Jump to content

Olivia Allègre et Des Micros & Des Potes

Podcaster
  • Posts

    8
  • Joined

  • Last visited

  1. Aujourd’hui, c’est Charles qui nous parle de ses racines. Charles a longtemps été un Américain à Paris. Il est né en France mais de parents étrangers et n’a donc eu la nationalité française que des années plus tard. Son père anglais a rencontré sa mère américaine en Allemagne puis ils se sont installés en France. C’était donc déjà une histoire internationale bien avant sa naissance. Dans cet épisode, Charles raconte comment il jongle entre ces trois cultures et comment il prend le meilleur de chacune : une pincée d’humour anglais, un soupçon de musique américaine et une bonne rasade de cuisine française. Bonne écoute ! Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  2. L’épisode d’aujourd’hui est consacré à Sood. Il est né à Séoul et a quitté sa Corée natale quand ses parents sont venus s’expatrier à Paris pour deux années. Avant de venir, on lui avait conseillé d'écouter Godefroy de Montmirail pour se faire à la musicalité de la langue. "Monjoie ! Saint-Denis ! Que trépasse si je faiblis !" C’est donc un peu perdu qu’il a eu ses premières conversations une fois sur place. Mais passé le choc culturel, Sood s’est finalement bien plu chez nous et n’est jamais reparti. Il a aujourd’hui fondé une famille ici, il a la nationalité française depuis une dizaine d’années et se sent complètement intégré. Il explique avoir vécu son arrivée en France comme une sorte de remise à zéro, de réinitialisation, de nouveau départ. Il lui a fallu réapprendre une nouvelle langue, mais aussi une nouvelle manière de se comporter socialement. Bref, dans cet épisode Sood raconte comment s’est fait, et se fait encore, son enracinement. Bonne écoute ! Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  3. Aujourd’hui, je reçois Tarek qui parle couramment 6 langues et qui fait partie de ces gens qui me fascinent… et qui m’agacent aussi un petit peu. Il est né au pied des pyramides du Caire et commençait ses phrases en arabe pour les terminer en français avant même de savoir marcher. Puis l’allemand est arrivé dans sa vie comme un signe du destin. Après un apprentissage intensif de cette langue à la garderie d’un centre commercial (oui, oui), l’allemand est finalement devenu sa première langue. Il est aujourd’hui un Allemand aux racines égyptiennes et c’est en français qu’il nous raconte comment il a vécu un premier hiver glacial, comment il a renoncé à la nationalité égyptienne pour la nationalité allemande et comment il souhaite transmettre ses racines multiculturelles à sa petite fille qui devrait naître bientôt. Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  4. Aujourd’hui, je reçois Manuel qui nous parle de sa double culture franco-costaricienne. Manuel est né et a grandi au Costa Rica puis est venu faire ses études en France. À présent, il a presque vécu autant de temps dans les deux pays. Celui qui écoutait Dorothée dans la Peugeot de ses parents au Costa Rica, qui était supporter de l’équipe de France quand le Costa Rica perdait contre la Barbade, mais pour qui Noël ne peut être fêté qu’au soleil en mangeant des tamales, nous raconte au travers d’anecdotes tout ce que lui apporte ce fameux mélange. Cet épisode a été enregistré au mois d’avril, durant le troisième confinement en France. Depuis, vous le savez, la situation sanitaire ne cesse d’évoluer. Cependant, le Costa Rica reste assez ouvert, même aux touristes pour les raisons évoquées dans le podcast. Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  5. Dans ce deuxième épisode, je reçois Adeline et Leticia. Adeline est française, mais elle a posé ses valises en Uruguay il y a une quinzaine d’années. Elle nous raconte comment elle s’est approprié cette nouvelle culture alors que, de son propre aveu, elle ne savait même pas placer l’Uruguay sur une carte avant de partir. Leticia, sa fille, est née là-bas et si le dulce de leche est numéro un dans son cœur, elle n’en oublie pas pour autant les bons produits français ! Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  6. Aujourd’hui, je reçois Marie-Hélène qui n’est autre que ma maman. Née d’un père grec et d’une mère française, elle m’explique dans cet épisode ne pas se sentir grecque puisqu’elle n’a jamais parlé la langue. Pourtant, depuis toujours, je l’entends déclarer fièrement à qui le lui demande qu’elle n’est pas uniquement française. Preuve qu’une double culture peut se transmettre de bien multiples façons. Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  7. Ici, pas de crêpage de chignon avec mes invités. C'est tout en douceur que je brosse leur portrait multiculturel et qu'ils me racontent comment cela influence leur vie et ce que cela leur apporte au quotidien. Bonne écoute ! Logo par Sophie Échène : https://www.instagram.com/sophie.e.sketchbook/ Générique : Intención, Sapajou Licence: https://creativecommons.org/licenses/by/3.0/deed.fr
  8. Vous aussi vous connaissez des personnes qui commencent une phrase dans une langue puis la terminent dans une autre ? Qui sont gênées de ne pas comprendre vos blagues parce qu’il leur manque une référence ? Qui se retrouvent coincées entre deux équipes de foot et ne savent pas laquelle soutenir ou font des mélanges culinaires improbables comme foie gras/ketchup ? Eh bien, elles sont à l’honneur dans ce podcast. Elles me racontent leur double ou multiculture héritée de leurs parents, leurs grands-parents, transmise par leur conjoint, leur pays d’adoption ou découverte lors de leur vie d’expatrié. Mes invités me parlent de ce que cela leur apporte et comment cela influence leur vie au détour d’anecdotes, de souvenirs. On remonte le fil de leurs origines et je les remercie infiniment de me laisser refaire leurs racines. Bonne écoute !
×

Important Information

By using this website, you accept the use of cookies in accordance with our Privacy Policy.