande du refuge, de la chaleur du cocon, de la possible synchronie de tes sensations, Intérieur, extérieur, noirceur de l’âme, azur du ciel, rudesse des temps, douceur du l
  6. Paul Armfield "Little Birdie" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Paul Armfield "Little Birdie" Texte : Aujourd’hui tu pars au son des chants d’oiseau, un en particulier t’interpelle dont le sifflement maintenant plus familier fait naitre des couleurs à l’appui de tes pas. Des images virevoltantes dont le sens t’importe moins que la joie presque enfantine qu’elles te procurent, naissent en ton esprit. Il s’agit d’enfants qui s’endorment en souriant, d’autres qui sautent dans les flaques, de sauterelles dans les hautes herbes, de rivières à passer la main dans la main en
  7. About the greatness of romanticism (De la grandeur du romantisme) VIPop #38 Why is Emily Jane White today the most important voice of "Dark Folk"? ... Quite simply because she's above all a true artist, open to the world, who cannot be reduced to a musical trend ... Because in her work, she knows how to marry pastoral and luxuriance in a marvellous way and the form is always at the service of high-flying songwriting ... Because the emotion conveyed by her voice with its multiple possibilities is based above all on accuracy rather than on overbidding ... And because her words, concerned
  8. David Bowie "Look Back In Anger" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de David Bowie "Look Back In Anger" Texte : Ce matin le rythme choisi est effréné, les instruments avancent en magma brulant, flots de lave mus par une guitare incandescente, sur laquelle surfent la voix, les voix, avec une autorité peu commune. Peu importe les histoires de rencontre avec l’ange de la mort, tu as mis longtemps à te renseigner sur le sens des paroles, tu as été emporté dès la première écoute, par le disque en entier, par cette chanson en particulier. Tu ne savais pas, en écoutant en boucle
  9. Elvis Presley "Blue Moon" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Elvis Presley "Blue Moon" Texte : La terre est bleue comme une orange affirmait le poète, tu ne sais pas de quel agrume procède la lune ici évoquée, dans cette version noyée de réverbération. L’absence du couplet libérateur et les intermèdes hululés la laisse comme suspendue. L’ambiance te conforte dans l’entre deux que tu ne veux pas quitter. Ni nuit, ni vraiment jour, ni endormi, ni complètement éveillé, ni rêve, ni réalité, tu erres dans les limbes. Tu aimes cet état de transition. Les images qui s’imposent
  10. Thank you very much for sharing your enthusiasm for Songdog and for this podcast, it really makes us very happy ! 🙏😉
  11. Mystery and flamboyance (Mystère et flamboyance) VIPop #37 One never comes out unscathed from listening to a Songdog album ... Led masterfully by the Welshman Lyndon Morgans, the depth of this universe, with its exacerbated romanticism, is not easily revealed ... It's however by the flamboyance of this imagination deployed here, at the heart of a musicality as rich as it is subtle, that he succeeds in highlighting the greatness and decadence of our human condition ... Lyndon Morgans is an artist at the deepest level, and he has the strength and fragility of those who will follow their
  12. This Is The Kit par Pierre Lemarchand Présentation d'une partie du numéro 156 par l'équipe des chroniqueurs Musique : This Is The Kit ("Started Again") Intervention : Pierre Lemarchand
  13. Eels par Vincent Rouen Présentation d'une partie du numéro 156 par l'équipe des chroniqueurs Musique : Eels ("Are We Allright Again") Intervention : Vincent Rouen
  14. The Smiths "There Is a Light That Never Goes Out" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de The Smiths "There Is a Light That Never Goes Out" Texte : Ce matin tu es décidé à ne pas laisser la lumière en toi s’éteindre et pourtant tu ne dévieras pas vraiment de ta route même si l’appel à la virée automobile, sans autre but précis que l’envie de fuite, est pressant. Alors tu te laisses embarquer par la douceur vocale de Morrissey, l’emphase de la musique qui la porte, le désespoir qui l’habite. Tu t’allèges peu à peu du poids qui t’encombre et tu fais le voyage espéré. Qu’il ne
  15. Higher, further - the magic of a duo (Plus haut, plus loin - la magie d'un duo) VIPop #36 For 25 years, the New Yorkers of Elysian Fields, around the duo Jennifer Charles and Oren Bloedow, have succeeded in perpetuating a unique, alchemical sound, made up of roughness, sensuality and an ever-flush light. The quality of their discography over time is truly impressive, and apart from the fact that it's of course primarily the result of a fertile talent, it 's also the result of a searching and benevolent humanity that fully nourishes us like distant friends and yet so close ... Depu
  16. Seu Jorge "Life On Mars" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Seu Jorge "Life On Mars" Texte : Ton choix de ce matin aurait pu te mener à embarquer sur le navire de Steve Zissou et revêtir un bonnet rouge. C’est en effet dans le film de Wes Anderson que tu vis, esseulés dans un coin du bateau, un homme et sa guitare reprendre en brésilien quelques chansons de Bowie. Loin de l’interprétation un peu grandiloquente de l’original qui fait pourtant partie, avec sa progression harmonique, des raisons de ton amour pour cette chanson, il s’agit ici d’une version aussi mélancoliqu
  17. Richard Hell "Blank Generation" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Richard Hell "Blank Generation" Texte : Ce matin, au moment de prendre la route, tu te sens solidaire des jeunes gens qui appartiennent, selon certains férus de typologies essentialisantes, à la génération Z. Tu les imagines émerger de leurs tanières, incarnation des cauchemars filmés de Romero; Z comme zombies. Les yeux rougis par l’exposition aux écrans, le teint blafard, la mine machée des nuits de mauvais sommeil et de repas insuffisants. Tu ressens une profonde tristesse pour eux qui passent à côté
  18. Music, intimate and sharing (La musique, l'intime et le partage) VIPop #35 Without looking for it in the least, James Yorkston has become a kind of master-standard of folk-music ... For the last twenty years, this Scottish singer-songwriter has made this territory his playground and exploration, by bringing in a pop and libertarian spirit, in particular ... And he's as moving as he's just on totally stripped down songs that he's warmly communicative on songs with more lyrical flights, often shared with other excellent musicians ... And you know why ? ... Simply because James Yorkston h
  19. Captain Beefheart "Mirror Man" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Captain Beefheart "Mirror Man" Texte : Tu sais, pour l’avoir expérimenté que rien ne vaut le Diddley Beat ou un de ses avatars pour t’insuffler l’énergie qui ce matin te manque, tu as trouvé là un salutaire vaccin contre la morosité ambiante qui te fait partager avec tes contemporains des banalités sans recul, de déprime à déprime. C’est le bon Captain qui se saisit du rythme, l’imprègne de sa folie, le transcende. Les variations dans le chant, l’affirmation de sa singularité permettent de laisser émerger
  20. Alex Chilton "I'm Free Again" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Alex Chilton "I'm Free Again" Texte : Ce matin tu avances avec détermination, adoptant le rythme binaire, le pas calé sur la caisse claire. Ta chevelure au pli approximatif est balayée par le vent ; probablement que tu le vaux bien. Défiant toute vraisemblance, tu sens même les embruns fouetter ton visage malgré ton habitat urbain fort éloigné de toute étendue d’eau salée. Ta démarche s’assouplit, tu entrevois ce que d’aucuns nomment le cool. Cette musique te semble la plus parfaite allégorie du sentiment
  21. Tinariwen "Imidiwan Afrik Tendam" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Tinariwen "Imidiwan Afrik Tendam" Texte : Aujourd’hui un souffle chaud venu de régions de sable et de pierres t’enveloppe, les voix pénètrent ton corps, la répétition envoutante des motifs de guitare t’emporte au loin et, dans un mouvement contraire, ancre tes pas sur le chemin. La chaleur que dégage cette musique porte en elle l’aveuglante lumière du désert, sa grâce évoque tout à la fois la douleur de l’exil et la joie du retour. Le blues, qu’il soit nomade touareg ou africain-américain du Mississipi
  22. Fairuz "Ya Mina el Habayeb" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Fairuz "Ya Mina el Habayeb" Texte : Les premières notes commencent à peine que déjà s’ouvre à toi la ville comme en cinémascope. La luxuriance orchestrale que dégagent ces alternances de groupes instrumentaux soutenus par la percussive rythmique, t’entoure, t’enrubanne. Tu virevoltes déjà quand s’élève, limpide, envoutante, caressante presque, la voix de la diva. Le doute n’est plus possible, c’est dans les rues de Beyrouth que tu chemines, dans le souvenir d’icelles du moins. Tu penses à tes amies, à leur d
  23. Force intranquille (Intranquil strength) - (french version) VIPop #34 Erik Arnaud est rare, et il nous est très cher … S'il existe autant de trajectoires d'artistes que d'artistes, ce qui est certain c'est que depuis ses débuts à la fin des années 90, il nous a habitué à recevoir de ses nouvelles avec parcimonie … La joie qui est la nôtre aujourd'hui de l'accueillir dans notre Collection VIPop en est d'autant plus grande … Pour le reste, se dévoile ici une œuvre de franc-tireur, entre lucidité au scalpel, désenchantement générationnel et « love streams » à jamais totalement inassouvis,
  24. Dave Van Ronk "Hang Me, Oh Hang Me" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de Dave Van Ronk "Hang Me, Oh Hang Me" Texte : Ce matin tu as besoin de simplicité, non pas que la luxuriance ne t’ait jamais effrayé mais elle n’est aujourd’hui pas la bienvenue. L’idéal dépouillement, l’évidente nudité de cette complainte te frappent en plein cœur. Le chant de cet oublié de Greenwich village t’invite à un corps à corps, d’émotion à émotion, de désespoir à désespoir. Tu songes qu’on ne remerciera jamais assez Christian Frederick Martin (et d’autres) d’avoir conçu des guitares qui suppo
  25. The Birthday Party "Release The Bats" Bulle - quelques pensées baladeuses autour de The Birthday Party "Release The Bats" Texte : Un matin comme d’autres, débuté aux antipodes de la tranquillité. Tu es parcouru d’adrénaline, tu manifestes une vaine et épuisante agitation, une sorte de mouvement brownien. Tu te précipites sur le chemin qui s’obscurcit et rétrécit à mesure de ta progression. Tu te mets à courir, éperdu, telle une moderne Blanche Neige fuyant le chasseur à travers la forêt. Les branches, devenues hostiles, t’arrachent par lambeaux tes illusions et tes rêves. Une faib
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.